Newsletter

Abonnez-vous pour ne rien louper de nos articles, vidéos, bons plans et conseils voyage !

Balige, Sumatra : La face cachée du lac Toba

J’ai passé deux semaines autour du lac Toba, sur l’île de Sumatra, en Indonésie, dont douze jours à Balige hébergé par un couple d’Indonésiens.

Comment j’en suis arrivé là ? Ok, je vous explique mais en vitesse. J’ai un bateau à prendre pour la Malaisie et je suis en tongs !

L’histoire est simple : Tim, un Allemand rencontré à Bukit Lawang, achète une tablette pour devenir blogueur. Après l’installation de Netflix et un tour sur la chaîne Youtube d’Universlemonde où on était quatre en 2019 en m’incluant avec le mec qui cherchait la vidéo du chaton qui fait des crêpes les yeux bandés avec une seule patte, il se rend compte que c’est mieux d’avoir un ordi et veut revendre la tablette. Puis Sebastian, un Indonésien qui tient une pizzeria parce qu’il a un prénom espagnol, se propose de lui racheter juste pour lui rendre service et l’invite à venir séjourner chez lui. Ils se sont rencontrés car Sebastian a eu envie de faire pipi dans les toilettes ou Tim était en combat singulier avec une tourista sans fermer la porte à clé. Forcément ça crée des liens ! Le rapport avec moi ? J’aime bien manger des pizzas.

Si tu cliques à la fin de cette phrase, tu verras des orang-outans.

La face cachée du lac Toba

Toba or not Toba ?

Il y a 73 000 ans, c’était un vendredi (jour du poisson à la cantoche), le supervolcan Toba se réveille avec la gueule de bois après une nuit de cauchemars. L’éruption est tellement énorme qu’elle atteint les gens qui sont aux alentours des gens qui sont aux alentours des gens qui sont aux alentours de la Terre entière et crée un hiver volcanique tuant un tiers de la population mondiale. C’est beaucoup, même s’ils devaient être 46 et demi à l’époque (22 selon la police) !

Je me rends donc en direction de la plus grande caldeira du monde. Inutile de préciser à mes fidèles et très beaux lecteurs, férus de géologie, de télé-réalité et d’histoires naturelles, qu’une caldeira est une vaste dépression circulaire ou elliptique, généralement d’ordre kilométrique, souvent à fond plat, située au cœur de certains grands édifices volcaniques et résultant d’une éruption qui vide la chambre magmatique sous-jacente, vous le saviez déjà !

Si vous trouvez cette phrase un peu longue, merci d’en référer à Jean-Louis Kipédia. C’est de lui !

Lac toba

Tuk Tuk, y’a quelqu’un ?

Avant d’arriver à Balige, je suis quand même allé voir si Tuk Tuk, le village/presqu’île réputé touristique du lac Toba faisait honneur à sa réputation. Restaurant, guesthouse, location de scooters, tel est le tiercé qui se répète dans cet ordre le long des 3 km de l’unique rue qui fait le tour du village. Je passe Noël en face du lac Toba avec les quelques âmes en peine venues se perdre ici hors saison avant de prendre la poudre d’escampette.

Lac toba

Tuk Tuk est à visiter si vous aimez bien boire de l’alcool avec des gens et faire des activités en bateau. Au bout de deux jours et invité par Sebastian par le biais de Tim, j’ai préféré partir à Balige où l’authenticité semble s’être réfugiée !

Noël à Tuk Tuk = Grosse ambiance !

Lac toba

La pizza Andaliman à Balige

J’avais prévu plein de choses pour Sumatra à la base, comme visiter des parcs nationaux, aller sur des îles, participer à un tournoi de kick bobsleigh équilatéral et moult différentes activités sympathiques. Et puis j’ai été invité par Sebastian et Imelda à séjourner dans leur homestay en construction, juste entre leur pizzeria et la rive Sud du lac Toba.

Sebastian, Imelda et leurs deux filles

Clique sur les images pour les agrandir.

Quand tu peux choisir de dormir en montée ou en descente

(ce sont des toilettes dont le sol est plat à l’intérieur)

Sebastian, il est comme ça. Tu le rencontres dans les toilettes, il rachète la tablette dont tu veux te débarrasser, il t’invite à la maison et tu peux ramener un pote si t’as envie. Je suis passé en 2020 entouré de sa famille, de ses amis et des employés de la pizzeria, jeunes étudiants à l’école de tourisme pour certains.

Clique sur les photos pour les agrandir.

À côté de la pizzeria, on trouve un café tenu par un vrai barista et une boutique de souvenirs faits par des locaux.

Clique sur les images pour les agrandir.

L’auberge ouvre ses portes prochainement. Les prix et les photos seront actualisés lors de l’ouverture.

Le pays des Bataks

Tout autour du lac Toba et sa région, vivent les Bataks. Une ethnie ancestrale d’Indonésie dont Sebastian et la plupart des gens qui nous entourent à Balige font partie. Sebastian et Imelda veulent promouvoir la culture batak et leur région en la rendant vivante et attractive.

La préparation du Arsek, le gold fish pêché directement dans le lac Toba. Une préparation à l’étouffée aux multiples épices et saveurs dont l’herbe andaliman. C’est une épice asiatique que l’on retrouve beaucoup autour du lac Toba et sa région et dont le restaurant tire son nom.

Clique sur les images pour les agrandir.

Le musée Batak et leurs maisons traditionnelles

C’est avec la moto de Sebastian que Tim et moi partons à l’assaut des alentours, inconnus des guides touristiques.

Tous les lieux ne sont accessibles qu’en motocross et ne figurent sur aucune carte. Laisse ton email en commentaire pour recevoir les coordonnées G.P.S.

Clique sur les images pour les agrandir.

Lac toba

La seconde chute d’eau que Sebastian a choisi de nommer Sampuranga

Lac toba

Le guide

En s’aventurant dans la jungle comme si on la connaissait par cœur, on rencontre un Indonésien qui nous rappelle qu’on y connait rien du tout et nous invite à le suivre. On le voit monter un palmier, puis deux, puis trois et nous redescendre un seau de tuak, l’alcool de palmier local qu’il fait lui-même. Nous voilà à l’apéro au milieu de la jungle avant de rentrer chez Sebastian.

Quand un mec sort de la jungle sans crier gare

Le tuak, c’est pas très bon. Mais c’est meilleur quand c’est offert par son propre producteur au milieu de la jungle.

Bilan Sumatra

Lac Toba

Lac Toba

La face cachée du lac Toba

Quand j’ai une conclusion à faire, en général, j’essaye de trouver des mots forts pour un texte concis. Dans cette conclusion, je pourrais dire que j’ai passé des moments extraordinaires autour du lac Toba. J’ajouterais que ces gens d’une générosité à toute épreuve m’ont accueilli à bras ouverts, que je ne les oublierai jamais, qu’ils n’ont pas rigolé à toutes mes blagues (alors qu’elles étaient super drôles) et qu’il m’ont une fois de plus démontré que les rencontres sont le ciment de l’édifice construit par un voyage, quel qu’il soit. Je devrais dire tout ça, mais j’ai pas le temps. J’ai une écharpe en lycra à finir pour l’arrière demi-frère par alliance du beau-cousin d’un pote à mon grand oncle. Je dirais donc simplement que c’était génial.

Marche sur mes pas !

1 € = 15 500 roupies indonésiennes (IDR)

Où dormir à Tuk Tuk :

  • Sibayak Guesthouse : 80 000 IDR (5,10 €) la chambre double avec salle de bain et eau chaude.

Où dormir à Balige :

  • Pizza Andaliman Homestay : Ouverture en février 2020, les tarifs sont à venir.

Où manger à Tuk Tuk :

  • Sibayak Guesthouse : Plats locaux et prix corrects.
  • Bamboo Restaurant : Plats locaux et prix corrects.
  • Rumah Makan Elios Khas Batak : Un très bon restaurant typique Batak avec peu de touristes.

Où manger à Balige :

  • Pizza Andaliman : Chez Sebastian et Imelda pour des plats et des cafés de qualité. Essayez le café andaliman et le poisson arsek, deux spécialités de Balige. Allez-y de ma part !

Les visites :

  • Musée Batak de Balige : 50 000 IDR/p (3,20 €) l’entrée. Ouvert du lundi au vendredi de 8h à 17H et jusqu’à 18h les week-end et pendant les vacances.

Les transports :

  • Berastagi – Kabanjahe : 5 000 IDR/p (0,30 €), 20 minutes de route en bémo.
  • Bus Kabanjahe – Siantar : 20 000 IDR/p (1,30 €), 2h30 de route.
  • Bus Siantar – Parapat : 20 000 IDR/p (1,30 €), 1 heure de route.
  • Ferry Parapat – Tuk Tuk : 15 000 IDR/p l’aller (1 €), 1 heure de trajet. Un départ par heure, tous les jours de 7h à 18h.
  • Parapat Ferry – Parapat gare de bus : 4 000 IDR/p (0,25 €), 10 minutes en bémo.
  • Bus Parapat – Balige : 30 000 IDR/p (1,90 €), 2 heures de route.
  • Parkings des plages à Balige : 5 000/véhicule (0,30 €).

Si tu trouves que cet article est meilleur que les épinards de la cantoche, dis-le en commentaire et partage-le sur les réseaux sociaux !

Soutiens Universlemonde en aimant la page Facebook et en me suivant sur Instagram !

Merci 🙂


Tu as ri à gorge déployée et trouvé des bons plans mais pas de photo de moi tout nu et tu veux que ça continue ?

Abonne-toi à ma newsletter en inscrivant ton adresse mail ci-dessous :

Commentaires

2 Commentaires
  1. Publié par
    Odile93800
    Jan 26, 2020 Reply

    Coucou Maxime,

    Je suis désolée si je fais le poirier à 60 degrés.

    Je viens de lire tout ton article et comme je vais sur le lac Toba en juillet, ça m’intéresse !

    J’avais repéré une adresse sympa sur le lac mais je me disais que je pourrais aussi envisager la tienne.

    Mais cela reste encore un peu vague. Où en sont-ils de leur hébergement ? Puis-je joindre le couple par mail, WhatsApp ou Facebook ?

    Ne lâche rien avec la cantoche !

    Bien amicalement

    Odile, pas ta génération mais voyageuse chronique.

    • Publié par
      Maxime
      Jan 27, 2020 Reply

      Coucou Odile,

      Le poirier à 60 degrés c’est déjà bien, j’ai mis longtemps à y parvenir.

      Je pense qu’ils seraient contents de t’accueillir, l’inauguration se déroulera le 13 février. Envoie moi un mail et je te répondrai avec leur coordonnées 🙂

      Merci pour ton commentaire et bons préparatifs.

      A bientôt, Maxime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *