Newsletter

Abonnez-vous pour ne rien louper de nos articles, vidéos, bons plans et conseils voyage !

Annapurnas, Poon Hill : Trek sur l’Himalaya 1/2

Récit de notre trek face aux Annapurnas, sur l’Himalaya. 1ère partie : La préparation.

Tout juste arrivés au Népal, on a qu’une idée en tête : Faire un trek ! Le 1er de notre vie. Ben oui, l’aventure nous appelle. Alors soyons fous ! On s’imagine déjà tels les plus grands alpinistes partant défier les 8848 mètres de l’Everest au péril de leurs vies … Sauf qu’à notre échelle ça se passe 5000 mètres plus bas. Mais c’est déjà pas mal, non ?

Retrouvez notre bilan et notre vidéo du Népal ici.

Cet itinéraire a été créé à l’aide du site Le planificateur de voyages

Welcome to Nepal

Une arrivée très festive à Katmandou, l’atterrissage procure de grandes démonstrations de joie et de soulagement chez les Népalais. Comme si un miracle avait eu lieu, rassurant. Adrin, notre 1er ami Népalais rencontré durant le vol, semble gêné et s’excuse presque. Nous on trouve ça drôle. L’aéroport l’est aussi, tous les agents nous sourient. Celui de la sécurité n’a pas d’uniforme et éclate de rire dès que le portique sonne. On laisse même Maxime traverser tout l’aéroport et le service des douanes sans ses papiers pour aller chercher nos bouteilles d’eau oubliées plus haut. Impensable ailleurs.

Notre hôtel nous accueille d’une façon incroyable. Les sourires sont sur tous les visages, on nous défend de porter nos affaires et un thé nous est offert. Si on avait pu se connecter à internet avant notre vol, on aurait même découvert un mail où ils proposent de venir nous chercher gratuitement à l’aéroport. L’hospitalité népalaise n’est donc pas une légende.

Annapurnas, nous voilà !

La recherche du trek commence dès le lendemain. Nous savons celui que nous voulons faire. Celui de Poon Hill, monte à 3210 mètres d’altitude face à la chaine des Annpurnas. Il a été fait par les Nowmadz il y a 4 ans et semble à notre portée. Notre budget est limité et on veut le faire par nous même si possible mais nous sommes curieux de comparer les prix.

Astuce pour trouver un guide à Katmandou : Marcher dans la rue pendant 30 secondes

Nous il nous a trouvé dès l’aéroport. Oui, ils sont de partout. Il est rentré directement dans notre taxi côté passager. Pourquoi pas après tout, chacun sa méthode.

Le lendemain, on a rendez-vous avec lui mais on veut comparer avec l’agence de l’hôtel, pour voir si ça peut se rapprocher de notre budget. Le guide de l’aéroport propose 650 € et l’agence de notre hôtel 600 €, pour 2. Soit presque notre budget entier prévu pour 2 semaines au Népal.

Un guide peut être un gros plus pour être sûr de ne pas se perdre et de ne rien louper. Et aussi pour dénicher les bonnes lodges ou guesthouses dans les villages traversés.

Après moult recherches et quelques calculs savants, on se dit qu’on en aurait pour 300 € maximum en partant tous les 2. Le filou qui s’incruste dans les taxis baisse son prix à 450 pour 2€. Mais il est trop filou pour nous et en plus il veut nous forcer la main.

Au départ on voulait monter en pousse pousse mais on n’avait pas le temps

Les gérants de l’hôtel ont l’air plus cool et le feeling passe mieux. Compréhensifs concernant notre budget, ils nous proposent leur dernier prix : 390 € tout compris pour 2. Après mûre réflexion et avoir comparé quelques prix sur internet et en ville, on accepte en se disant qu’on pourra pleinement profiter de l’instant présent sans se soucier de chercher des logements ou se demander s’il fallait tourner à droite ou à gauche.

La formule comprend le bus de Katmandou à Pokhara et les aller-retours Pokhara-Nayapul, village de départ de notre trek. 2 nuits d’hôtel à Pokhara avec petit déjeuner avant et après le trek. 3 repas/jour pendant 6 jours et les 5 nuits en lodge. Soit 7 jours et 6 nuits tout compris. Et bien sûr notre guide et nos permis : Le TIMS (Trekker’s Information Management System – 20 $ sans agence) et l’ACAP (Annapurna Conservation Area Project – 19$ sans agence). Il faut prévoir les passeports et 3 photos d’identité pour les 2 permis.

Le matériel

Les gérants ont tout prévu, ils connaissent bien l’hôtel où l’on va à Pokhara et on pourra y laisser nos affaires en sécurité. On prévoit un sac à dos chacun : 5kg pour Gaëlle et 10 pour Maxime.

On avait à peu près tout prévu, on a complété avec 2 gourdes en plastique d’1 litre, 2 polaires, 1 plaquette de Diamox en cas de mal des montagnes et 1 tube de crème de massage anti courbatures. On a fait nos achats à Katmandou, car à Pokhara tout est plus cher.

Notre matériel pour 5 jours de trek (par personne) :

  • 1 duvet Forclaz 10° que l’on peut coupler
  • 1 drap de sac en soie
  • 1 doudoune
  • 1 veste imperméable
  • 1 veste polaire + 1 sweat à capuche
  • 3 t shirts dont 1 technique
  • 1 pantalon Forclaz modulable
  • 1 caleçon technique
  • 1 sous-vêtement/jour
  • 3 paires de chaussettes dont 2 type basses trek
  • 1 paire de chaussures de trail Salomon Speedcross 4 – 1er gros test, jamais d’ampoules ni mal aux pied, le must !
  • 1 paire de tongs en plastique pour se relaxer après une journée de marche et accessoirement éviter une mycose des pieds dans la douche
  • 1 lampe frontale
  • 1 bonnet
  • 1 tour de coup imitation soie
  • 1 paire de gants
  • 1 paire de lunettes de soleil
  • 1 serviette microfibre
  • Des barres de céréales et/ou des fruits pour le p’tit creux de 11 heures
  • 1 plaquette de Diamox contre le mal des montagnes
  • 1 tube de Moov contre les courbatures
  • 1 gourde en plastique de 1L pour boire dans les rivières car l’eau est très chère en montagne
  • 1 paille Lifestraw pour éviter de tomber malade après avoir bu l’eau des rivières où les habitants lavent leur linge et font caca
  • 1 paire de boules Quiès car le placo des lodges donne l’impression d’être 10 dans la même chambre
  • 1 nécessaire de toilette à base d’échantillons de shampoing et de savon
  • Bien entendu l’appareil photo et la caméra embarquée qui nous suivent de partout 🙂
  • 2000 roupies en liquide pour les boissons

On est partis chargés on ne l’a pas regretté, il fait très froid la nuit et dès 17 heures. On a tout utilisé sauf les imperméables car le soleil nous a accompagné chaque jour.

On aurait peut-être dû louer un bâton chacun, pour s’aider dans les descentes mais ce n’est pas indispensable.

Le bus pour Pokhara dure 8 heures, contre les 6 annoncées. Le lendemain nous rejoignons Nayapul, à 1000 mètres d’altitude, pour débuter le 1er trek de notre vie.

La suite au prochain épisode …

Marchez sur nos pas !

Les hébergements :

  • Katmandou – Hotel Gallery Nepal, 1300 Roupies (11,50 €) la chambre double avec petit déjeuner.
  • Pokhara – Hotel Royal Image, 1500 Roupies (12 €) la chambre double avec petit déjeuner.

Notre trek a été organisé par l’agence Magic Expedition Trekking & Tours.


Si tu trouves que cet article est meilleur que les épinards de la cantoche, dis-le en commentaire et partage-le sur les réseaux sociaux !

Soutiens Universlemonde en aimant la page Facebook et en me suivant sur Instagram !

Merci 🙂


Tu as ri à gorge déployée et trouvé des bons plans mais pas de photo de moi tout nu et tu veux que ça continue ?

Abonne-toi à ma newsletter en inscrivant ton adresse email ci-dessous :

Commentaires

2 Commentaires
  1. Publié par
    denis
    Déc 10, 2016 Reply

    Gaelle de ne pouvais pas porter 15 kg?Je te pensais + forte que ça ,sachant que mon cher neveu est une personne fragile….

    • Publié par
      Gaëlle & Maxime
      Déc 10, 2016 Reply

      Mdr c’était déjà assez dur comme ça et il n’est pas si fragile au final 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *