Newsletter

Abonnez-vous pour ne rien louper de nos articles, vidéos, bons plans et conseils voyage !

Oamaru : Le repaire des manchots de Nouvelle-Zélande

Road trip en Nouvelle-Zélande : Oamaru, Moeraki Boulders, Poolburn Reservoir, Queenstown et Glenorchy, jours 6 à 9 !

Aujourd’hui on vous emmène voir des manchots. Attention, pas des pingouins, des manchots ! Les pingouins peuvent voler et vivent dans l’hémisphère Nord tandis que les manchots ne peuvent pas voler et vivent dans l’hémisphère Sud. Une autre question ? Non parce que les anglais se prennent moins la tête, eux ils disent “penguins” pour les 2 et débrouillez-vous avec ça ! À Oamaru on peut voir deux colonies : Une de manchots aux yeux jaunes et l’autre de manchots bleus, les plus petits du monde. Après on vous emmène voir des boules bizarres sur la plage et deux nouveaux lieux de tournage du seigneur des anneaux. C’est qu’on n’a pas le temps de s’ennuyer par ici !

Retrouvez notre bilan et nos vidéos de la Nouvelle-Zélande ici.

Cet itinéraire a été créé à l’aide du site Le planificateur de voyages

Oamaru et les manchots

Après notre visite du Mont Cook, on prend la route pour arriver en fin d’après-midi à Oamaru. À peine le temps de s’installer au camping près de la plage qu’on sort déjà l’artillerie lourde. GoPro et appareil photo en mains on part vers la plage pour voir les manchots alors qu’il est à peine 16 heures. On scrute la moindre vague, le moindre morceau d’écume d’où pourrait ressortir un de ces petits êtres à la démarche dansante. Puis au bout de 20/30 minutes sans rien voir, on se dit qu’on ferait peut être mieux de demander à quelqu’un. La femme du camping nous indique la plage des manchots aux yeux jaunes qui arrivent en général vers 16h30 mais on n’est pas sûrs d’en voir. Les manchots bleus arrivent au bout du port qui est devant le camping à 17h45. Comme ça on a le temps de voir les deux. Déjà que les néo-zélandais sont super sympas, même les animaux essayent d’arranger les touristes !

Oamaru

On arrive à la fameuse plage des manchots aux yeux jaunes. Elle n’est accessible que de 9 heures du matin à 15 heures, pour le respect des animaux. On va pas vous vendre de rêve, on en a vu deux et de loin. Leur plan est simple, un premier sort tout seul pour faire l’éclaireur et si 10 minutes après personne n’a essayé de le bouffer, les autres peuvent sortir. On les a vu rentrer tranquillement à la maison pendant que 5 lions de mer étaient occupés à faire la sieste.

Oamaru

Oamaru

Oamaru

Oamaru

Oamaru

On fait le retour pour ne pas louper les manchots bleus qui sortent de l’eau au coucher du soleil. On peut aller les admirer au plus près assis sur des estrades mais il faut payer 28 NZ $/p (17,70 €) et on n’a même pas le droit de les prendre en photo. En prenant le chemin à gauche de l’entrée des estrades, on accède à une digue face à la mer d’où on peut les voir. Assis là, on attend l’heure fatidique et ils sont vraiment ponctuels. Comme leurs cousins de Madagascar, “Rico, Kowalski, au rapport !”, ils sortent en courant tous ensemble à 17h45 après que l’éclaireur ait donné le signal. On ne les verra que de loin, même s’il n’est pas rare d’en croiser sur la route ou dans le camping. D’ailleurs Gaëlle en croise un lors de son pipi nocturne, à 2 heures du matin. Il prend peur et alerte ses potes qu’il faut détaler. On part à leur recherche mais ils ont trop peur pour se montrer. Dommage, on en aurait bien emmené un dans le van !

Oamaru

Moeraki Boulders

La mission manchots n’est pas un franc succès mais on n’a pas la motivation d’aller les voir au lever du soleil. On reprend la route dès le matin suivant direction Queenstown, la grosse ville du Sud de la Nouvelle-Zélande. On fait un premier arrêt après 20 minutes de route en longeant la côte pour aller voir les Moeraki Boulders, des grosses boules noires sur la plage. Elles seraient faites de boue fossilisée et on ne sait pas trop d’où elles viennent mais certaines pèsent jusqu’à 7 tonnes. Nous, à l’instar de Mulder et Scully, on préfère penser que la vérité est ailleurs … 😉

Moeraki Boulders

Moeraki Boulders

Moeraki Boulders

Moeraki Boulders

Poolburn Reservoir

L’instant OVNI est passé mais on reste dans la fiction avec le Seigneur des Anneaux. On s’arrête avant la ville d’Alexandra à Poolburn Reservoir. Un réservoir d’eau dont les collines environnantes, jonchées de steppes et de rochers ont servi au tournage d’une scène du deuxième épisode de la trilogie. Un décor magnifique où Legolas a cru bon de sortir sa désormais tristement célèbre réplique : “Un soleil rouge se lève, beaucoup de sang a coulé cette nuit !”.

Poolburn Reservoir

Poolburn Reservoir

Poolburn Reservoir

On emprunte le chemin qui est normalement fermé en hiver et déconseillé aux véhicules non appropriés, comme le nôtre par exemple. On ne va pas au bout de peur de s’embourber mais le décor le long de la route est déjà celui du film. L’endroit est carrément sauvage, donc parfait pour la pause casse croûte de midi à 14 heures 30 !

Poolburn Reservoir

Poolburn Reservoir

Queenstown

On arrive en fin de journée à Queenstown, la ville du Sud idéale pour les jeunes et les backpackers ! Il y a beaucoup de monde et énormément d’activités partent d’ici, notamment celles du parc national de Fiordland, notre prochaine étape ! On en profite pour faire des courses et surtout s’arrêter au Fergburger, tellement réputé qu’il faut faire une heure de queue pour manger. On n’attend qu’une vingtaine de minutes car on y est assez tôt et on vous en conjure : Allez-y au moins une fois !

On passe la nuit sur un campement gratuit, sans aucune installation à part des toilettes. Le lendemain direction Glenorchy, un village dont les environs ont servi de décor pour l’Isengard, fief du magicien Saroumane, le méchant qui enferme Gandalf (le gentil donc) en haut d’une tour. On n’a pas de mots pour vous décrire la route qui longe le lac de Wakatipu, sachez juste qu’on a mis 2 heures pour faire les 40 km entre Queenstown et Glenorchy.

Glenorchy

Glenorchy

Glenorchy

Glenorchy

Pour trouver l’Isengard, il faut traverser le Paradis, un village patelin bourg hameau lieu-dit habité par 8 personnes et 75 moutons. On vous fait pas un dessin, l’endroit porte très bien son nom ! On poursuit la route jusqu’au départ des treks du coin et on tombe même en plein tournage du remake chinois du Seigneur des Anneaux, avec un Legolas aux yeux bridés … Voilà, voilà.

Glenorchy

Glenorchy

Glenorchy

Glenorchy

Glenorchy

On retourne sur Queenstown en fin d’après midi mais les campings sont assez chers. On préfère aller directement à Kingston, à mi-chemin sur la route qui mène à Te Anau, la porte du Fiordland, notre prochaine étape.

Nous quand on voit un chinois jouer le rôle de Legolas

Roulez sur nos traces !

1€ = 1,6 dollar néozélandais (NZ$)

Nos campements :

  • Oamaru Harbour Tourist : 39 NZ$ (24,50 €) l’emplacement pour deux avec électricité. Super camping situé tout près du port avec toutes les installations qu’il faut. Le wifi illimité est à 2 NZ$ (1,30 €).
  • Rotary Club of Queenstown : Gratuit. Un petit parking équipé de toilettes et réservé aux véhicules self-contained.
  • Kingston Holiday Park : 35 NZ$ (22 €) l’emplacement pour deux avec électricité. Très bon camping, idéal pour faire une pause entre Queenstown et Te Anau.

Pour tout savoir sur les sentiers et randonnées possibles, avec toutes les infos et itinéraires différents : Rendez-vous sur le site du DOC (Department of Conservation).

Pour connaître tous les campings et services disponibles dans chaque région, ville, route de Nouvelle-Zélande : Téléchargez l’application Campermate (cartes téléchargeables pour une utilisation hors-ligne).

Toutes nos photos sont sur Facebook.

Retrouvez notre bilan et nos vidéos de la Nouvelle-Zélande ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Universlemonde Universlemonde
Menu