Dawei

Récit de notre semaine à Dawei, dernière étape au Myanmar.

Après avoir écumé le centre du pays, direction le Sud et Dawei, où les sentiers ne sont pas encore trop battus. On ne sait pas vraiment à quoi s’attendre puisque le pays commence juste à s’ouvrir et le Sud n’est accessible aux touristes que depuis 2014, contrôle militaire à l’appui. Maintenant qu’on sait ce qu’il y a, on comprend pourquoi ils le gardaient pour eux ! Accrochez-vous, on vous emmène en road trip en scooter dans la jungle birmane à la recherche de plages paradisiaques.

Retrouvez notre bilan et notre vidéo du Myanmar ici.

Découvrez toutes les infos concernant le visa birman et son obtention sur Visamundi.

Cet itinéraire a été créé à l’aide du site Le planificateur de voyages

Dawei, future incontournable

Dawei c’est une petite ville du Sud du Myanmar située à 30 kilomètres de la côte birmane. Elle s’explore à pieds et le tour de la ville est assez rapide (pour vous faire une idée Gaëlle chausse à peu près du deux). On attend Pauline et Robin, des Lyonnais (coucou les voisins) rencontrés à Mandalay. Ils arrivent deux jours après nous et passeront en Thaïlande en même temps que nous.

En les attendant, on loue un scooter (125) pour aller explorer la côte depuis le village de Maunmagan à 30 km de Dawei.

San Maria Bay

On roule vers le Sud et notre première plage, en longeant la côte, pour atteindre San Maria Bay. Très vite la route se transforme en graviers puis en terre rouge. On n’est entourés que de jungle, la chaleur est écrasante et le soleil de plomb. On traverse parfois quelques habitations en guise de village et on ne voit plus la côte, on se demande même où on va. On s’arrête pour faire le plein (un coca chacun) et on regarde une petite fille nous amener une à une les photos de sa famille. La poudre blanche sur son visage est du thanakha, une poudre que beaucoup de Birmans (hommes comme femmes) utilisent comme rafraîchissant, pour protéger du soleil, comme anti rides ou encore contre l’acné.

Dawei

Avant de partir, sa mamie nous indique qu’on est sur la bonne route. Cinq minutes plus tard on découvre une plage désertique et une eau bleue à une température incroyable, on doit être proche des 28°. Une famille Birmane qui habite en face de la plage nous observe avec des yeux écarquillés.

Dawei

Dawei

Dawei

Dawei

Dawei

On rentre à Dawei après un après-midi très compliqué, sans cesse tiraillés entre la bronzette et la baignade …

Dawei

La Krabi family

Le deuxième jour on trouve, à l’extrême Nord de Maunmagan, une superbe plage rien que pour nous deux (et oui, encore une) à partager tout de même avec la famille Krabi, nos amis à pinces qui marchent en pas chassés (des crabes pour ceux qui n’auraient pas compris). Encore un moment privilégié, le calme n’est interrompu que par les vagues, il y a pas mal de courant. L’eau est plus fraîche qu’à San Maria mais toujours plus chaude que chez nous (on n’a plus de chez nous depuis 5 mois mais on parle bien de la France oui).

Dawei

Dawei

On voulait aller à la plage de Nabule, conseillée par plusieurs blogs, mais le gouvernement birman est en train de construire le plus grand port d’Asie (après la plus grande piste d’atterrissage du monde dans la plus grande ville du monde : Nay Pyi Daw …) en lieu et place de la plage.

La Camé family

Pauline et Robin nous rejoignent et on quitte enfin notre hôtel de Dawei pour les bengalows de Maunmagan, les seuls qui soient encore dans nos prix. On file à la plage de la veille qui n’est pas très loin. Là, on en profite pour ne rien faire, à part se baigner ou jouer au crabe et à la souris avec nos amis à pinces.

Dawei

Dawei

Le soir on se rend vers l’espèce de no man’s land où tous les restaurants et menus sont réunis et identiques. On en choisi un au hasard et le sketch commence. On a une femme complètement allumée qui parle à moitié anglais à moitié droguée (mais la plus grosse moitié) et qui ne connaît pas ses prix dans le rôle de la gérante, l’interprète est joué par son dealer tatoueur et Alley Joel Osment, en guest pour le rôle de son fils de 8 ans, qui nous fixe avec un regard assez inquiétant pendant qu’on mange. On se dit que soit il nous surveille soit il va nous annoncer qu’il voit des morts partout (cf Sixième Sens). On vous donne le script : Elle nous donne des prix plus chers en fin de repas qu’au début, mais comme on sait compter son tatoueur lui traduit qu’on n’aime pas se faire arnaquer. Elle s’affole, part en moto (où ? on sait pas) et revient, on refait l’addition ensemble pour tomber sur le bon prix, pendant ce temps-là Alley n’a toujours pas cligné des yeux. Coupez ! C’est de la elle est bonne ! Une soirée tellement dingue qu’on revient le lendemain prendre le petit déjeuner.

“Je vois des drogués partout”

Un petit pas pour l’homme …

Après notre halte matinale au resto des camés, on part en quête de belles aventures dans la jungle. On roule encore plus vers le Sud, là où il n’y a plus de route mais que des chemins pleins de cailloux et rouges de terre. On est maintenant face à la jungle à perte de vue, puis on voit la mer au détour d’un sommet. C’est ça la vraie Birmanie : La vraie jungle sauvage avec rien autour. Du genre si tu tombes en panne tu devras parler à un ballon qui s’appelle Wilson et casser des noix de coco avec tes fesses pour manger jusqu’à qu’on te retrouve toi ou tes ossements. On en rajoute certes mais l’esprit est là !

Le Mad Max du peuple !

Dawei

Dawei

Dawei

Dawei

On passe par des chemins assez extrêmes mais les scooters tiennent le coup, on serre un peu les fesses (qui souffrent depuis plus d’une heure) au moment de traverser les petits ponts en bois attachés à la ficelle et on s’arrête là où l’on estime que la mer n’est pas loin. On commence à s’enfoncer dans la jungle, qui a dessiné un chemin pour nous. Là, on patauge dans la boue (surtout Pauline), on traverse un ruisseau pour perdre le chemin de l’autre côté. On se demande si on ne ferait pas demi tour tant qu’on sait où sont les scooters quand Gaëlle aperçoit un autre chemin qui part en direction de la côte. On arrive près d’un lac qui longe une petite dune de sable. De l’autre côté, une baie pour nous tout seuls et un paradis terrestre. Une eau chaude à 30° et des bancs de sable nous sont offerts par la marée. Personne à l’horizon ni aucune trace de vie humaine mis à part une vieille cabane en bois pour les offrandes. On a enfin trouvé NOTRE plage, rien qu’à nous.

Dawei

Dawei

Après bronzage, barbotage, papotage et profitage on enfourche les deux roues pour aller plus au Sud vers une plage qu’on a renommée Pjanic (un nom de footballeur bosnien est toujours plus facile à prononcer qu’un nom de plage birmane) puis on rentre par la route cette fois, après avoir réussi à franchir des cols assez raides et enfin 45 minutes de plat sur une vraie route. On arrive tout juste à Maunmagan au coucher de soleil, accompagnés de nos amis les chiens qui adorent les crackers.

Dawei

Dawei

Thizit encore à y aller ?

Pour notre dernier jour, on rejoint Thizit, la plage connue par les quelques touristes du coin. Connue car bien indiquée mais pas terrible pour nous car une fois dans l’eau on se fait piquer par des méduses microscopiques. Dommage, on commence juste un jeu de mimes avec des enfants qui répètent tout ce qu’on leur dit (promis on leur a pas appris de gros mots). On tente de découvrir une dernière plage mais l’abondance de déchets nous fait fuir vers un village de pêcheurs. On finit le séjour contre toute attente sur la plage de Maunmagan, pour profiter d’une dernière baignade en mer birmane. On fait nos adieux à nos copains les chiens avant de retourner passer notre dernière nuit birmane à Dawei.

Dawei

Dawei

Demain nous attend une grosse journée, car on doit passer la frontière terrestre (aventure épique à suivre) à Htee Khee/Phu Nam Ron (Thaïlande) qui est réputée pour être “au bout du monde”.

Si vous passez dans le coin, écrivez-nous ou commentez. On vous a mis les coordonnées GPS de côté ! 😉

Marchez sur nos pas !

1 € = 1462 Kyats (MMK)

Où dormir à Dawei :

  • Shwe Moung Hôtel, 32000 MMK (22 €) la chambre double avec eau chaude et frigo. 20000 MMK (13,80 €) la chambre double plus petite avec eau froide. Wifi et petit déjeuner compris. Les prix grimpent vite là où il n’y pas beaucoup de touristes, bon hôtel mais ça manque de concurrence.

