Newsletter

Abonnez-vous pour ne rien louper de nos articles, vidéos, bons plans et conseils voyage !

Munroe Island : Hindou flegme

J’ai passé une semaine sur Munroe Island, dans les backwaters du Kerala.

Le saviez-vous ? Le bruit a été inventé en Inde, au 18ème siècle, car ils en avaient ras le poulet tandoori que les Anglais squattent chez eux. Et on les comprend ! À peine 200 ans et 29763 migraines plus tard, les fils adoptifs de la reine Élisabeth abdiquent pour rentrer chez maman.

Nous sommes en 2020 après Jésus-Christ, toute l’Inde est occupée par les klaxons… Toute ? Non ! Une région d’irréductibles Indiens résiste encore et toujours aux décibels ! Cette région, c’est le Kerala. Et plus particulièrement le petit village de Munroe Island, près du camp retranché des backwaters.

Munroe Island : Hindou flegme

Kollam-maillard

Je me rends à la gare de Trivandrum sans trop savoir comment aller sur l’île de Munroe. Cette île qui tire son nom du célèbre Jean-Michel Munroe, peintre unijambiste qui dessinait du pied gauche et inventeur de la couleur bleue en… Ah, on me dit dans l’oreillette que ça vient du général écossais John Munro finalement.

Munroe Island

Oui, ben si on me laisse même pas raconter n’importe quoi sur mon propre blog, je vais pas m’en sortir !

Je me rends donc à la gare d’où part le bus pour Kollam (ou Quilon), la ville la plus proche de Munroe Island. Le ticket se paye dans le bus et j’en profite pour demander à l’employé comment je fais pour me rendre sur Munroe Island.

Il me répond un énigmatique “t’inquiète, je te dirai” et part s’asseoir à l’avant du bus. Après deux heures de trajet, on arrive à Kollam, il vient vers moi et me dit “tu descends et t’attends dix minutes”.

Kundara

Dix minutes plus tard, un bus s’arrête au bord de la route. Le ticket se paye dans le bus et j’en profite pour demander à l’employé comment je fais pour me rendre sur Munroe Island.

Il me répond un énigmatique “t’inquiète, je te dirai” et part s’asseoir à l’avant du bus. Après 30 minutes de trajet, on arrive à Kundara, il vient vers moi et me dit “tu descends et t’attends dix minutes”.

Munroe Island

Dix minutes plus tard, un bus s’arrête au bord de la route. Le ticket se paye dans le bus et j’en profite pour demander à l’employé comment je fais pour me rendre sur Munroe Island.

Il me répond un énigmatique “t’inquiète, je te dirai” et part s’asseoir à l’avant du bus. Après 30 minutes de trajet, on arrive à Munroe Island, il vient vers moi et me dit “tu descends là”.

Munroe Island

Sans doute le trajet le plus facile de ma vie de voyageur. Et j’arrive à 500 mètres de la maison d’hôtes repérée sur Booking, où j’ai prévu de passer les trois prochains jours. Je ne le sais pas encore, mais je vais y rester une semaine.

Backwaters World

Selon Jean-Louis Kipédia, les backwaters ou കായൽ en malayalam, sont une série de lagunes et de lacs d’eau saumâtre le long de la côte du Kerala, au sud-ouest de l’Inde. On compte plus de 1500 kilomètres de canaux qui serpentent au milieu d’une végétation luxuriante peuplée de milliers de petites familles indiennes.

Munroe Island

*Voix grave de teaser hollywoodien*

Munroe Island, l’île de tous les dangers. Entrez dans les méandres de ce monde perdu et mystérieux. Là-bas, l’inconnu se mêle au mystique. L’amour tutoie le suspense. Vos corps de dieux grecs se morfondent dans des hamacs pendant que vos yeux débordent de copieux couchers de soleil.

BACKWATERS WORLD 4 : le retour de la revanche apocalyptique du monde perdu

Bientôt dans tous les cinémas du Kerala !

Munroe Island

Piège en hôtes troubles

Revenons à nos moutons et à une voix ordinaire. Les backwaters ne sont pas sans danger ! Et le danger principal vient de Lal et Jayasree (ça se prononce Yayasri), le couple qui tient la maison d’hôtes. Ils forment une équipe très complémentaire et homogène. Lal s’occupe de l’accueil sans oublier la visite des lieux avec la jungle au bord de la rivière, les petits hamacs et surtout le calme environnant. C’est la première partie du piège.

Munroe Island

Ensuite, Jayasree te demande si tu as faim. Si tu réponds oui, le piège se referme. Une fois ton premier repas terminé, tu sais que deux jours ne seront pas suffisants pour profiter de cet enfer pour hyperactifs anorexiques.

Munroe Island

Munroe Island

Lal est expert en hindouisme niveau 32 et particulièrement aguerri lorsqu’il s’agit de mettre les gens à l’aise. Jayasree possède un doctorat en bien-être des papilles gustatives option rab de la cantoche.

Comme indiqué sur mon horloge faciale, cette photo a été prise à 6h du matin !

Une fois leur porte franchie, il sera trop tard. Ne lutte pas !

Hindou parfum de fête

Début mars, c’est la semaine des festivals. Si t’es Breton ou que t’aimes bien faire la fête ou les deux qui forment un pléonasme, tu seras totalement dépaysé.

Un festival en France

Si en France le but est de vider des godets de bière en faisant des pogos sur Matmata avec les copains et des gens qu’on connait pas, ici ça se résume à aller danser et chanter chaque soir dans un temple différent.

Un festival à Munroe Island

Chaque temple procède à sa cérémonie suivie d’un concert gratuit proposé par une troupe différente tous les soirs. On reste sur le même schéma, je suis accompagné de Josiane et Gabrielle, les deux autres Françaises de la maison d’hôtes. Lal nous explique les cérémonies comme il peut dans son anglais approximatif, mais il fait tellement d’efforts que même sans comprendre on est très contents d’assister à tout ça.

Ici, les transports en commun sont des pirogues.

Une cérémonie où les gens doivent porter une pagode trois fois autour du temple sans la faire tomber.

Munroe Island

Clique sur les images pour les agrandir.

Les concerts à Munroe Island

Les concerts en Inde, on dirait de l’impro. Lal, notre directeur du comité des fêtes, annonce 1h30 de concert. En réalité, on part chaque soir pour 4 ou 5 heures, et les artistes enchaînent un peu les chansons au hasard. Ça part même en comédie musicale en plein  milieu, sans crier gare ni prévenir personne. On est entourés d’Indiens, comme de partout dans le pays, sauf qu’ici ils sont en folie du début à la fin. Selon les experts, 5 heures de concert en Inde correspondent à l’énergie dépensée en 3 jours à Disneyland Paris avec 15 adolescents autistes hyperactifs à charge.

Clique sur les images pour les agrandir.

Tu sais que t’es en Inde quand ce sont les chanteuses qui te demandent un selfie à la fin du concert.

Kathakali

Kathakali est un rituel théâtral dansé par une personne maquillée et habillée selon la tradition hindoue. À travers ses danses et ses expressions faciales, elle raconte des passages de la mythologie hindoue et de la vie de Krishna. Krishna, c’est la divinité suprême de l’hindouisme, un Toutatis indien avec un turban et un point rouge au milieu du front en somme.

Accompagné de chanteurs et de musiciens, l’acteur va enchaîner les expressions du visage et les positions physiques différentes avec beaucoup d’énergie pour raconter ses histoires. C’est assez esthétique, mais je comprends rien, on dirait une interview non censurée de Frank Ribéry. J’aurais dû choisir spectacles traditionnels hindous au collège à la place de latin, ça m’apprendra. Mais c’est très impressionnant et on est pris pendant 1h30.

D’ordinaire, il faut contacter des agences et payer pour assister à ces cérémonies. Mais j’ai eu la chance de séjourner chez Lal dans un endroit peu touristique. Il s’est mué en guide juste pour le plaisir de nous faire découvrir sa culture et sans rien attendre en retour. On a voulu participer aux dons dans les différents temples où l’on donne ce qu’on veut, mais ils ont toujours été refusés.

À noter que ces cérémonies ne sont pas des visites touristiques. Mais des moments religieux intimes où les hindous acceptent les spectateurs. On a toujours été accueillis avec de grands sourires chaleureux. On avait plus qu’à se faire discrets et profiter de ces moments en immersion dans une culture totalement différente de la nôtre.

Quand t’attends la pirogue pour rentrer à la maison.

Munroe Island : Hindou flegme

Une rivière, une liseuse, un hamac et des hôtes qui proposent gracieusement thé, café ou jus de fruits à longueur de journée… Faut-il te faire un dessin sur les événements qui se tramaient pendant mes journées sur Munroe Island ? Il fallait quand même se lever pour les repas et allers aux concerts ou aux cérémonies de chaque temple les soirs. C’était pas des vacances non plus ! Les moments au milieu des Indiens sont de superbes souvenirs et mes meilleurs en Inde jusqu’à présent. Munroe island, Lal et Jayasree t’attendent de pied ferme, avec l’ouverture du piège proportionnelle à leur générosité et leurs sourires. Ils sont fous ces Indiens !

Pour lire mon retour en Inde et sa frénésie, clique Madurai.

Marche sur mes pas !

1 € = 77 Roupies indiennes (INR)

Où dormir à Munroe Island :

  • Mayookham Serviced Villas : 700 INR (8,30 €) la chambre double avec WiFi et salle de bain partagée. Lal et Jayasree, le cadre, les rencontres… C’était parfait !

Où manger à Munroe Island :

  • Mayookham Serviced Villas : J’ai mangé sur place trois fois/jour. Peu de restos aux alentours et la cuisine de Jayasree est délicieuse et copieuse, pourquoi aller voir ailleurs ? Petit déjeuner : 100 INR (1,20 €). Déjeuner/dîner : 150 INR/repas (1,80 €).

Les visites :

  • Les entrées dans les temples sont gratuites.
  • Tour en pirogue de 3 heures : 800 INR (9,60 €). Montant négocié pour un bateau, donc à partager.

Les transports :

  • Bus Trivandrum – Kollam : 143 INR (1,80 €) pour 2 heures de trajet. Le billet se prend dans le bus.
  • Bus Kollam – Kundara : 15 INR (0,18 €) pour 30 minutes de trajet.
  • Bus Kundara – Munroe Island : 15 INR (0,18 €) pour 30 minutes de trajet.
  • Tuk tuk Mayookham – Gare de Munroe Island : 50 INR (0,60 €) pour 15 minutes de trajet.

Si tu trouves que cet article est meilleur que les épinards de la cantoche, dis-le en commentaire et partage-le sur les réseaux sociaux !

Soutiens Universlemonde en aimant la page Facebook et en me suivant sur Instagram !

Merci 🙂


Tu as ri à gorge déployée et trouvé des bons plans, mais pas de photo de moi tout nu et tu veux que ça continue ?

Abonne-toi à ma newsletter en inscrivant ton adresse email ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *