Newsletter

Abonnez-vous pour ne rien louper de nos articles, vidéos, bons plans et conseils voyage !

Bilan : 3 semaines au Myanmar

Après 23 jours passés au Myanmar, on fait le bilan birman (rime riche).

Retrouvez la vidéo du Myanmar en fin d’article.

Parce que le Myanmar est “en train de s’ouvrir” au tourisme on pensait naïvement arriver dans une ambiance post moyenâgeuse avec des vieilles bagnoles rouillées et des petits Jacquouille La Fripouille Birmans qui courent partout. Que nenni mon seigneur, Le birman n’est point (ou si peu) gueux ! On précise qu’on a quand même fait un petit bon dans le passé, mais rien d’affolant. Ici on essaye (et c’est pas facile) de parler objectivement d’un pays qui nous a émerveillés chaque jour à tel point que c’est devenu notre coup de cœur, notre number one, notre top of the top du tour du monde.

Cet itinéraire a été créé à l’aide du site Le planificateur de voyages

Le pays du sourire

Après avoir visité plusieurs régions thaïlandaises et birmanes, on serait plutôt tentés de dire que c’est le Myanmar le pays du sourire. On ne compte pas les sourires et les marques de gentillesse des Birmans. Cet enfant qui nous indique une pagode rien que pour nous à Bagan (au final on était 30 dessus mais c’est le geste qui compte), tous ces gens et ces enfants qui crient “bye bye” en croyant nous dire bonjour dans les rues ou les villages paumés. S’il y avait une coupe du monde de l’hospitalité, les Birmans iraient aisément jusqu’en finale (elle se jouerait aux tirs aux buts contre les Népalais, on se mouille pas). On vous accueille même avec humour et simplicité dès la frontière à Mae Sot ou dans une ambiance “cour de récré” lors d’un contrôle militaire à Dawei. Bref vous voulez des vrais sourires, de l’authenticité, de la vraie gentillesse et pas être vu comme un portefeuille ambulant ? Allez au Myanmar (et plus vite que ça !)

“Vous êtes arrivé au top !”

Les hôtels

Un point qui évolue constamment au Myanmar où les hôtels commencent à pousser comme des champignons. Il n’y a pas beaucoup de concurrence, du coup les prix sont plus élevés que chez les voisins Asiatiques mais en cherchant bien on trouve quelques pépites, on a été globalement satisfaits. On est tombés sur des chambres doubles à 20 € où le service était tel qu’on se croyait au Ritz (alors qu’on y a jamais été) puis on est tombés sur des repères à cafards (mais toujours aucune punaise de lit à l’horizon) pour le même prix, surtout dans le Sud où la concurrence est vraiment dérisoire. Voilà, on vous aide pas beaucoup et c’est un peu le bordel, mais en faisant le tri on s’en sort bien !

Myanmar

Nos premiers WC birmans <3

Les transports

Un des vrais points positifs du pays ! On s’attendait à des vieux bus rouillés à l’indienne et on a atterri dans des bus spacieux et confortables où on vous offre même le brossage de dents à la pause repas. À chaque fois ils nous mettent leurs films birmans à fond les ballons dans les bus de nuit, on leur en veut mais pas longtemps, ils sont tellement gentils. La qualité des bus s’est dégradée en allant dans le Sud mais ça devrait bientôt s’arranger, ils vont vite les copains Birmans. D’ailleurs tout est proportionnel à la situation géographique, tout est plus cher dans le Sud.

Oh my Bouddha !

On avait vu beaucoup de monuments et de statues de notre ami Siddartha (ouais, on l’appelle par son prénom maintenant) en Chine, au Népal, en Inde ou en Thaïlande. Au Myanmar ça prend une autre ampleur, 88% de la population est bouddhiste et il est vraiment de partout. Des statues géantes jusque dans les grottes, des pagodes jusque sur les plus hauts sommets, des moines qui vont jusqu’aux villages les plus reculés pour chercher les offrandes, Bouddha aussi sait être omniprésent.

Concernant les temples, évitez les chaussures fermées. Il faut toujours les enlever à l’entrée des temples et quand il y en a 65 dans le kilomètre à la ronde, ça fait beaucoup “d’enlevage/remettage” de chaussures. On voyage habituellement en Birkenstocks, parce que c’est confortable, aéré (c’est pas de la pub hein !) et que ça fait jamais mal aux pieds. Au Myanmar voyager en tongs (la moitié du temps pieds nus donc) ça devient culturel ! 😉

Pour les femmes, le pantalon est de rigueur dans les lieux religieux et on vous prêtera même une jupe pour mettre pardessus par moments pour entrer dans les pagodes. Le débardeur, appelé communément “spaghetti blouse” est aussi proscrit. Dans certains temples, s’approcher de Bouddha vous sera interdit même camouflée de la tête aux pieds et même si vous avez payé l’entrée. On ne sait toujours pas si Bouddha était misogyne ou si un de ses messages est mal passé, mais la femme bénéficie d’un “traitement spécial”, comme dans toute religion.

Dans les temples et pagodes, il est interdit de parler, de mettre un short ou un débardeur et de manger des pâtes !

La cuisine birmane

Passez votre chemin adorateurs de la gastronomie, le Myanmar n’en possède point. Ici on aime le riz et les nouilles à toutes les sauces aux légumes. On tient à préciser que tout ce qu’on a mangé était bon mais ça s’arrête là. Il n’y a pas beaucoup de restaurants dans les villes du Myanmar et il semble qu’il n’y ait qu’un seul menu pour tout le pays tellement les cartes sont peu variées.

Parfois on vous sert une petite soupe avec votre plat. Parfois elle est bonne. Parfois non.

Pour le reste tout baigne dans l’huile, un vrai test pour votre estomac. Celui de Maxime a craqué au bout de 8 jours après avoir mangé … des pâtes carbo ! Nous savons désormais ce que signifie manger pour se nourrir et non par plaisir. Passer par la Thaïlande après le Myanmar était un plan très judicieux de notre part ! 😉

Myanmar

C’est pas mauvais, mais ça vaut pas une blanquette de veau !

Insolite

Au Myanmar on conduit à droite avec le volant à droite. Pourquoi ? Parce qu’ils achètent leurs voitures au Japon qui roule à gauche. Pourquoi ils achètent au Japon qui roule à gauche ? L’enquête piétine ici …

Les Birmans sont de grands adeptes du foot-volley. On les voit souvent jouer au bord des routes avec des petits ballons en plastique et ils s’habillent souvent avec des maillots de foot, les clubs anglais sont les plus représentés !

Les hommes ne mettent pas de pantalons mais des longyis, une grande jupe que Maxime a pu tester dans certaines pagodes. Du coup le smartphone se cale à la taille, serré par le longyi.

Myanmar

Ce sont les habitants eux-mêmes qui doivent refaire la route qui passe devant chez eux lorsqu’elle est abîmée. Les dimanches en famille, ils les passent à faire chauffer du goudron à l’ancienne, devant chez eux. Même les plus petits.

Pas de chichi au péage, (d’ailleurs pas de péage non plus) on baisse la vitre et on tend un billet sans s’arrêter.

Les boissons énergisantes sont présentes de partout au Myanmar, vendues dans des petites bouteilles qui rappellent nos sirops pour la toux. Tout le monde en boit et les chauffeurs de bus ne carburent qu’à ça. En revanche l’eau est disponible de partout gratuitement, des bonbonnes près des grands monuments voire même dans des villages reculés dans la jungle de Dawei.

Myanmar

Les Birmans ne sont pas négociateurs, on s’est retrouvés plusieurs fois à parler face à des murs et ils n’en démordent pas. Parfois on était contents, on arrivait à gagner 1000 MMK (0,70 €).

Les Birmans se mettent souvent du thanakha sur le visage. C’est une pâte blanche multifonction qui peut protéger du soleil, traiter l’acné ou encore rafraîchir la peau.

Dans les millions de sourires croisés, les dents étaient généralement rouges. Les Birmans passent leur temps à chiquer du bétel, même les plus jeunes. C’est une préparation à mâcher à base de noix de bétel, d’épices et de chaux ou de tabac. Un truc vachement bon pour la santé quoi !

Myanmar

Les stations services ne sont que pour les grandes villes, pour faire le plein du scooter il faut s’arrêter aux boui bouis au bord de la route qui vendent l’essence en bouteille.

Depuis qu’on a vu leur écriture bizarre faite de cercles, de demi cercles et de signes de l’infini, on pense qu’ils ont eu un jour un contact de près ou de loin avec des extraterrestres. Si quelqu’un a vu des choses bizarres dans le ciel birman dernièrement, call 911 et demandez Fox Mulder.

Myanmar

Lui là, en rouge, si c’est pas le pote de E.T c’est qui alors ??

Les chiffres

Lors de nos 2222 km (tout était calculé) parcourus au Myanmar, nous avons aussi :

  • Réussi à non négocier avec 11 taxis
  • Dit bonjour à au moins 5472 d’enfants (peut être même plus)
  • Mis nos fesses à rude épreuve dans 3 tuk tuk collectifs
  • Répondu à quelques centaines de sourires
  • Tenté de regarder des films birmans dans 6 bus
  • Vu 1200 moines en même temps avant leur seul repas de la journée
  • Joué les équilibristes sur 4 bâteaux de pêcheur
  • Foulé le sol de 8493 Pagodes
  • Pédalé comme un hamster dans sa roue sur 1 vélo à Bagan
  • Arpenté le désert de Bagan sur 1 eBike (mieux quand même)
  • Découvert les plages de Dawei sur 1 scooter
  • Pris 23 cachets de Malarone chacun (un par jour pour les moins matheux) contre le paludisme
  • Cassé 2 caisses de whisky à l’arrière du pick up qui nous emmenait à la frontière (et qui puait le poisson)

Myanmar

Lors de nos 23 jours passés au Myanmar, nous avons dépensé 1012 € en tout, soit 22€/jour/personne (on vous a dit que tout était calculé ?) soit pile poil notre budget initial. On aurait pu faire moins mais nos cinq jours dans le Sud ont coûté plus cher, cette région étant ouverte depuis peu au tourisme.

Les hébergements, le secteur qui manque cruellement de concurrence, représentent le plus gros poste de dépense. Notre hôtel le plus cher a coûté 31 € (comme quoi des fois il vaut mieux réserver à l’avance) et le moins cher 18 € (mais le moins bien aussi).

Les transports nous ont agréablement surpris par leur qualité mais les prix varient beaucoup selon la région du pays. Le Sud et Nay Pyi Daw sont moins touristiques donc beaucoup plus chers.

La nourriture au Myanmar c’est cadeau, à condition de manger local. Un resto pour deux coûte en moyenne 5000 MMK (3,50 €).

Les visites ne sont pas très chères au Myanmar, parfois gratuites. La plus chère était le pass pour Bagan 25000 MMK (17,50 €).

La catégorie shopping & divers comprend tout ce qui concerne le shopping et les dépenses diverses (merci pour l’intervention) mais aussi les frais bancaires qui s’élèvent à 33 000 MMK (23 €) pour 23 jours. Lors de chaque retrait, le distributeur prend des frais de l’ordre de 5000 MMK (3,50 € sauf pour la CB Bank qui prend 6500 MMK (4,50 €) pour chaque retrait.

Le E-visa, que nous avons payé 50 $ (47 €) chacun, n’est pas compris dans le budget. Comme son nom l’indique, il se fait en ligne en cliquant ici et permet de rester 28 jours au Myanmar en rentrant par voie aérienne ou terrestre. Pour savoir comment rentrer au Myanmar par la Thaïlande, cliquez ici. Pour savoir comment retourner en Thaïlande par le Sud du Myanmar, cliquez ici.

Myanmar

Quand t’es faux monnayeur mais que tu te retrouves face à un problème de taille …

Bilan du Myanmar

On a fait le bilan, si après tout ça vous n’avez pas envie d’y aller … On vous conseille bien sûr Hpa An, ses grottes et sa campagne environnante. On ne vous dira pas d’aller à Mandalay, car elle ne nous a pas offert grand chose. On aimerait vous dire de ne pas aller à Bagan car vous découvririez notre pagode perso. Bien entendu vous ne nous écouterez pas et vous aurez entièrement raison, cette ville est la définition du bonheur. On peut déjà entendre vos cris résonner de solitude à Nay Pyi Daw, la capitale fantôme, une vraie expérience que peu de voyageurs s’offrent ! On ne vous conseille pas Yangon mais bien la pagode Shwedagon, un immense bijou qui nous a éblouis ! On ne prononcera pas Mawlamyine (on n’y arrive pas), on se contente de la citer par écrit car là-bas se cachent le plus grand Bouddha couché du monde et l’île au Shampoing. Enfin partez explorer le Sud et Dawei en scooter. Une zone quasiment vierge de tourisme (plus pour longtemps) qui réserve des plages folles de beauté, d’eau chaude et entourées de jungle luxuriante. Si tout ça ne vous a pas convaincu, son peuple au sourire permanent le fera. Quoi ? Vous êtes encore là ? Partez au Myanmar !!!

Vous avez des questions, d’autres informations, une expérience dans le domaine ou juste besoin de parler ?

N’hésitez pas à commenter ! 😉

23 jours au Myanmar en vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *