Bilan Bolivie

Bilan de nos trois semaines en Bolivie.

Retrouvez les vidéos Salar de Uyuni et de la Bolivie en fin d’article.

Bilan bolivien, bilan bolivien, bolan bilivien, bilien bolivan … Pas facile à répéter plusieurs fois rapidement sans se tromper, hein ?! C’est comme l’abeille coule. Mais c’est pas le sujet et puis on n’est pas là pour enfiler des perles ou jouer au rami. C’est le bilan de la Bolivie.

Notre itinéraire

Isla del Sol (1j) – Copacabana – La Paz (3j)Cochabamba (3j) – Torotoro (1j) – Santa Cruz (2j) – Sucre (3j)Tupiza (4j) – Salar de Uyuni & Sud Lipez (4j) – Villazon puis l’Argentine.

 

Cet itinéraire a été créé à l’aide du site Le planificateur de voyages

On commence par la Isla del Sol mais on ne reste pas car les habitants de l’île ne s’entendent plus. On ne sait pas si Michel a piqué la femme de Raymond ou si c’est Maurice qui doit des sous à Roger mais un truc a foutu la pagaille et on ne peut plus visiter l’île. En plus on tombe pendant l’orage, le “Sol” s’est fait la malle et nous aussi par la même occasion. On passe par La Paz mais c’est grand, trop grand alors on fait un saut à El Alto, la ville la plus haute du monde (4095m) et on part visiter Cochabamba. Là-bas c’est cool, il fait un peu plus chaud, on rencontre Jésus grand format et on file à Torotoro voir des empreintes de dinosaures. Après deux stops successifs à Santa Cruz puis Sucre, on s’arrête à Tupiza pour atteindre le graal, le saint des saints de Bolivie : Le salar d’Uyuni. Là, c’est feux d’artifice de beauté en profusion avec la région du Sud Lipez. Un endroit qu’il faut voir au moins une fois dans sa vie. Après nos aventures boliviennes, on traverse la frontière pour poursuivre notre route dans le Nord de l’Argentine.

Salar de Uyuni
Le Salar de Uyuni, principale attraction touristique du pays

Un peu plus près des étoiles en Bolivie

La Bolivie c’est haut, très haut ! Entre le lac Titicaca à 3800m, La Paz à 3600m, Sucre et Tupiza à 2800m et l’altiplano Bolivien entre 3600 et 5000m, on a eu notre dose de vie en altitude. Mais bon vu les paysages qui nous ont été offerts, on était bien contents de souffrir ! On a eu du mal à percer les carapaces boliviennes, ils sont bien entraînés ces gens-là ! Mais une fois qu’elles se découvraient, les gens froids au premier abord devenaient tout de suite beaucoup plus chaleureux. Les cholas ou cholitas, ces mamas Boliviennes à la panoplie bien définie jupe longue colorée, petit veston sombre, tresses jusqu’en bas du dos et chapeau melon se démarquent pour affirmer leur culture indigène.

Source : Pixabay. *on a perdu quelques photos en cours de route.

La Bolivie, l’un des pays les plus pauvres d’Amérique latine, fait des accès pour les handicapés à chaque coin de rue et aime répéter que “Todos somos iguales antes la ley” (Nous sommes tous égaux devant la loi). On a trouvé ça beau, même si ça sonne plus politique qu’action de l’Abbé Pierre, au moins c’est dit. On nous a beaucoup parlé d’insécurité en Bolivie, on est arrivés sans trop y penser et on a bien fait : Ça s’est passé comme d’habitude, comme sur des roulettes. Bien sûr, comme de partout dans le monde, quand on évite sagement les quartiers sombres de banlieue à 3 heures du matin avec les poches remplies de billets de banque et les grosses chaînes en or qui brillent, tout se passe bien.

Une question capitale

Quelle est la capitale de la Bolivie ? Là, les Boliviens ne sont pas tous d’accord. Sucre est considérée comme la capitale même si elle n’est que capitale constitutionnelle alors que La Paz possède les pouvoirs exécutifs, législatifs et le siège du gouvernement. En bref si vous demandez à Sucre, c’est Sucre mais si vous demandez à La Paz, c’est La Paz alors qu’en vérité c’est Sucre, vous suivez ?

Les hébergements

Les Boliviens ont un sacré problème : Ils se croient dans un pays chaud ! Pas d’isolation, pas de chauffage, peu de douches chaudes et tout le monde se balade en short ou presque pendant que nous on grelotte dans nos doudounes. Pour l’isolation, on a compris le pourquoi du comment :

  • Pas d’isolation, pas de maison finie.
  • Pas de maison finie, pas d’impôts à payer dessus.
  • Pas d’impôts à payer dessus, pas d’impôts à payer dessus.

Pas folle la guêpe. Du coup on se les caille mais le peuple garde son pognon. On est quand même contents pour eux, nous on n’est que de passage ! Grosso modo, c’est un peu comme au Pérou sauf que le petit plus de la maison, c’est la douche “Claude François”. Pardon pour les fans de Cloclo et les Claudettes qui nous lisent (on sait qu’ils sont nombreux) mais quand on prend des petites décharges électriques au moment d’ouvrir l’eau de la douche, on se demande si on passera le prochain lundi au soleil ou à l’ombre … Quand on voyage avec un budget limité en Bolivie, il faut s’attendre à un confort minimum mais on a toujours trouvé des endroits agréables malgré le froid.

Notre hôtel de sel aux portes du Sala de Uyuni

Les transports

Heu la Bolivie, on peut parler franchement là ? Qu’est-ce que c’est que ces routes ? D’abord ce sont des pistes et ensuite qu’est-ce que c’est que ces bus ?? Les pistes sont tellement … des pistes que les bus sont tous défoncés et on met 12 heures pour faire 300 km. On pensait avoir tout vu en Asie mais là on leur tire notre chapeau, ils ont le record haut la main ! L’avantage de tout ça c’est que les tickets de bus ne sont pas chers, ils mettent même des barèmes dans les gares avec des prix plafonnés pour chaque destination. Concernant les chauffeurs, soit ils sortent tous de la même auto-école soit du même asile (ou alors l’auto-école est DANS l’asile), on est encore en vie pour en parler donc on appellera ça une “expérience de voyage” mais pendant les trajets on faisait pas les malins.

Santa Cruz – Sucre : 12 heures de route chaotique

Il y a énormément de compagnies et pour se démarquer certaines choisissent même des dates en guise de nom. “6 de Octubre”, “25 de Mayo”, “37 de Julio” etc … (le dernier on l’a inventé mais on n’aurait pas été complètement étonnés !), on se doute que ce sont des dates clés de l’histoire bolivienne mais parfois on se demande si ce n’est pas la date à laquelle on arrivera dans la prochaine ville teeelleeement leees traaanspooorts sooont leeentsss ……. Des trajets lents et sans pause, à part une toute petite, comme ça au milieu de la nuit et de la nature où tout le monde va faire pipi main dans la main, hommes et femmes. Pour finir, le petit plus de la maison côté transports, ce sont les commerciaux de tout et n’importe quoi (surtout de n’importe quoi) qui s’immiscent dans les bus pour vendre du soja, du quinoa, des produits miracles pour mincir, se muscler, faire grossir son … cerveau et tout ce qui peut se vendre au final.

Nos trajets et compagnies :

  • Copacabana – La Paz : 5 heures avec Diana Tours.
  • La Paz – Cochabamba : 8 heures avec Bolivar.
  • Cochabamba – Santa Cruz : 11 heures avec Urus.
  • Santa Cruz – Sucre : 12 heures avec 6 de Octubre.
  • Sucre – Tupiza : 7 heures avec 6 de Octubre.

La cuisine bolivienne

Le saviez-vous : Le poulet à la milanaise est une spécialité bolivienne … On aimerait voir votre tête à ce moment-là. On ne sait pas s’ils y croient ou non mais en tout cas on en mange de partout en Bolivie !

Le comedor popular (cuisine du peuple au marché) de Tupiza

On va encore dire qu’on est trop critiques et on en est désolés mais on a un peu fait nos études là-dedans : Notre matière préférée à l’école c’était la cantine ! On n’a pas trouvé la cuisine bolivienne extraordinaire. C’est aussi quand même pas mal la faute au Pérou qui met la barre assez haut et un peu la faute aux Boliviens qui aiment trop accompagner le riz de pommes de terre. On ne peut pas dire qu’on a mal mangé mais c’était assez redondant. On a quand même apprécié certains plats :

Le saice : Viande hachée, légumes, riz, pommes de terre en sauce.
La truite fumée du lac Titicaca, spécialité de Copacabana. Un régal !

Insolite

  • En Bolivie, on paye en bolivianos boliviens soit BOB pour les intimes. C’est comme si en France on payait avec des francs français, des FAF … Bon, laissez tomber !
  • La Bolivie possède le stade de foot international le plus haut du monde, le stade Hernano Siles, à La Paz (3600m). Un stade compliqué pour les équipes qui n’ont pas l’habitude de jouer en altitude comme celle d’Argentine qui avait perdu 6 à 1 en 2009. Là au moins l’excuse est toute trouvée.
  • On peut voir parfois des poupées pendues dans les rues boliviennes. Une façon d’avertir les voleurs que la justice locale se fait dans la rue et ne donne pas de sursis.
  • Les cireurs sont cagoulés à La Paz : Le métier de cireur étant un métier de honte et très mal perçu, les cireurs se protègent en masquant leur visage pour garder l’anonymat. Bientôt comme les fonctionnaires chez nous quoi ! 😀
  • Simon Bolivar et Antonio José de Sucre, les deux premiers présidents de la Bolivie, étaient Vénézuéliens. On sait, c’est pas ultra fun comme info. On voulait juste terminer par une touche d’histoire.

Les chiffres

Pendant nos 2246 km parcourus en trois semaines en Bolivie, nous avons :

Vogué sur 3 bateaux

Pris 5 bus

Passé 4 jours dans 1 jeep avec 5 fous ! (#mejorgrupodelSalar)

Vu 1 bus prendre le bateau et quand c’est le tien ça fait bizarre !

“Collectivé” avec d’autres gens dans 3 collectivos

Emprunté 9 taxis dont 5 Uber

Dormi dans 11 hébergements différents

Dépensé 20 BOB soit 2,44 € au total pour faire pipi dans les gares (Gaëlle gagne par 16 pipis à 4 contre Max)

Bilan Bolivie

Pour nos 21 jours en Bolivie, nous avions prévu de dépenser 25 €/jour/personne. Sur les 1050 € prévus pour 2, nous avons dépensé 1135 €, soit un total de 27 €/jour/personne.

Les visites : C’est la première fois que les visites constituent le premier poste de dépense d’un pays lors de notre tour du monde. La Bolivie, c’est pas cher pour les visites du quotidien mais dès que vous voulez faire des activités c’est pas forcément donné. Nous avons payé 140 € chacun pour nos 4 jours dans le Sud Lipez et le Salar de Uyuni.

La nourriture : Les fois où l’on a le mieux mangé et toujours avec l’ambiance, c’est au marché. Pour 10 ou 12 BOB (1,20 € – 1,50 €) vous aurez de bons petits plats toujours servis avec le sourire. Prix moyen d’un restaurant pour 2 : 50 BOB (6€)

Les hébergements : Il faut savoir faire abstraction de son petit confort. Il est plus difficile de trouver des hébergements biens sous tout rapport et pas chers que dans les autres pays. Prix moyen d’une chambre double avec salle de bain commune : 80 BOB (10€).

Les transports : Ils ne sont pas chers mais il faut toujours veiller à bien spécifier ce qui est inclus ou non et surtout si c’est un bus couchette ou semi couchette. Les routes sont pourries donc les bus aussi, vous êtes prévenus ! Exemples de prix : Santa Cruz – Sucre 12 heures en semi cama (siège inclinable à 145°) pour 100 BOB (12 €).

Visa : Il n’y a pas besoin de visa en tant que Français pour séjourner jusqu’à 90 jours en Bolivie. Le douanier demande combien de jours on souhaite rester, mais il faut toujours vérifier ce qu’il inscrit sur le passeport, au cas où, et demander plus si nécessaire.

Frais bancaires : On n’a jamais eu de frais bancaires en Bolivie et ça fait vraiment plaisir. On se sent léger au distributeur, on y va même en sifflotant ! On retirait à la BancoFie, EcoFuturo et Mercantil Santa Cruz.

“Quand je serai grand je veux être un enfant”

Bilan de la Bolivie

Au départ, la Bolivie c’était pas gagné. Des gens assez froids et on ne trouvait pas le pays très attrayant. Et puis la diversité de ses villes, de ses habitants et de ses paysages nous ont fait voir d’un autre œil l’un des pays les plus pauvres d’Amérique du Sud. On y a rencontré des gens formidables et vu des paysages uniques au monde qu’on n’est pas prêts d’oublier. Après nos trois semaines, on conseille à tout le monde de passer par ce pays, froid au premier abord qui livre ensuite une chaleur insoupçonnée. Un seul regret : Ne pas avoir été explorer un bout d’Amazonie ! Que ce soit au lac Titicaca, La Paz, Cochabamba, Sucre ou au Salar de Uyuni, tout le monde peut y trouver son compte en Bolivie.


Si tu trouves que cet article est meilleur que les épinards de la cantoche, dis-le en commentaire et partage-le sur les réseaux sociaux !

Soutiens Universlemonde en aimant la page Facebook et en me suivant sur Instagram !

Merci 🙂


Tu as ri à gorge déployée et trouvé des bons plans mais pas de photo de moi tout nu et tu veux que ça continue ?

Abonne-toi à ma newsletter en inscrivant ton adresse email ci-dessous :

4 jours au Salar de Uyuni et au Sud Lipez en vidéo

3 semaines en Bolivie en vidéo

Partager cette publication

Comments (18)

  • DOUTRELIGNE Répondre

    On a hâte de partir!! merci pour cette mise en bouche : )
    Votre article et vos vidéos sont super.

    23 avril 2019 à 21 h 37 min
    • Maxime Répondre

      Merci pour votre commentaire et bon voyage en Bolivie 🙂

      23 avril 2019 à 23 h 42 min
  • thierry Répondre

    Bonjour Gaelle
    Super ton blog et toutes ces informations .Nous partons en novembre tout les deux avec mon épouse.
    On part certainement 3 semaines en faisant un peu de Pérou? Cusco
    le sud lipez me fascine et nous rèvons de ces endroits loin du tourisme de Masse
    a tu des conseils essentiels à me donner

    Merci
    thierry

    17 juin 2018 à 6 h 24 min
  • Lauriane Charlin Répondre

    Bonjour,

    Je me rends en Bolivie au mois d’avril, et votre blog donne vraiment trop envie!!! Quelle agence avez-vous pris pour le salar ? Vous êtes partis de Uyuni ou de Tupiza ?
    Merci 😉

    9 février 2018 à 16 h 48 min
  • selles M Gillette Répondre

    Super j’ai 65 ans et j’ai pris plaisir à voyagé et rever en visitant votre blog merci pour cette présentation sympa
    je pars au mois de Janvier
    bonne continuation

    5 novembre 2017 à 0 h 21 min
    • Gaëlle & Maxime Répondre

      Merci beaucoup pour votre commentaire et bon voyage en Janvier 🙂

      5 novembre 2017 à 15 h 26 min
  • laurie Répondre

    coucou les amis ! merci pour cette avant gout sur la bolivie je suis en train de potasser votre blog, jy vais apres demain! youyou 😉

    2 octobre 2017 à 22 h 21 min
    • Gaëlle & Maxime Répondre

      Mais avec plaisir ! On espère que ça te plaira, on se tient au jus 😉 bisous #toutpareil

      3 octobre 2017 à 12 h 34 min
  • Marine Répondre

    Ces paysages désertiques me font rêver ! Et les couleurs ♥

    http://www.tendancez-vous.fr

    14 août 2017 à 13 h 35 min
  • Aurore Répondre

    Je viens juste de découvrir votre blog, j’ai beaucoup aimé le ton de votre article. Très sympa 🙂 et hop, un nouveau site sympa à suivre ! Je vais regarder votre article sur l’Asie, on part dans 4 mois et 1/2 ns ^^
    aurorevoyage.wordpress.com

    10 août 2017 à 8 h 46 min
    • Gaëlle & Maxime Répondre

      Et bien merci, ça fait plaisir ! Bienvenue et fais comme chez toi ^^
      4 mois et demi, ça nous semble si loin. Profitez-en à fond !

      10 août 2017 à 15 h 47 min
  • Clément Répondre

    Top votre blog et surtout l’article , je pence faire le même trajet en rajouten 2 semaine de panpa et selva boliviene du coter du rurrenebarque un truc du genre

    10 août 2017 à 1 h 29 min
    • Gaëlle & Maxime Répondre

      Très beau programme, si on avait eu plus de temps, c’est ce qu’on aurait fait. Merci, bon voyage 😉

      10 août 2017 à 1 h 54 min
  • sendra Répondre

    toujours aussi supers vos articles gros bisous

    9 août 2017 à 8 h 42 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *