Newsletter

Abonnez-vous pour ne rien louper de nos articles, vidéos, bons plans et conseils voyage !

Français en voyage : Comment réussir à être un parfait connard

Tu voudrais être un parfait connard de Français en voyage, mais tu ne sais pas comment t’y prendre ? Tu as tapé à la bonne porte.

Dans la vie, démontrer sans complexe ton objective supériorité avec un soupçon de dédain permet d’éviter les lambda et les gens éternellement précédés de leur humilité. Et nous les Français, quand on brûle le slip kangourou de la routine pour faire péter le string léopard de l’aventure, on a la réputation d’être ce que les étrangers attendent de nous : des connards ! Voici mes conseils pour t’aider à perpétuer cette tradition chère à notre douce France, cher pays de notre arrogance.

Attention : De la mauvaise foi et des clichés se sont malencontreusement glissés dans cet article. Toute l’équipe d’Universlemonde te présente ses excuses pour la gêne occasionnée.

Français en voyage : Comment réussir à être un parfait connard

Prendre les gens de haut

Le propre du connard est de juger les autres. Je dirais même que c’est sa passion numéro un. Si l’on parle d’un connard professionnel, son top 3 des passions est complété par “donner un avis arbitraire sur autrui” et “émettre l’expertise subjective d’une personne”. Ce n’est pas encore ton cas, bien évidemment. Mais nos limites ne sont que celles que l’on s’impose, absolument tout le monde peut devenir un vrai connard !

Quand tu aménages ton van entre connards, en Nouvelle-Zélande.

Français en voyage

Tu es Français, les gens savent donc déjà que tu as un avis. Le moment propice pour le donner et se mettre en avant de manière insupportable, c’est ce temps d’observation post présentation de quelques secondes. On n’a qu’une seule chance de faire une première mauvaise impression, ne la loupe pas. Une joute verbale peut en découler, mais tu te seras mis pas mal de gens alentour à dos et c’est une première victoire.

Je ne m’y connais pas trop en bagarre, mais l’oncle par alliance du cousin de l’ex-boulanger du meilleur ami au troisième degré d’une copine que je connais depuis deux ans a fait de l’escrime. Il faut être le premier à toucher l’autre. Concernant les joutes verbales, c’est le même principe. La règle d’or est de taper le premier et fort avec le poing de ta science infuse.

Je garde rigoureusement confiance en moi en toute circonstance.

Mais pas trop de rigueur quand même, j’ai pas envie qu’on me prenne pour un Allemand !

Imiter les accents

L’imitation d’accent en société, à l’étranger de surcroît, n’est pas l’humour le plus fin qui soit. D’aucuns diraient qu’il est même à éviter. D’accord, ça ne va pas dans le sens des règles les plus élémentaires de la courtoisie et de la diplomatie au sein d’un rassemblement social. Mais penses-tu qu’un connard, un vrai, éprouve quelque considération pour la courtoisie et la diplomatie ?

Si tu as bien suivi le premier point, ton aura de connard est déjà partie gifler la joue gauche de tes acolytes à usage unique. Ils tendent désormais l’autre joue ainsi que l’oreille. Une bonne imitation des familles accompagnée des clichés qui vont bien devrait les aider à compléter un avis sur ta personne qui tendait déjà vers le négatif.

Deux pour le prix d’un :

Si, comme moi, tu fais l’accent belge en tentant d’imiter un Québécois, tu fais d’une pierre deux coups !

Remettre la gastronomie française à sa place

Et où se situe sa place légitime, s’il te plaît ? Bonne réponse : Au sommet de la chaîne gastronomique mondiale. Cinq points pour Griffondor ! Ne manque jamais de le rappeler à ton interlocuteur étranger.

Français en voyage

Oui, il y a toujours de bonnes choses à manger un peu partout. Mais quand on excelle dans un domaine en écrasant sans compétition possible le reste de l’humanité, ne se doit-on pas de le lui rappeler ? Je pose cette question en toute humilité !

Je mets toujours en avant mon goût pour les mets de qualité.

Au moins, je suis sûr de ne pas passer pour un Anglais !

Parler en français et rester avec des Français en voyage

La base du voyage, c’est de faire des rencontres. Et quoi de mieux que de rencontrer des personnes qui viennent du même pays que toi ? Au moins, tu peux discuter de ce qui te manque comme la nourriture, le fromage, la bouffe, le fromage ou encore la gastronomie.

Les défauts de la photographie ci-dessous ne passent inaperçus que grâce à ce groupe qui est composé exclusivement de Français.

Français en voyage

Tu as appliqué les trois conseils de base du petit connard pour les nuls. La gêne et l’antipathie valsent au milieu de la pièce, désormais imprégnée de ta délicieuse outrecuidance. Les personnes présentes souhaitent ton exode mais le marteau de ton audace peut encore enfoncer un peu plus le clou de ton mépris. Il suffit de rester et de leur tourner le dos pour te privatiser aux seuls êtres qui méritent ton aura : Tes compatriotes français !

Pour être sûr de ne pas me mélanger, je parle exclusivement français en public.

Ça évite bien des désagréments, comme sympathiser avec des gens qui ne sont pas Français !

Penser à ne pas oublier de ne jamais sourire

Si tu es Parisien, surtout ne change rien. Si tu es provincial, ne panique pas. Tu restes Français, tu as donc toutes tes chances. De toute façon, si tu as respecté les quatre premiers points, tu es détesté par environ tout le monde dans un rayon de 3 km. Mais il y a toujours de nouvelles personnes à rencontrer en voyage – voyager ne comprend pas que des bons côtés – alors soit prêt à revenir au point numéro un à tout instant.

Beaucoup plus de Bretons que de connards sur cette photo.

Français en voyage

Attention, j’ai déjà failli entrer en communication avec certaines personnes parce que parfois j’oubliais de ne pas sourire. Un visage trop enjoué peut très vite te faire rencontrer quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un. Puis c’est la dégringolade du bonheur et de l’amitié nouvelle alors reste concentré !

En hommage à mon pays, mes racines et ma culture, je contiens ma jovialité en permanence.

Français en voyage : Comment réussir à être un parfait connard

Il ne te reste plus qu’à tout négocier et ignorer totalement les avances culturelles opérées par le pays dans lequel tu es, et tu devrais passer un séjour inoubliable. Avant ces quelques conseils, tu n’étais qu’un Français en voyage parmi tant d’autres nationalités. Tu as désormais toutes les clés en main pour devenir un parfait connard et montrer d’où tu viens. Va maintenant, jeune connard en devenir. Et que la Fédération Française des Connards t’apporte force et honneur partout où tu seras amené à voyager.

“Voyager c’est vivre, être un connard c’est exister.”

Mon article a été rédigé pour tous ceux qui veulent devenir de parfaits connards. En revanche, si tu as simplement envie d’être insulté de connard, je te conseille cet article.

Pour éviter de vendre ton van à un connard, clique sur Nouvelle-Zélande.


Si tu trouves que cet article est meilleur que les épinards de la cantoche, dis-le en commentaire et partage-le sur les réseaux sociaux !

Soutiens Universlemonde en aimant la page Facebook et en me suivant sur Instagram !

Merci 🙂


Tu as ri à gorge déployée et trouvé des bons plans mais pas de photo de moi tout nu et tu veux que ça continue ?

Abonne-toi à ma newsletter en inscrivant ton adresse email ci-dessous :

Commentaires

1 Commentaire
  1. Publié par
    Inter culturel -Français en voyage : Comment devenir un parfait connard Universlemonde – Asean Weaver For Business Blog
    Avr 30, 2020 Reply

    […] Tu voudrais être un parfait connard de Français en voyage mais tu ne sais pas comment t’y prendre ? Tu es à la bonne adresse. — À lire sur https://www.universlemonde.com/francais-en-voyage/ […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *