Newsletter

Abonnez-vous pour ne rien louper de nos articles, vidéos, bons plans et conseils voyage !

Les snorkeleurs du dimanche à Amed

On a passé 2 jours a explorer les fonds marins à Amed, au Nord-Est de Bali.

Vacances de mi-parcours à Bali avec Marie-Céline et Christian, les parents de Gaëlle, acte II ! Après nos folles aventures à Ubud, on se dirige vers le monde de Némo à Amed. Un petit village de pêcheurs, paradis des plongeurs Français, qui nous va bien avec sa route unique et ses petits restos côtiers. L’occasion d’initier Christian et Marie-Céline aux joies du scooter en Asie, une grande première pour eux !

Retrouvez notre bilan et notre vidéo de l’Indonésie ici.

Amed

On vous l’a dit précédemment, Amed c’est une rue et c’est tout. Un petit village de pêcheurs et de marais salants sur fond de plages de sable noir transformé depuis 20 ans en repaire de plongeurs et snorkelleurs (si, ça se dit) Français. Si vous aviez autre chose en tête en cochant Amed sur votre guide du Routard (ou Lonely Planet ou le Petit Futé ou un bout de papier) passez votre chemin !

Amed

Amed

On avait lu quelques retours ici et là, comme quoi le village d’Amed n’était plus ce qu’il était à l’époque de jadis. Il serait désormais infesté de français désireux de s’en mettre plein les mirettes en terme de poissons multicolores, que ce soit en plongée ou en snorkeling. C’est bien connu, les Français veulent avant tout fuir les Français. Et bien sachez qu’il y a 80% de Français à Amed, ici certains locaux parlent français et si vous plongez ce sera en français ! Mais rassurez-vous, on est trèèès loin de l’affluence sur une plage de La Grande Motte un 15 août, on peut même se retrouver seul au resto et sur les spots de snorkeling.

Amed

Le scooter en Asie

Pour se déplacer à Amed, on conseille bien évidemment le scooter ! Le deux-roues est l’élément indispensable pour nos déplacements, il est pas cher et très pratique. On part donc à 4 sur 2 scooters (le compte est bon), le temps pour Christian de se familiariser avec la bête à deux roues et les règles “assez libres” de la circulation en Asie et c’est parti pour l’exploration des meilleurs spots de snorkeling du coin.

Amed

On the road again !

Amed

L’épave japonaise

L’épave japonaise est un bateau (de guerre ?) coulé pendant la seconde guerre mondiale à 15 mètres des côtes balinaises. Elle fait 20 mètres de long et de 5 à 12 mètres de profondeur, accessible assez facilement donc. Les coraux et poissons multicolores sont nombreux et nager au milieu d’une épave de bateau est assez mystique. Pour trouver l’épave japonaise roulez en direction de l’Est après la plage de Jemeluk, elle sera indiquée par un panneau “japanese shipwreck”. Notre boîtier étanche n’ayant pas du tout rempli la fonction pour laquelle on l’a acheté, vous ne verrez aucune image de cette petite merveille …

L’USS Liberty

Là encore, une sombre histoire de torpille perdue à l’époque où les Allemands étaient énervés. En 1942, le bateau est remorqué et déposé sur la plage de Tulamben puis repoussé dans l’eau par l’éruption du Mont Batur en 1967. Dame nature ayant fait son boulot, on a plus qu’à nager sur 30 mètres pour apprécier cet édifice occupé par les coraux en snorkeling ou en plongée. Les poissons semblent habitués à l’homme et nous tournent autour pendant que les coraux vivent paisiblement au sein d’une myriade de couleurs féeriques et envoûtantes.

Amed

Amed

Amed

Si vous faites votre baptême avec une agence du coin, il y a de fortes chances que ça se passe ici. On voit très bien l’épave depuis la surface et on peut même la toucher puisque son point le plus haut n’est qu’à 4 mètres de profondeur et elle va jusqu’à 29 mètres.

Amed

Amed

Amed

Cette fois on a les images, les Indonésiens pensent à tout et proposent des GoPro en location directement depuis le parking. Prévoyez une carte micro SD, sinon la récupération des images sera payante. Pour trouver l’épave, tournez à droite au niveau du Liberty Dive Resort.

Amed

Amed

Les spots de snorkeling autour d’Amed

Il existe plusieurs spots où faire du snorkeling à Amed pour voir facilement quelques poissons au milieu des coraux. Le point de plus à l’Est se trouve en face du Meditasi Hôtel & Spa, on a pu se garer gratuitement et aller sur la plage juste en face. Le Coral Garden est très beau et il y a pas mal de poissons, mais il y a surtout beaucoup de déchets. Sur la plage de Jemeluk, le site se trouve en face du restaurant Sama Sama et sur celle de Lipah, juste en face de l’hôtel Vienna. Chaque site est accessible facilement en scooter puis en nageant depuis la plage.

Amed

Candidasa

Après Amed, nous avons décidé de prendre 2 jours pour nous reposer. On sait ce que vous pensez, que la vie est plus douce, plus belle et plus sucrée pour nous autres voyageurs. C’est pas faux. Mais elle est quand même fatigante bien qu’on n’ait pas école tous les jours à 8h30. Alors on s’octroie des petites vacances, comme ça de temps en temps. On y pensait depuis que deux Français rencontrés à Kuta Lombok, Phouco et Carine, nous ont mis l’eau à la bouche en nous racontant leur séjour au Ida’s Homestay, une guesthouse avec seulement 7 petits bengalows en bois tournés vers l’océan et sa déferlante de vagues.

Candidasa

Candidasa

Candidasa

Un séjour très simple qui consiste à ne rien faire d’autre que passer de la plage aux terrasses surplombant l’océan au milieu d’une petite forêt de cocotiers et de palmiers, puis des terrasses au bengalow et enfin du bengalow à la plage. Les bengalows sont tous équipés d’une salle de bain qui tue à ciel ouvert et proposent un très bon confort mais chacun est unique par son mobilier taillé d’une pièce directement dans le bois.

Candidasa

Candidasa

Candidasa

Attention chers amis, soyons clairs ! Cette destination s’adresse uniquement aux amateurs de sensations faibles. Candidasa est un tout petit village où il n’y a rien à faire. Ida Homestay est déconnecté du monde extérieur et vous pourrez profiter pleinement de ce petit havre de paix. On précise tout de même que ce paradis n’est pas totalement sans danger car les noix de coco sont suicidaires.

Candidasa

Candidasa

Candidasa

Candidasa

On sait ce que vous allez dire, que tout se paye et que le paradis a un prix. Et bien oui mesdames et messieurs, pour trouver le sommeil au bruit des vagues dans l’un de ces petits bengalows tout mignons et vous délecter d’un petit déjeuner sur une terrasse surplombant l’océan indien, il vous en coûtera la faramineuse somme de 19 € TTC. Voilà, on n’a rien à ajouter. D’ailleurs on se demande bien ce que vous faites encore là à nous lire, au lieu de chercher un billet de d’avion … 🙂

Candidasa

Candidasa

Candidasa

Marchez sur nos pas !

1 € = 14 422 roupies indonésiennes (IDR)

Où dormir :

  • Amed : Pakel’s Bali Villas, 337 500 IDR (23,40 €) la chambre double avec piscine WiFi et petit déjeuner. En bord de mer, proche de tout et personnel top. On y mange bien et pour pas cher.
  • Candidasa : Ida’s Homestay Villas, 275 000 IDR (19 €) le bengalow avec petit déjeuner et WiFi. Le paradis sur terre, demandez le bengalow G qui est juste au bord de l’océan et vraiment isolé. Le restaurant et les boissons sont à très bon rapport qualité/prix. Réservations uniquement par téléphone : 0062 36341096.

Où manger :

À Amed :

  • Warung Hoky : Très bon rapport qualité/prix, indonésien, poissons au barbecue ou plats occidentaux.
  • Warung Bobo : Tenu par un pêcheur très sympa qui fait un peu de tout à bon prix mais on vous conseille le mahi-mahi ou le barracuda fraîchement pêché.
  • Sama Sama Restaurant & Homestay : Au bord de la plage de Jemeluk, à 10 mètres des coraux. Très bien et bon cadre mais un peu plus cher.
  • Sunset Point : Après la plage de Jemeluk, en haut de la montée. Idéal pour un coucher de soleil de folie mais tout se paye, on n’y a bu qu’un verre.

À Candidasa :

  • Kelapa Mas : Très bon et pas cher pour un restaurant en bord de mer. Plats très copieux !

Tarifs des visites :

  • Parking épave japonaise : 2 000 IDR (0,15 €)
  • L’accès à l’épave du Liberty coûte 11 000 IDR/p (0,75 €) parking compris.
  • Location d’une GoPro avec boîtier et flotteur : 250 000 IDR (17,30 €). Pensez à prendre votre carte mini SD pour éviter d’acheter les images ensuite.

Tarifs des transports :

  • Scooter : 50.000 IDR/jour (3,50 €). 10 000 IDR/L d’essence (0.70 €)
  • Taxi Ubud – Amed : 350 000 IDR (24,30 €), 2h.
  • Taxi Amed – Candidasa : 200 000 IDR (14 €), 1h.

Retrouvez notre bilan et notre vidéo de l’Indonésie ici.

Vous avez des questions, d’autres informations, une expérience dans le domaine ou juste besoin de parler ?

N’hésitez pas à commenter ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *