Newsletter

Abonnez-vous pour ne rien louper de nos articles, vidéos, bons plans et conseils voyage !

Bilan : 3 semaines au Cambodge

Et voila, après 18 petits jours passés au Cambodge, on fait déjà le bilan.

Retrouvez la vidéo du Cambodge en fin d’article.

18 jours c’est peu nous direz-vous, on vous répondrait que ça dépend du pays où l’on se trouve. Le Cambodge c’est petit et pas très bien réputé. “Scambodia”, (Scam = arnaque) comme le surnomment nos amis d’outre Manche, a-t-il failli à sa réputation ? L’a-t-il confirmée ? Y a-t-il des Mac Do au Cambodge ? Dans ce bilan on tente de répondre à toutes ces questions que vous vous posez chaque jour (si, si, vous vous les posez) à propos du Cambodge.

Cet itinéraire a été créé à l’aide du site Le planificateur de voyages
Notre itinéraire au Cambodge : 1 jour pour passer la frontière à Poipet – 3 jours à Siem Reap – 2 jours à Battambang – 6 jours sur les îles de Koh Rong, Koh Rong Samloem et Otres Beach – 3 Jours à Kampot & Kep – 3 jours à Phnom Penh.

Cambodge, après la guerre

Après la Thaïlande, le Cambodge fait figure d’épouvantail. On a retrouvé des rues aux allures de Myanmar (Birmanie) car pas goudronnées et un peu d’Inde avec quelques vaches par-ci par-là. On peut ressentir un peu partout dans le pays que la guerre s’est terminée il y a moins de vingt ans.

Concernant les cambodgiens, à part dans la région de Kampot, on ne peut pas dire qu’ils soient des pros du sourire et de l’enthousiasme. Et les rares fois où a eu besoin d’aide ça se bousculait pas au portillon.

Bilan Cambodge

Quoi ? Nous, on n’est pas enthousiastes ???

Scambodia : Entre arnaques et corruption

On va faire court pour vous expliquer les deux gros points négatifs qui font du Cambodge un pays qui ne nous laissera pas un souvenir des plus chaleureux : Les arnaques et la corruption. Pour les arnaques, on a deux conseils : Prenez le temps de comparer trois ou quatre fois les prix et recomptez toujours votre monnaie devant eux ! Il faut faire attention, car ils sont capables de demander 7 $ alors que le prix normal de 5 $ est affiché juste derrière eux. On en vient donc à jouer au chat et à la souris mais on s’en est plutôt bien sortis.

Pour la corruption ça va trop très loin, même les parents doivent donner un billet aux enfants pour que le prof donne les leçons normalement. On vous parle pas des flics, taxis, tuk tuks etc. Où tout le monde doit arroser tout le monde pour que tout le monde soit heureux. Tout le monde a compris ? Pour faire court, si la corruption devenait une nouvelle discipline aux J.O, les cambodgiens seraient quatre sur le podium …

Les hébergements

Les rapports qualité/prix sont assez bons mais on a n’a jamais eu d’eau chaude durant nos deux semaines et demi. Bon, dans un pays si chaud que la moiteur envahi tes aisselles à 9 heures du matin, l’eau froide est une bénédiction. Mis à part ça, rien à déclarer.

Les transports

On a pris deux bus dont un hôtel bus flambant neuf et piteusement tombé en panne au km 22. Ça ne valait pas son prix mais on n’a pas eu le choix. Les mini bus sont ponctuels mais blindés à mort, tant qu’on voit le plafond c’est qu’il reste de la place.

L’avantage du pays est qu’il est petit donc les trajets sont courts et pas chers. Sauf pour aller de Siem Reap ou Battambang jusqu’au Sud puisqu’il n’y a pas de route directe. Phnom Penh est donc une étape obligatoire pour changer de bus. On a toujours pris les tickets auprès de nos guesthouses avec le ramassage inclus dans le prix et sans surplus.

La cuisine cambodgienne

On va faire assez court puisque ce n’était pas mauvais mais pas exceptionnel, rapport très certainement biaisé par notre cruelle descente depuis le Nirvana gustatif que représente la Thaïlande. On a quand même fait quelques belles découvertes, comme le barbecue Khmer, une sorte de compromis entre un barbecue et une fondue, le crabe frais au poivre de Kampot et le amok, une soupe de poisson au lait de coco.

Bilan Cambodge

Crabe au poivre de Kampot au marché aux crabes de Kep : Un délice !

Bilan Cambodge

On a découvert le fruit du palmier à sucre, c’est un peu visqueux et sans goût mais ça passe et puis tout le monde en mange.

Le Cambodge étant une ancienne colonie, on y trouve du pain, des viennoiseries ou encore des sandwichs.

Bilan Cambodge

Le prix de la pression est de 0,5 $ dans tout le pays. La bière coule à flot au Cambodge, on peut voir des pubs de bière sur les devantures d’hôtels ou de restaurants. La concurrence fait rage et elle va tellement loin que les bières Angkor et Cambodia ont choisi le même slogan : “Ma bière, mon pays !”

Insolite

Le dollar américain est autant utilisé que le riel qui est la monnaie officielle du Cambodge. Vous pouvez payer avec les deux et on vous rendra la monnaie avec les deux, le taux sera toujours juste. N’hésitez pas à tout négocier, car le dollar est très avantageux pour eux.

40 % de la population cambodgienne a moins de 16 ans, à cause de la guerre civile qui s’est terminée il y a moins de 20 ans. Du coup on voit des enfants de partout dans le pays. Et oui, c’est ce qui arrive quand tu te mets à tuer tous ceux qui sont pas trop d’accord avec toi, à la fin y’a plus grand monde …

Bilan Cambodge

Des enfants ? Où ça ???

85 % de la population est paysanne. Encore à cause des Khmers rouges puisque lors de leur prise de pouvoir, ils ont poussé les citadins hors des villes en tuant ceux qui ne voulaient pas et ceux qui leur paraissaient trop intelligents. Vous avez dit parano ??

Il reste encore beaucoup de mines dans les champs un peu partout dans le pays. On dénombre une centaine de morts par an. Attention où vous mettez les pieds.

À l’inverse de la Thaïlande, très conservatrice, il est très facile pour un étranger d’ouvrir un commerce au Cambodge.

Enfin un pays asiatique avec des poubelles dans les rues. Bizarrement ces poubelles ressemblent à des chaudrons, mais bon d’habitude il n’y a rien donc on va pas se plaindre.

Bilan Cambodge

On en parle des conditions de travail des éboueurs cambodgiens ?

Tous les chauffeurs de tuk tuks marquent leur nom sur les côtés du tuk tuk. Ceci pour mieux entrer en contact avec le client et le fidéliser en donnant son nom et numéro. Habile Bill !

Toute l’électricité du Cambodge vient du Vietnam. Le Cambodge est donc le second pays au monde avec la note d’électricité la plus salée après Singapour. Un seul barrage hydraulique produit de l’électricité au Cambodge mais il est exploité par les chinois pour la Chine. Égoïstes !

Les chats cambodgiens n’ont pas de queue. Comme dans dans les autres pays asiatiques, on se demandait pourquoi il la coupent mais en fait ils naissent comme ça. Cherchez pas plus loin, ch’est comme chat et puis ch’est tout !

Si tu roules en scooter torse nu, c’est l’amende assurée ! Si tu roules en scooter sans casque, c’est l’amende assurée ! Si tu roules avec les phares allumés en pleine journée, c’est l’amende assurée. Si tu roules sans phares la nuit, pas de problème ! Pour les deux dernières on ne trouve pas de logique, si quelqu’un veut bien nous éclairer …

 Il n’y a pas de Mc Do au Cambodge. Parmi toutes ces infos, celle-là est de loin la plus utile.

Les chiffres

Pendant nos 1105 km parcourus au Cambodge, nous avons :

  • Voyagé la tête collée à la vitre dans 3 mini bus
  • Économisé 66 $ en négociant les courses avec 14 tuk tuks
  • Pris 2 ferrys qui étaient en réalité deux bateaux de marchandises
  • Pris un ferry qui était en réalité un bateau de plongée
  • Pris un ferry qui était en réalité … Un ferry
  • Loué 1 scooter pendant 2 jours
  • Gobé 18 cachets de Malarone (anti palu) chacun.
  • Failli se faire arnaquer dans le seul taxi qu’on a pris
  • Apprécié les douches froides dans 1 hôtel, 1 bengalow en bord de plage et 4 guesthouses.

Bilan Cambodge

Au cours de nos 18 jours au Cambodge, nous avons dépensé en tout 755 € soit 1 euro de moins que nos 756 € prévus. Nous avons donc respecté les 21 €/jour/personne en nous basant sur la moyenne du génial planificateur d’A-contresens, vous savez comment préparer vos futurs budgets voyage à présent ! 😉

La nourriture : Très peu de street food et de stands de rue, mais ça se trouve en cherchant bien. Un plat local simple dans un restaurant coûte entre 1,5 et 3 $. Sinon dans les marchés locaux, on peut manger pour 1,5 $ pour 2.

Les transports : Notre trajet en hôtel bus de nuit à 18 $/p pour aller de Battambang à Sihanoukville a mis un coup au budget. On le trouvait cher mais peu de concurrence et on n’a pas trouvé mieux, même sur le net. Pour le reste les trajets en mini bus varient entre 5 et 7 $/p.

Les tuk tuks sont très nombreux et la concurrence très rude, n’hésitez donc pas à bien baisser les prix. Un bon prix pour une course de 3/4 km est de 2 $ en négociant bien.

Les hébergements : Les prix varient mais en cherchant on peut les baisser facilement après négiociations. Notre chambre double la plus chère : 10 $, la moins chère : 6 $.

Les visites : Ce budget comprend les entrées aux Killing Fields et au S-21, la journée aux temples d’Angkor et le boat trip sur l’île de Koh Rong. L’énorme augmentation du prix de la journée aux temples d’Angkor (de 20 à 37 $) nous a un peu plombé le budget mais tout s’est lissé au fur et à mesure des jours.

Le visa cambodgien pris directement à la frontière de Poipet coûte 30 $ pour une validité de 30 jours (possibilité de le prendre sur internet pour 37 $). Il n’est pas compris dans le budget.

Bilan du Cambodge

Pour finir, on a passé notre temps sur nos gardes à jongler entre les arnaques en tout genre et c’est la première fois depuis la Chine qu’on n’est pas tristes de quitter un pays. On ne regrette pas notre séjour pour autant, car on a quand même découvert les temples d’Angkor. Notre séjour à Battambang ne restera pas dans les annales et on pense qu’on aurait mieux fait d’aller directement sur les îles de Koh Rong et Koh Rong Samloem où on a découvert des plages paradisiaques presque pour nous seuls. On a changé d’avis sur les cambodgiens en allant se balader aux alentours de Kampot et Kep où on a vu que des sourires, reçu des accueils chaleureux, où il y a beaucoup d’enfants et un rapport à l’argent pas omniprésent. On n’a pas apprécié la ville de Phnom Penh, notre dernière étape, mais elle représente un incontournable pour découvrir la terrible histoire de ce pays encore en reconstruction par le biais de l’horreur encore palpable dans la prison S-21 et le camp des Killing Fields. Pas besoin de lire entre les lignes pour comprendre qu’on n’a pas été emballés par le Cambodge, mais on ne vous le déconseille pas non plus hein ! Bref, NEXT, on file en Indonésie !

3 semaines au Cambodge en vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Universlemonde Universlemonde
Menu