Où manger à Dawei :

  • Tavoy Kitchen, Les prix sont un peu plus élevés mais les plats sont très bons.
  • Oh Dee, Un garage aménagé dans la rue de notre hôtel avec seulement 3 plats : Pad thaï, Noodle soup et Papaya salad. Très bon et pas cher.

Où dormir à Maunmagan :

  • Coconut Guesthouse, 32500 MMK (22,50 €) le bengalow chambre double sans WiFi, ni eau chaude, ni petit déjeuner. La ça manque encore plus de concurrence mais c’est le moins cher et le plus propre qu’on ait pu trouver. En revanche le cadre est magnifique !

Où manger à Maunmagan :

  • Pyae Pyae, Le dîner spectacle, on a bien rigolé et même bien mangé.
  • Aung Minnthar, Sur la même plage, tout en bois. Pas trop cher et très bon, quand on est les seuls clients les gens sont aux petits soins.

Tarifs des transports :

  • Bus Mawlamyine – Dawei : Durée : 6h. Prix : 12000 MMK/p (8,30 €).
  • Tuk tuk de la gare routière de Dawei au centre ville : 3000 MMK (2 €)
  • Location de scooter chez Focus (très bien, patron très sympa) : Semi-automatique (le notre) 6000 MMK/jour (4 €). Automatique et manuel 8000 MMK/jour (5,50 €). À Maunmagan c’est 10000 MMK/jour (7 €).

Retrouvez notre bilan et notre vidéo du Myanmar ici.


Si tu trouves que cet article est meilleur que les épinards de la cantoche, dis-le en commentaire et partage-le sur les réseaux sociaux !

Soutiens Universlemonde en aimant la page Facebook et en me suivant sur Instagram !

Merci 🙂


Tu as ri à gorge déployée et trouvé des bons plans mais pas de photo de moi tout nu et tu veux que ça continue ?

Abonne-toi à ma newsletter en inscrivant ton adresse email ci-dessous :

Partager cette publication

Comments (20)

  • Johanna Répondre

    Bonjour, je viens de lire votre article sur Dawei et serait curieuse d’avori Les coordonnés gps des plages indiquées, on est arrivés à Coconut guesthous ce matin, on a été à santa maria pour le couché de soleil…magnifique mais pas de sable blanc ! D’avance merci beaucoup et bonne journée
    Johanna

    12 novembre 2019 à 14 h 28 min
    • Maxime Répondre

      Salut, ça confirme nos souvenirs, il n’y a donc pas de sable blanc à San Maria 😀

      Je vous envoie les coordonnées en réponse de votre message sur Facebook.

      Profitez bien du Sud ! 😉

      Max

      13 novembre 2019 à 0 h 00 min
  • francoise levernieux Répondre

    coucou
    Bravo pour votre blog mais comment va t on à la plage proche de maungmagen dont vous parler pas San Maria mais la plus proche? je pars dans quelques jours et personne d’autre que vous ne parle de cet endroit
    Mille mercis d’avance pour votre aide

    28 avril 2019 à 15 h 46 min
    • Maxime Répondre

      Bonjour,

      Envoyez-moi un mail et je vous enverrai les coordonnées GPS en retour. Ensuite, il n’y a plus qu’à suivre le guide. 😉

      Merci pour votre commentaire.

      28 avril 2019 à 23 h 00 min
  • Claire Répondre

    Hello,
    Actuellement attablée en face du plus gros risque de ma vie – aka les jumbo prawns du night market de la colle don’t on n’arrive pas à prononcer le nom – je lis vos aventures ! J’avais l’envie de descendre un peu plus dans le Sud et merci, vous m’en avez dissuadé Ahaha ! Je n’ai encore trouvé aucune autre information mais voyageant solo, je me vois mal jouer trop longtemps avec cette noix de coco ! Mais partie remise.

    Votre blog est super sympa à lire, je vais continuer la lecture pour m’inspirer le reste de mon séjour ici (les coordonnées gps de la pagode enchantée de Bagan vous les avez conservées aussi ?!)

    Voyageusement !
    Claire

    14 mars 2019 à 15 h 17 min
    • Maxime Répondre

      Bonjour,

      Dommage que la dissuasion ait pris le pas sur l’envie, le Sud vaut le détour ! 😉

      Envoyez-moi un mail, je vous enverrai les coordonnées de la pagode !

      Merci beaucoup pour le blog et bonnes jumbo prawns ! 🙂

      15 mars 2019 à 9 h 19 min
  • xavier Répondre

    votre enthousiasme donne envie de découvrir ce pays qui parait si attachant. Les photos sont superbes et vos commentaires donnent le sourire

    29 décembre 2018 à 19 h 04 min
    • Maxime Répondre

      Merci beaucoup pour ce superbe commentaire.

      Revenez quand vous voulez 😉

      29 décembre 2018 à 20 h 06 min
  • Zineb Répondre

    Je découvre votre blog avec grand plaisir dans le cadre d’une recherche sur un séjour au Myanmar en juillet prochain avec nos 2 enfants de 9 et 6 ans. Etant en famille et pas forcément à la meilleure période (notamment pour les plages du sud semblerait il) je ne pense pas que l’on fera les mêmes étapes que vous mais j’ai bien rigolé en lisant vos articles; en particulier celui sur la capitale “fantôme”. Ca m’a donné super envie d’aller visiter cette ville-fantôme !!!!
    Nous partons le 10 juin pour 80 jours en Asie en famille (nous habitons casablanca au Maroc) et le Myanmar n’était au départ pas prévu dans notre périple mais au vu des commentaires lus ici et là on a décidé d’y faire une étape.. courte (15 jours) mais on a hâte. Et votre blog m’a donné encore plus envie d’aller y faire un tour. On est censés enchainer ensuite sur les philippines mais ma foi.. on verra bien. Merci en tout cas pour ces bons moments d’évasion en vous lisant

    5 avril 2018 à 15 h 51 min
    • Gaëlle & Maxime Répondre

      Bonjour,

      Ah cette ville fantôme … Qui n’aimerait pas y mettre les pieds ?! Un super souvenir pour nous 😉

      Merci infiniment pour votre commentaire, profitez à fond de votre séjour là-bas. Vous ne le regretterez pas !

      A bientôt 🙂

      5 avril 2018 à 20 h 32 min
  • Laure-Anne Répondre

    Hello! merci pour vos conseils et récits, ils sont top! on aimerait en groupe de 4 voyageurs se diriger vers le sud du Myanmar pour rejoindre la thailande, le stop à Dawei semble être le bon plan du coup 🙂 est-il possible d’avoir. Is coordonnées GPS? Merci beaucoup!

    22 novembre 2017 à 3 h 20 min
    • Gaëlle & Maxime Répondre

      Salut les voyageurs,

      Super idée d’aller visiter le Sud, prévoyez bien la journée pour aller jusqu’à la frontière. C’est très très long !

      On vous envoie les coordonnées GPS par mail.

      Bon voyage et merci pour votre commentaire !

      22 novembre 2017 à 13 h 17 min
  • Mireil Répondre

    Merci pour votre blog plein de tuyaux bet d’humour

    20 novembre 2017 à 2 h 14 min
  • Justine Répondre

    Bonjour,

    Avez-vous dû demander une autorisation pour descendre jusqu’à Dawei?
    Merci pour votre blog il nous est très utile pendant notre TDM.

    30 octobre 2017 à 12 h 33 min
    • Gaëlle & Maxime Répondre

      Bonjour, il n’y a besoin d’aucune autorisation. Il y a juste un petit contrôle de papiers effectué par l’armée sur les étrangers qui y vont. Merci et bonne continuation 😉

      30 octobre 2017 à 14 h 13 min
  • Delphine et Romain Répondre

    Bonjour à vous les voyageurs!
    tout d’abord un grand merci pour votre blog très agréable à parcourir… Il nous est bien utile pour projeter notre propre voyage de 5 mois en Asie!!

    Une question sur cet article… comment vous vous rendez de Dawei à Maunmagan?
    Merci pour votre aide!

    Delphine et Romain

    22 octobre 2017 à 21 h 30 min
    • Gaëlle & Maxime Répondre

      Merci à vus et ravis que le blog vous plaise ! 🙂

      Pour se rendre à Maunmagan depuis Dawei, on avait le choix entre louer un scooter ou y aller en taxi. En scooter, on mettait environ 30 minutes de mémoire. Bon voyage ! 😉

      23 octobre 2017 à 11 h 48 min
  • Denis Répondre

    Quel pied vous avez du prendre, je vous envie vraiment

    26 février 2017 à 22 h 20 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *