Newsletter

Abonnez-vous pour ne rien louper de nos articles, vidéos, bons plans et conseils voyage !

Mawlamyine : Celle dont on ne prononce pas le nom

Nous avons passé une journée à Mawlamyine, ancienne capitale birmane, dont on ne prononce pas le nom.

Pourquoi on ne le prononce pas ? Ben parce qu’on y arrive pas. Il fut un temps où elle s’appelait Moulmein, mais comme toutes les villes ont changé de nom au Myanmar il fallait bien qu’elle se mette au diapason. Du coup ils ont opté pour Mawlamyine, on aurait préféré autre chose. On irait pas jusqu’à demander Saint-Germain-des-Prés (ou Lyon parce que c’est beau) (objectivement) mais au moins un truc qui t’arrache pas la mâchoire quand t’essayes de le dire. Un Birman nous a dit “MOLAMIANE” un jour, le lendemain on a dit “MOLAMIANE” et vu la tête qu’ont fait les gens, on parlait certainement pas d’une ville. Bref, on n’arrive pas à la prononcer mais la visiter ça on sait le faire, alors en avant toute !

Retrouvez notre bilan et notre vidéo du Myanmar ici.

Cet itinéraire a été créé à l’aide du site Le planificateur de voyages

Horrora guesthouse

Jeu de mot facile et téléphoné mais diablement efficace pour décrire l’Aurora guesthouse. Le patron, un petit vieux, s’excuse dès notre arrivée (à 20 heures) car la chambre qu’on a réservée a été relouée à quelqu’un d’autre. Maxime commence à s’énerver tout rouge (y’a même des gens qui ont peur des fois, si, si) quand le monsieur nous raconte qu’il préparait le nouvel an chinois (encore eux !) pendant qu’on le remplaçait et que son remplaçant n’avait pas vu notre nom sur le tableau (soit comment faire du surbooking et noyer le poisson en même temps).

Il nous propose une alternative : Une chambre triple pour nous deux avec salle de bain commune (sans eau chaude mais avec cafards sinon c’est pas drôle) à un très bon prix. En guise de chambre on nous met dans une cloison dans un coin de la pièce de réception. Elle n’est pas très propre et la télé du patron est collée à la cloison. Résultat on a droit à des séries birmanes en dolby stéréo toute la nuit puis on est réveillés vers 6 heures du matin par un ami (qui ne nous veut pas du bien) du patron qui a pour plus grande passion de parler très fort. À notre réveil, on change de chambre pour une double avec salle de bain ET eau chaude, pour une nuit ça ira.

Le Bouddha couché de Mawlamyine

À Mawlamyine, il y a le plus grand Bouddha couché du monde (oui, encore lui). On demande au petit jeune de la réception s’il connait les prix du taxi pour y aller, il répond “Myanmar, no Bouddha”. Quand on lui montre la photo il dit que c’est pas là. Bouddha ça doit pas être trop son truc ou alors il est jamais sorti de chez lui. On demande à Charlotte, une Française qui habite en Chine (la pauvre) rencontrée dans le bus la veille, de voir avec son hôtel. On nous propose un taxi à la journée pour aller voir le Bouddha et les paysages aux alentours.

Vingt kilomètres plus tard, on longe 400 statues de moines bordant la route, avant d’arriver devant Win Sein Taw Ya, le fameux Bouddha. Ses 180 mètres de long sont très impressionnants, on peut même rentrer par la tête pour le visiter. À l’intérieur (c’est là que ça devient intéressant) on peut y voir de nombreuses sculptures et scènes qui représentent la vie de Bouddha. On a dû louper quelques épisodes, car on y voit des scènes de meurtre et de torture assez glauques.

Mawlamyine

Mawlamyine

Dans Bouddha (c’est bizarre à dire), il y a plusieurs niveaux qui ne sont pas tout à fait accessibles car pas tout à fait terminés. En fait c’est le Bouddha lui-même qui n’est par terminé, on peut même faire un don à l’entrée pour aider à le finir : 10 000 Kyats (7 €) pour une remorque de gravats, 1000 pour un œil (0,70 €) etc … Mais ça c’est pas grave puisqu’ils ont commencé la construction d’un Bouddha couché encore plus grand de 350 mètres juste en face.

Mawlamyine

Notre chauffeur nous emmène ensuite au pied d’une petite montagne. Il faut enlever ses chaussures en bas car, comme toujours au Myanmar, il y a des pagodes au sommet. Au sommet, deux choix s’offrent à nous : Les pagodes de gauche réservées aux hommes, un véritable enchantement pour Gaëlle et Charlotte (selon les bouddhistes la femme est un être inférieur et provoque des attirances sales) (à ne pas confondre avec la misogynie ou le machisme bien sûr, on ne parle QUE de religion) et celles de droites accessibles à tous. La montée dure 10 minutes et on y découvre une vue imprenable sur les alentours, on aperçoit même les deux Bouddhas couchés l’un en face de l’autre.

Mawlamyine

Tiens ! Celui-là on l’avait pas vu !

Mawlamyine

La colline aux pagodes

On rentre ensuite pour manger et se reposer puis, en fin d’après-midi, on se dirige vers la colline aux pagodes qui, comme son nom l’indique, est une colline avec des pagodes (là on n’est pas très inspirés alors on fait appel à votre imagination). On va dans le sens de la montée de la colline (du Sud au Nord pour les vrais) pour voir le coucher de soleil depuis le sommet. La balade est sympa mais après 62 000 pagodes au Myanmar, difficile de toutes les apprécier, même si la dernière pagode est très belle. On en profite pour installer un débat sympa avec Charlotte (qui habite en Chine, rappelons le) : Les Chinois, pour ou contre ? Un vrai phénomène de société qui atterrira certainement un jour au bac de philo.

Mawlamyine

Le plus grand Bouddha en bambou du monde : Le Bambouddha !

Mawlamyine

Mawlamyine

La journée se termine tranquillement à manger des brochettes au barbecue (enfin autre chose que du riz et des légumes !) au night market au bord du fleuve, qu’on vous conseille vivement.

Mawlamyine

L’île au shampoing (sérieux)

Pour notre dernier jour à Mawlamyine, on décide d’aller sur l’île au Shampoing. C’est vraiment le nom de l’île, car elle était réservée aux shampoings de la reine à l’époque de jadis (désolés, on n’a pas trouvé beaucoup d’infos là-dessus) à l’occasion d’une cérémonie particulière. Pour y aller, il faut se diriger vers le pont au Nord et passer dessous, à cinq minutes à pieds du centre-ville. On a demandé aux pêcheurs près de l’embarcadère.

Mawlamyine

Mawlamyine

Comité d’accueil

Mawlamyine

T’es sur l’île au Shampoing mais t’as pas de cheveux, non mais allô quoi !!

L’île est toute petite et proche du quai, la traversée dure cinq minutes et la visite vingt en prenant son temps. La vue depuis le bateau est sympa mais une fois dessus, il n’y a rien d’exceptionnel. Le petit tour de l’île est quand même paisible et calme, on aime s’y promener et on n’a plus d’arguments pour vous inciter à y aller alors on va s’arrêter là. 😀

Y’en a qui ont séché les cours de géo apparemment !

On a fini avec Mawlamyine, ville sympathique mais sans grand intérêt si ce n’est pour son immense Bouddha couché. On attend notre bus de nuit pour aller à Dawei, notre ultime étape du Myanmar, où on ira hors des sentiers battus dans la jungle à la recherche de plages paradisiaques.

Marchez sur nos pas !

1 € = 1462 Kyats (MMK)

Où (ne pas) dormir à Mawlamyine :

  • Aurora Guesthouse, 18900 MMK (13 € au lieu de 20 €) la chambre triple pour deux avec salle de bain commune. puis 27000 MMK (18 €) la chambre double avec salle de bain. Pas de petit déjeuner. Pas top ni très propre mais vu les avis, il vaut mieux mettre le prix à Mawlamyine pour avoir un truc décent.

Où manger à Mawlamyine :

  • Au night market, le long du fleuve à l’ouest de la ville. Le choix du roi, brochettes de viande, crustacés, maïs et poissons ou riz et noodles frits pour un prix défiant toute concurrence.
  • Bone Gyi : Très bon restaurant. La carte est variée et les prix aussi. On y retrouve les classiques du Myanmar (riz et légumes frits) au même prix que dans les boui boui.
  • Cinderella Hotel : Le petit déjeuner est plus cher qu’ailleurs (7000 MMK – 4,80 €) mais vraiment excellent et copieux (demandez le petit déjeuner occidental qui est très complet, pour les autres vous aurez juste un plat)

Tarifs des transports :

  • Bus Yangon – Mawlamyine : 6 heures. 10300 MMK/personne (7,10 €).
  • Taxi à la journée : 18 000 MMK (12,40 €)
  • Bateau pour l’île au Shampoing : 2000 MMK/personne (1,40 €)

Tarifs des visites :

  • Les visites du Bouddha couché, de la colline aux pagode et de l’île au Shampoing sont gratuites.

Retrouvez notre bilan et notre vidéo du Myanmar ici.


Si tu trouves que cet article est meilleur que les épinards de la cantoche, dis-le en commentaire et partage-le sur les réseaux sociaux !

Soutiens Universlemonde en aimant la page Facebook et en me suivant sur Instagram !

Merci 🙂


Tu as ri à gorge déployée et trouvé des bons plans mais pas de photo de moi tout nu et tu veux que ça continue ?

Abonne-toi à ma newsletter en inscrivant ton adresse email ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *