Newsletter

Recevoir chaque article !

Bons baisers de Buenos Aires

On a passé une semaine à Buenos Aires, la dernière de notre tour du monde.

C’est la dernière semaine, mais c’est pas pour ça qu’il faut se tourner les pouces. On a pensé à vous, et uniquement dans le but de satisfaire votre grande curiosité (bande de petits fouineurs) nous sommes allés au front pour visiter Buenos Aires. Que faire, que voir et que manger à Buenos Aires ? Peut-on déjà sortir les tongs au printemps ou le petit veston en laine de poule tricoté amoureusement par mamie Georgette est-il encore préconisé à cette période ?

Un reportage signé Universlemonde.

San Telmo

On débarque à Buenos Aires, 15 millions d’habitants, après un mois en Patagonie, deux fois la France pour 4 millions d’êtres humains. Le choc est rude, on reste le nez en l’air, on scrute les immeubles avec la tête du gars qui tente de résoudre l’équation du siècle. On prend le métro (ça va, ça on sait encore faire) pour rejoindre Elina, notre amie argentine, rencontrée pendant le tour du Salar de Uyuni, qui nous invite à passer la semaine chez elle. Elle habite dans le quartier historique de San Telmo, The Place To Live à Buenos Aires oú a été inventé le tango et nous emmène visiter les alentours. On remonte toute la rue Defensa qui se transforme en feria chaque dimanche. La feria s’étend sur la rue entière avec des dizaines de stands à souvenirs. On marche jusqu’à la Plaza de Mayo et la Casa Rosada, le palais de l’Elysée version argentine. Chaque dimanche a lieu une fête, sur la avenida de Mayo, avec pour thème un pays, organisée par les immigrés venus du pays en question. Ce dimanche-là, c’est le Brésil donc on tombe plutôt bien et on finit la journée en mode samba.

Buenos Aires

Buenos Aires

Hop, hop, là c’est le moment où on fait un aller/retour de deux jours aux chutes d’Iguazú pour en prendre plein les mirettes et hop, hop, nous revoilà à Buenos Aires en un claquement de doigt.

La Boca

Pour ceux qui ne le savent pas et peut-être qu’ils s’en foot (par Max, jeudemoteur professionnel), la Boca c’est le quartier de Diego Armando Maradona. Maradona c’est l’un des plus grands joueurs de foot de tous les temps qui a été érigé au rang de demi-dieu à l’unanimité par tout le peuple argentin depuis ce jour de 1986 où il a mis un but de la main lors de la coupe du monde (tout le monde l’avait vu sauf l’arbitre qui comptait les pâquerettes à ce moment-là). Tricheurs dira le monde entier, main de Dieu diront les argentins. Bref, personne n’est d’accord et au final tout le monde s’en fout.

Buenos Aires

On visite la Bombonera (la boîte à chocolat en espagnol), stade du club Boca Junior. À la base c’est surtout pour Max, parlez de foot à Gaëlle c’est comme si vous parliez à un cheval de tricot. Ça ne l’intéresserait pas des masses et de toute façon vous auriez l’air con de parler à un cheval. Mais elle a quand même apprécié la visite du stade et du musée, interactif et très attrayant.

Buenos Aires

Buenos Aires

Buenos Aires

La Boca, c’est le quartier des immigrés, coloré à souhaits, très vivant avec sa ruelle touristique appelée Caminito (petit chemin), du tango, de la musique et des barbecues à chaque coin de rue. On a tellement adoré la Boca qu’on l’a élu meilleur quartier du monde entier de Buenos Aires, à l’unanimité.

Buenos Aires

Buenos Aires

Buenos Aires

On passe notre second dimanche à Buenos Aires pour dévaliser les stands de la rue Defensa et c’est la journée de la République Tchèque, de l’Allemagne, de l’Autriche et de l’Albanie. Oui, quand t’es pas beaucoup tu fais des alliances avec les autres petits ! Le soir on part manger un sandwich à la bondiola, côtes de porc au barbecue, et on finit sur la plaza San Telmo où les habitants viennent danser le tango. Les jeunes se mêlent aux plus anciens, même ceux qui viennent seuls trouvent un partenaire de danse et Elina nous montre son talent en la matière.

Buenos Aires

Recoleta & Retiro

Pour compléter notre visite de Buenos Aires, rien de mieux qu’un bon free walking tour des familles. Pour ceux qui ne connaissent pas : Tu vas à un point de rendez-vous pour suivre un gars qui en connaît un max sur sa ville. C’est gratuit mais comme t’es sympa et que quand même le gars prend bénévolement sur son temps, tu lui glisses un petit billet pour le remercier et faire en sorte que ça continue à exister.

Deux groupes se forment, l’un en anglais et l’autre en espagnol. Après 4 mois en Amérique du Sud, on n’a plus d’excuses, on se met bien sûr dans le second groupe. Avec des espagnols, argentins, brésiliens et colombiens on est dans le bain mais on vous jure qu’on comprend tout ce que dit le monsieur. Le tour dure trois heures durant lesquelles on visite le centre, les quartiers très connus de Retiro et de la Recoleta avec le cimetière du même nom.

Palais de Justice

Buenos Aires

La Plaza San Martin à Retiro

Buenos Aires

La Torre Monumental

Buenos Aires

Nuestra Señora del Pilar à la Recoleta

Buenos Aires

Buenos Aires

Le cimetière de la Recoleta, c’est l’équivalent du Père-Lachaise à Paris. C’est la dernière demeure de bon nombre de familles fortunées, de célébrités et politiques du pays comme Eva Péron, par exemple. Buenos Aires, c’est pas vraiment le dépaysement, on a même l’impression de marcher dans les rues de Lyon #commeàlamaison, mais le tour est plutôt sympa et pratique quand on ne sait pas par où commencer.

Buenos Aires
Authentique Alfajor au dulce de leche

Après la visite, on marche en direction du fleuve pour admirer la Floralis Genérica, une fleur d’acier de 23 mètres de haut qui s’ouvre et se referme en même temps que se lève et se couche le soleil.

Buenos Aires

Le célèbre obélisque de Buenos Aires

Buenos Aires

Buenos Aires

On profite de nos deux derniers jour pour retourner à La Boca et faire quelques achats de souvenirs un peu partout en se promenant dans la ville. On fait une photo souvenir avec la petite Mafalda de San Telmo au passage (c’est elle qui voulait) puis on marche au gré de nos envies pour nos derniers instants à Buenos Aires, cette ville jumelle des nôtres située à l’autre bout du monde.

Buenos Aires

On se met bien avec une dernière parilla (barbecue pour deux) avant de rentrer en France !

Buenos Aires

Buenos Aires est une ville très agréable à visiter et qui ferait une belle pause occidentale à un voyageur entre deux pays plus différents de chez nous. Au-delà de la ville, on a séjourné chez notre amie Elina, dans le quartier de San Telmo, qui nous a accueillis en toute simplicité et chez qui on était « a la casa ». Une amie que l’on remercie et qui nous a encore une fois offert l’incroyable hospitalité argentine.

Muchas gracias Elina !

Buenos Aires

Marchez sur nos pas !

1 € = 20 pesos argentins (ARS)

Où manger :

  • Pulperia Quilapan, à San Telmo : Ancienne épicerie reconvertie en restaurant, on y mange très bien et dans un superbe cadre.
  • De Vinci, à San Telmo : Très bon restaurant italien.
  • Bar Quinquela, à La Boca : Pas cher et très bon pour un restaurant dans une rue très touristique.
  • Nuestro Parri, à San Telmo : Près du marché de San Telmo, pour des sandwichs de porc ou bœuf au barbecue, une tuerie !
  • Medialuna de mi Abuelo, à Retiro : Quiches, sandwichs et empanadas qui tuent à prix cadeaux.
  • La Panera Rosa, à La Recoleta : Des prix plus élevés que la moyenne mais les pâtisseries ne sont pas chères et les jus de fruit valent le détour.
  • Kentucky, à San Telmo : Des pizzas épaisses comme pas possible avec du fromage qui dégouline comme pas possible à des prix pas possibles (pas cher).
  • Gennarino, à La Boca : Bon celui-là est plutôt à éviter, service pas terrible et ils essayent de gonfler la note.
  • Los Tucu 2, à Constituciòn : Restaurant de viande avec une parilla pour deux (bbq) à prix défiant toute concurrence. Il n’est pas sur Map.me, l’adresse : Salta, 703.
  • Napoles, à San Telmo : Essentiellement des pâtes et des pizzas. On n’y a pas mangé mais on l’a visité car le restaurant est une brocante d’antiquités où tout peut s’acheter, à voir.

Les visites :

  • La Bombonera : 200 ARS/p la visite, photos incluses.
  • Free walking tour avec Free Walks. Gratuit, tous les jours à 10h30 (Retiro + Recoleta) et 15h (centre), à partir du Theatro Colon, plus d’infos sur le site en cliquant ici.
  • Pour tous les bons plans sur les visites de la ville, téléchargez l’application BA Turismo.
  • Le marché de San Telmo est ouvert tous les jours.
  • Vous pouvez aller regarder du Tango gratuitement chaque dimanche soir à la Plaza San Telmo, de 20h à 23h30.
  • La feria de San Telmo à lieu chaque dimanche tout le long de la rue Defensa.

Les transports :

  • Villa Gesell – Buenos Aires Retiro : 476 ARS/p (23 €) avec Plusmar, 5 heures.
  • Bus Retiro – Aeroparque Jorge Newbery : 75 ARS/p (3,70 €) dans chaque sens, 15 minutes avec Arbus (Bus avec Wifi).
  • Aéroport international Ezeiza depuis ou vers San Telmo (30 km) : 200 ARS/p (9,80 €) avec Arbus, 350 ARS (17 €) avec Uber (si vous êtes minium 2) ou 7 ARS/p (0,35 €) avec le bus n°8 qui met environ 2 heures.
  • Carte Sube Bus/métro : 25 ARS (1,20 €) la carte à recharger que l’on peut utiliser à plusieurs. Contrairement aux cartes des autres villes d’Argentine, cette est valable également à Ushuaïa et Bariloche.
  • Prix d’un voyage en métro avec la carte Sube : 7,50 ARS/p (0,40 €).
  • Prix moyen d’un voyage en bus avec la carte Sube : 6,50 ARS/p (0,30 €).

Toutes nos photos sont sur Facebook.

Vous avez des questions, d’autres informations, une expérience dans le domaine ou juste besoin de parler ?

N’hésitez pas à commenter ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Universlemonde Universlemonde
Menu