Aaah la vie en van. Rouler tout droit, tourner à gauche, dormir à l’ouest. Se réveiller au bord d’une plage de sable fin parce que c’est beau. Au pied d’une montagne pour commencer ton trek dès le matin. En face d’une déchetterie parce qu’à minuit dans le brouillard t’es comme tout le monde, tu vois que dalle.

Après avoir connu la vie en van, il y a toi et les autres. Ces êtres communs des mortels, individus lambda, dont le pâté de campagne recouvre le pain à l’heure d’appréhender les dernières informations vitales pour la nation, ramenées du Loire-et-Cher à la sueur du front plissé d’un Jean-Pierre Pernault au bout du rouleau. À leurs yeux, tu n’as aucun souci. Tu vis au paradis d’où tu pisses sur Satan en te gaussant d’être libre et intouchable. Afin de leur montrer que ta vie, c’est pas du kiri, voici l’incroyable terrible vérité sur ta vie en van !

Malgré ces petits tracas, si la vie en van était un pin’s, tu l’arborerais fièrement sur ton veston en velours côtelé de petit manouche en herbe.

Clique en fin de phrase pour voir comment c’est facile d’obtenir son PVT Nouvelle-Zélande.

Clique en fin de phrase pour réciter avec moi l’Abécédaire de la Nouvelle-Zélande.

vie en van

Ta vie en van

Ton quotidien

Tu as déjà pissé dans une bouteille à minuit par temps de pluie.

Tu as déjà pissé dans une bouteille à minuit par temps de flemme.

Pour toi, le coffre est aussi la porte du garage, la porte du cellier, la porte du grenier et celle de la chambre à coucher.

Tu as déjà été en coloc avec la condensation. Elle te servait de réveil-matin en pleuvant sur ta tronche !

Tu as déjà mis moins de 28 secondes à changer ton salon en chambre à coucher depuis la cuisine.

Une partie de toi est liée à la communauté des gens du voyage, que tu observes désormais avec une pointe de tendresse.

Tu es devenu ceinture noire de “changement de tenue à l’horizontale les deux pieds décollés du lit”.

Tes premiers gestes, le matin au réveil, se limitent à des semi-étirements de bras. Pour éviter de te péter le coude contre la vitre.

Tu sais comment charger 7 appareils avec un seul adaptateur et 2 prises multiples en 1 heure dans une bibliothèque envahie de backpackers.

Ta vie sur les parkings

Tu trouves que fêter ton anniversaire sur un parking au bord d’une route est un pur moment !

De niveau 32 en stratégie de place de parking, tu n’as besoin que d’un coup d’œil et 12 secondes pour te garer à la fois assez près des toilettes, assez loin des odeurs et contre cette table en bois orientée soleil levant.

Pour toi, c’est logique de garer 2 véhicules en parallèle, 3 véhicules en triangle, 4 véhicules en carré et 5 véhicules en rond.

Jamais tu n’oublieras ce soir d’orage. Tu étais garé à 500 mètres des toilettes et tu priais pour que ce mal de ventre ne soit qu’une fausse alerte…

Tu as mis l’ongle du petit orteil dans le grand banditisme le soir où tu t’es garé sur une place interdite pour dormir sur un freecamp archi plein. Et t’as aimé ça !

vie en van

Ta bouffe

C’est normal pour toi de dire des phrases du genre “Tiens, ouvre le coffre et passe moi le sel stp.”

Pour toi, les pâtes carbo ont une place de choix dans la grande gastronomie désormais.

Tu t’es déjà pris un pot de cornichons sur la tronche en conduisant.

Tu es déjà resté suspendu au dernier souffle de ta bouteille de gaz. En voyant osciller la flamme qui fait bouillir l’eau de ton café. Un dimanche matin à 6 heures. Dans les bois. À 100 kilomètres du café le plus proche.

Tu fais les courses tous les 2 jours en te disant que tu devrais en faire pour 5 parce que t’en as marre de faire les courses tous les 2 jours.

Puis tu fais les courses tous les 5 jours en te disant que tu devrais en faire pour 2 parce que t’en as marre de foutre le bordel dans ton van tous les 5 jours.

Tu as déjà décongelé de l’huile d’olive.

Tous les soirs tu tournes le remake de Flop Chef ! dans ton van !

(Clique sur Flop Chef ! si t’aimes bien manger)

vie en van

Ton hygiène

Une douche froide est une douche quand même.

Tu arrives à te doucher au gant dans des toilettes publiques de 2m² avec la dextérité d’un moine shaolin !

Tu t’es déjà demandé combien de jours se sont écoulés depuis ta dernière douche.

Une serviette étendue sur un pare-brise c’est pas sale, c’est juste une serviette qui sèche.

Tu as déjà dormi et petit déjeuné à côté de tes chaussettes qui reviennent de trois jours de trek sans percevoir leur empreinte olfactive.

Tu t’es déjà épilé les sourcils ou rasé la barbe en te regardant dans les rétroviseurs de la salle de bain.

Oui, tu peux aussi y brosser tes dents !

Tu as déjà eu une tasse à café le matin qui se transformait en récipient à vinaigrette le midi, verre à vin le soir et accueillait ta brosse à dents la nuit.

Avec 2 doigts et 10 cl d’eau, tu peux faire la vaisselle de 4 personnes en 6 minutes dans un seau !

Tu sais ce que c’est de passer l’été sans frigo.

Tu sais ce que c’est de passer l’hiver dans un frigo.

Est-ce vraiment un problème de se brosser les dents dans des milieux hostiles ? Comme une forêt ou un parking en plein centre-ville ? Je pose la question calmement !

Ton van, c’est quelqu’un !

Ton van a un petit nom et tu le considères comme un membre de ta famille.

Tu es à un joint de culasse de devenir SDF.

La peine d’une maman t’habite quand il passe du temps au garage.

Tu présentes l’attache de rideaux que tu viens d’installer (et tous les gadgets en général) avec la fierté d’une maman qui raconte à ses collègues la mention “pas trop mal” du BAC de son fils.

Sa réaction quand il verra que tu l’emmènes à l’Éléphant Bleu. ♥

Tu veux toujours regarder l’intérieur des véhicules des autres !

Les gens qui appellent leur voiture “un van” parce qu’ils ont foutu un réchaud et un matelas à l’intérieur te donnent de furieuses envies de les claquer avec un gant copieusement humecté de ton mépris.

Tu t’allies même parfois à d’autres propriétaires de vrais vans pour les mettre à l’ombre de votre supériorité !

Mais tu les aimes bien au fond car ils vivent dans une cage à hamster sur roues pour les mêmes raisons que toi.

Tu as déjà fait des calculs savants pour savoir si ça vaut le coup de faire 37 kilomètres de détour pour aller faire le plein dans la ville d’à côté.

Tu éteins la radio en panique totale pour te garer sur le côté quand tu entends un bruit nouveau…

… Qui provenait en réalité de la paire de chaussettes centrifugée par le dernier virage.

Shooting 100% swag de Jean-Claude et moi !

vie en van

Bonus spécial Nouvelle-Zélande

Les toilettes chimiques de ton van, qui fête sa troisième génération de backpackers, sont toujours neuves et inutilisées !

Bonus 2

Tu guettes un éventuel championnat du monde de Tetris géant auquel tu rêves secrètement de participer depuis que tu as vécu dans un cagibi roulant !

Merci à Nina, Tetelle et Marine, mes Brestoises préférées de la vie, pour leur contribution presque fiable.

Ta vie en van

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui. Tu n’as jamais connu la vie en van ? C’est pas grave. Tu risques juste de finir brûlé vif en enfer accompagné des sédentaires, des gens qui “croivent” et d’Éric Zemmour. Si tu vis ou as vécu en van, j’attends tes anecdotes en commentaires. Lâche-toi !


Si tu trouves que cet article est meilleur que les épinards de la cantoche, dis-le en commentaire et partage-le sur les réseaux sociaux !

Soutiens Universlemonde en aimant la page Facebook et en me suivant sur Instagram !

Merci 🙂


Tu as ri à gorge déployée et trouvé des bons plans mais pas de photo de moi tout nu et tu veux que ça continue ?

Abonne-toi à ma newsletter en inscrivant ton adresse email ci-dessous :