Newsletter

Abonnez-vous pour ne rien louper de nos articles, vidéos, bons plans et conseils voyage !

Street art, jungle & gastronomie : Bienvenue à Penang !

On a passé 4 jours sur l’île de Penang.

On arrive en Malaisie tout frais pimpants après une frontière comme on les aime. On est passés en mode sourire de douanier, passeports tamponnés, rien à signaler, c’est tout droit pour aller kiffer ! On débarque en bus sur l’île de Penang. Débarquer en bus sur une île c’est pas forcément évident, mais ils ont pensé à tout. Ils ont construit un pont pour aller sur l’île et même qu’il fait 13,5 km alors arrêtez de nous bassiner avec celui de San Francisco (2,7 km, RI-DI-CULE).

Malaisie Acte I. Penang 1ère. Moteur, ça tourne, action !

Retrouvez notre bilan et notre vidéo de la Malaisie ici.

Penang

Penang, retour en Inde

Georgetown, la capitale de Penang, a été fondée en 1786 par la compagnie anglaises des Indes orientales. C’est dingue, à l’époque, dès qu’ils arrivaient quelque part en bateau, ils croyaient que c’était l’Inde. Ah pour construire des colonies, là y’avait du monde ! Par contre dès qu’il fallait apprendre sa géographie y’avait plus personne !!

Toujours est-il qu’il y a une forte communauté indienne en Malaisie, surtout à Penang, et que du coup on se croit vraiment en Inde dès nos premiers pas dans la ville. Musique Bollywood, femmes en sari, les rickshaws, les odeurs, les restaurants … Manque que les déchets et les coups de museau des vaches sacrées qui ont la priorité sur tout autre être vivant pour que l’immersion soit totale ! On trouve un hôtel au cœur de Little India puis on saute sur les premiers poulets tandoori et cheese naans qu’on voit, au restaurant indien Kapitan. On devient nostalgiques du pays le plus fou qu’on a eu la chance de visiter pendant notre tour du monde (allez voir par ici si vous ne nous croyez pas).

Penang

À Penang, il y en a pour tous les goûts, des mosquées, des temples hindous, bouddhistes, des églises. Mais c’est notre religion à nous qui est la plus représentée en ville : La street food. Des stands dans tous les sens et de tous les styles et il y a même une rue entière consacrée à la street food à l’occasion du ramadan qui commence le jour où on arrive. Quelle bonne nouvelle par Toutatis ! Oui, on a le droit de choisir le dieu qu’on veut dans notre religion.

En parlant de religion et après avoir écumé l’Inde, connue pour ses “traitements spéciaux” envers les femmes, Gaëlle se demandait quelles tenues mettre et quelle attitude adopter en pays à majorité musulmane, surtout pendant le ramadan. Et bien mesdames, vous êtes en pays à majorité musulmane certes, mais très ouvert. Alors venez comme vous êtes.

Dans les mosquées et temples hindous, on entre sans chaussures, genoux et épaules couvertes pour les hommes comme les femmes. Dans les mosquées, les femmes doivent également se couvrir les cheveux.

Street art & gastronomie

Georgetown, c’est la capitale malaisienne de la gastronomie et du street art. Quand il s’agit de bouffer, on n’est pas les derniers donc on vous a mis tout plein d’adresses en fin d’article, et le street art on trouve ça plutôt cool. Dans chaque hôtel ou office de tourisme, on trouve des cartes gratuites avec les lieux de chacune des œuvres disséminées dans la ville et accessibles facilement à pieds depuis Little India. On peut aussi les retrouver ici ou sur Maps.Me.

Penang

Penang

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Si vous pouvez, faites pas comme nous et allez-y dès le matin. L’après-midi, il fait très chaud et humide dans le secteur, on a même découvert qu’on pouvait transpirer des coudes !

Pendant la chasse au street art, on passe devant Magic World, une maison où il y a des décors en trompe l’œil et un spectacle de magie à certaines heures. On loupe le spectacle de magie mais on retombe mentalement 10 ans en arrière en faisant le tour des décors.

Penang

Penang

Penang

On termine au Ice Cafe, juste à côté de Magic World, un bar de glaces et de salades de fruits climatisé à 10 degrés et décoré comme au Pôle Nord.

Taman Negara, le parc national de Penang

Le lendemain, on se lève aux aurores à 7h30 du matin. Quoi, 7h30 c’est pas les aurores ? Et quand on a aurore de se lever tôt, vous appelez ça comment ?? On se lève car on a de grandes ambitions pour la journée : Marcher dans la jungle du parc national de Penang et aller voir le centre de conservation des tortues de mer.

La journée commence plutôt bien puisqu’un signe divin se dresse devant nous : Une boulangerie !! D’habitude, les croissants sont plus mauvais que les paquets de 50 Eco + vendus 2 € en grande surface alors on se méfie d’abord, puis on achète et on goûte. En fermant les yeux on est à la maison, magique.

Gaëlle qui trouve un croissant

Penang

Comme on est des gens bons (en deux mots), on vous marque le nom en bas de l’article. Une heure de bus plus tard, nous voilà devant le plus petit parc national de Malaisie.

On part pour 1h30 de marche à travers la jungle jusqu’à pantai kerachut soit la plage des tortues. On parlait d’humidité et de transpiration plus haut, on retire, c’est 10 fois pire dans la jungle. On se liquéfie littéralement, même la caméra et l’appareil photo transpirent, ils ont de la buée devant les objectifs ! Le chemin est pentu avec beaucoup de racines et des marches à certains moments, la randonnée n’est pas très difficile mais nos chaussures de trek ne sont pas de trop.

Penang

On croise des singes avec lunettes de natation intégrées

Penang

Penang

Ce ne sont pas des étirements, c’est juste qu’elle est trop petite !

Penang

On fait un bout de chemin avec Jean-Michat, un chat rencontré en début de parcours qui ne veut pas marcher. Il tente d’abuser de notre gentillesse pour qu’on le porte alors que c’est un quatre pattes (c’est comme un mille pattes sauf qu’il en manque 996) , et puis au final il ne veut pas qu’on le porte non plus et on n’a pas que ça à faire alors il marchera comme tout le monde !

Penang

Après une traversée dans la nature luxuriante et magnifique du parc, on arrive sur la plage en question qui est le lieu de prédilection de la nidification des tortues de mer où l’on peut visiter un centre de conservation et d’écloserie qui leur est dédié.

Penang

Pantai Kerachut ou Turtle Beach

Penang

Ici, on les aide à naître puis elles grandissent dans des bacs d’eau salée avant d’être relâchées à l’âge adulte.

Penang

On fait le retour assez rapidement, on mange dans un des boui bouis situés devant le parc avant de rentrer à Georgetown en bus.

Le soir on retourne au Kapitan pour renouer avec le butter chicken. Un plat indien à base de poulet mariné dans une sauce tomate épicée au beurre qu’on avait adoré en Inde, un délice ! Et on se régale, jusqu’à la fin du repas tout va bien. C’est au moment de l’addition où ça se corse. On veut nous faire payer le double du prix annoncé ! On sent qu’on essaye de nous entourlouper, on sait pas vous mais chez nous ça fait pas partie des trucs qu’on kiffe le plus au monde.

Le temps s’arrête et un duel syle western spaghetti commence flingue au ceinturon, musique de Sergio Leone et tutti quanti avec tous les serveurs et clients du restaurant qui nous regardent.

Penang

  • Max : Le butter chicken n’était pas à ce prix !
  • Jean-Claude Moustache, serveur : Si !
  • Max, plutôt sûr : Vous êtes sûr ?
  • Jean-Claude Moustache, serveur plus trop sûr : Heu … Oui !
  • Max : On peut voir la carte svp ?
  • Jean-Claude Moustache, serveur avec une goutte qui coule du front : Heu … D’accord. *ramène une carte avec le prix du butter chicken gratté*
  • Max : Vous avez gratté le prix là !
  • Jean-Claude Moustache, serveur avec deux gouttes qui coulent du front : Heu … Pas du tout !

Max se lève et va voir les cartes près de la caisse qui ont toutes le prix qu’on avait vu au début.

Penang

  • Robert Bollywood, serveur : Désolé, c’est à cause de la machine.
  • Max : Ok, c’est pas grave. Mais c’était bien le prix qu’on avait vu au début alors ?
  • Robert Bollywood, serveur : Oui, encore désolé. *Nous redonne l’addition, toujours avec le prix doublé*
  • Max : Non, mais du coup, tout bien réfléchi, on préfère le vrai prix.
  • Robert Bollywood, serveur : Oui d’accord, voilà.

Comme quoi, il faut toujours recompter l’addition, même (surtout ?) quand ils sont super sympas !

Penang

Kek Lok Si Temple

On se lève en ce dimanche, jour traditionnel du seigneur où on fout rien chez nous, et notre premier constat est que ça ressemble drôlement à un dimanche de chez nous : Tout est fermé, pas un chat dans les rues. On sait que c’est le ramadan, mais les jours d’avant tout était ouvert. Ils se seraient pas convertis au christianisme dans la nuit quand même ? On demande pourquoi tout est fermé à un malais qui prend le même bus que nous, il nous répond : “Parce que c’est dimanche !”. Voilà. Au moins si on vous demande, vous le saurez !

Bref, pas le temps de parler chiffon, on a du pain sur la planche. Aujourd’hui, on va voir le temple chinois Kek Lok Si. Faut le dire vite avec du pain dans la bouche mais avant que vous ne vous offusquiez d’un tel nom sachez que ça veut dire bonheur suprême et que c’est le plus grand temple bouddhiste d’Asie du Sud-Est.

Il représente plusieurs temples et une immense pagode installés à flan de colline, c’est sans conteste le plus grand temple qu’on ait vu en 8 mois cumulés d’Asie, belle perf’ !

Penang

Penang

Avant de commencer la visite, il y a l’épreuve traditionnelle des temples chinois à passer : Les boutiques de souvenirs ! Sauf que là, il y en a à la pelle et ça ne s’arrête plus. Ça va tellement loin qu’il y en a même dans les temples ! C’est dommage, car les temples sont vraiment très beaux.

Penang

Penang

Le sommet de la grande pagode en fin de construction donne une vue imprenable sur les collines couvertes de jungle d’un côté et la ville de l’autre. 10 000 statues de Bouddha en albâtre et en bronze nous accompagnent tout au long des 7 étages à grimper.

Penang

Penang

Plus loin, on prend le funiculaire pour arriver au-dessus du temple et contempler la statue en bronze de Kuan Yin ou Avalokiteshvara (apprenez-le, interro surprise bientôt). Elle mesure 36 mètres et représente la déesse de la compassion, à qui on fait appel pendant la descente à pieds sous un soleil de plomb.

Penang

Avant de rentrer au frais, on prend nos billets pour la suite de notre voyage en Malaisie : L’île de Pangkor où on part le lendemain.

L’île de Penang : Malaise Hindou !

Notre première étape en Malaisie était plutôt indienne pour notre plus grand plaisir. En ville, entre les indiens, les chinois, les malais et ce concentré de religions, il y a un melting pot tel qu’on n’a pas encore vraiment pu observer la culture malaise, on mise sur la suite du voyage pour ça. Il y a beaucoup de choses à voir et à faire à Georgetown et sur l’île de Penang, on a beaucoup aimé et on pense qu’elle constitue une première étape idéale pour mettre les pieds en Malaisie.

Marchez sur nos pas !

1 € = 4,65 Ringgit malais (MYR)

Où dormir à Georgetown :

Broadway Budget Hôtel, 80 MYR (17 €) la chambre double avec salle de bain, clim et ventilateur. La chambre est propre, le personnel sympa et l’hôtel est idéalement placé dans Little India. Tout est accessible à pieds.

Où manger à Georgetown :

Restoran Kapitan, un restaurant indien en mode cantine où on vous conseille tous les plats à base de poulet et les naans. On ferme les yeux, on est en Inde. Mais fermez les pas trop longtemps et recomptez bien l’addition.

Ros Mutiata, en face de Kapitan. Très bon !

Veloo Villas, pour manger les traditionnelles banana leaves d’Inde du Sud avec du riz, trois sortes de légumes différents et des sauces à volonté pour 8,50 MYR/p (1,80 €) avec poulet. Une tuerie !

Koey Teow Soup, le rendez-vous des chinois. Idéal pour manger des soupes chinoises ou des nouilles aux crevettes.

Ali Capati Corner, près de notre hôtel. Des tables dans la rue, des indiens aux manettes et de la nourriture délicieuse pour un prix dérisoire.

Ice cafe, pour manger une glace ou une salade de fruits au frais dans un décor hivernal. Plus cher que la moyenne mais allez-y au moins une fois.

Rainforest Bakery, une boulangerie avec des croissants et des pains au chocolat, comme à la maison.

Les transports :

Rapid Penang CAT Bus, 2 lignes de bus gratuits à Penang. Retrouvez les arrêts ici ou sur Maps.Me.

Se rendre au parc national Taman Negara : Les bus 101, 102 & 103 depuis la gare de bus Komtar, 4 MYR/p (0,85 €) pour 1h trajet.

Se rendre au Kek Lok Si Temple : Les bus 201, 203, 204, 206, 306 ou 502 depuis la gare de bus Komtar, 2 MYR/p (0,40 €) le trajet.

Important : Dans les bus, prévoyez l’appoint car les chauffeurs n’ont pas le droit de rendre la monnaie.

Les visites :

Magiworld, un spectacle de magie (qu’on a loupé) et des décors en trompe l’œil, 27 MYR/p (5,80 €) mais on l’a eu au tarif des locaux, 16 MYR/p (3,40 €).

L’entrée au parc national Taman Negara est gratuite, il est ouvert tous les jours de 8h à 17h.

L’entrée au centre de conservation des tortues est gratuite, il est ouvert tous les jours de 10h à 16h. Suivre Pantai Kerachut (turtle beach, 1h30 de marche), le centre est au bout de la plage.

Kek Lok Si Temple, entrée gratuite, 2 MYR/p (0,40 €) pour accéder à la grande Pagode et 3 MYR/p (0,65 €) l’aller en funiculaire pour monter à la statue de Kuan Yin. Le temple est ouvert tous les jours de 7h à 21h, les accès à la pagode et la statue sont ouverts tous les jours jusqu’à 18h.

Retrouvez notre bilan et notre vidéo de la Malaisie ici.

Vous avez des questions, d’autres informations, une expérience dans le domaine ou juste besoin de parler ?

N’hésitez pas à commenter ! 😉

Commentaires

4 Commentaires
  1. Publié par
    icietlabas
    Juin 1, 2018 Reply

    Super récit de votre découverte de Penang. Nous partons en Malaisie cet été, et rien que de voir vos photos, j’ai déjà envie d’y être 🙂

    • Publié par
      Gaëlle & Maxime
      Juin 1, 2018 Reply

      Merci beaucoup, on espère qu’elle vous plaira autant qu’à nous ! 🙂

  2. Publié par
    Florence
    Mai 24, 2018 Reply

    Ah ben voilà, je découvre vos aventures et votre blog à travers votre expérience à Penang ! La Malaisie ça me tente tellement ! J’ai adoré vos photos de street art ! 🙂

    • Publié par
      Gaëlle & Maxime
      Mai 24, 2018 Reply

      Bonjour Florence, la Malaisie nous plaît beaucoup pour l’instant. Penang vaut vraiment le détour en tout cas.

      Merci pour ton commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Universlemonde Universlemonde
Menu