Newsletter

Abonnez-vous pour ne rien louper de nos articles, vidéos, bons plans et conseils voyage !

Baan Wassanna : Un lieu sûr pour nos amis les éléphants

Nous soutenons l’association 108 empreintes et “Baan Wassanna”, un lieu sûr pour nos amis les éléphants.

Lors d’un séjour en Asie et en Thaïlande plus particulièrement, il est difficile de passer à côté de l’éléphant. Animal sacré par excellence, il incarne la force et la sagesse à la fois, mais il n’est pas simple de faire la part des choses quant aux lieux qui le maltraitent ou en prennent soin. Nous avons voulu en savoir plus et avons vécu à ses côtés pendant 16 jours au Ganesha Park, près de Kanchanaburi. Ce lieu sûr où vivent aujourd’hui six éléphantes issues des camps à touristes n’est pas une finalité. C’est le début d’un long combat mené par son fondateur, François Collier, afin d’offrir à nos amis les éléphants un paradis où les hommes ne chercheraient plus à les dominer.

Retrouvez notre bilan et notre vidéo de la Thaïlande ici.

Baan Wassanna

Wassanna & Ken le mahout

Maltraitance et bien-traitance

Cette notion de maltraitance/bien-traitance est très floue, très subjective et impossible à définir vraiment. On peut être bien traité en prison ou maltraité dans un château, entouré de serviteurs…

Concernant les éléphants, ce qui est sûr, c’est que leur mettre une nacelle sur le dos tous les matins, les obliger à marcher dans leurs pas toute la journée avec une charge sur le dos, ne pas les laisser manger à leur rythme, ce n’est pas bon pour eux. Cela peut très bien se passer sans qu’ils soient maltraités, simplement ce n’est pas bon pour eux.

Évoluer librement ou presque, dans un grand espace, manger à leur faim, ne pas travailler, c’est bien meilleur pour eux, c’est évident, mais leur isolement et le manque de contact avec les humains par exemple peut être une forme de maltraitance.

Wassanna

Wassanna est une éléphante d’une quarantaine d’années, intégrée comme beaucoup d’autres dans des camps à touristes depuis son plus jeune âge. Un circuit compliqué à quitter pour un éléphant en pleine possession de ses moyens, tant le manque à gagner est important pour son propriétaire. François Collier a rencontré Wassana il y a plus de 10 ans et tente encore aujourd’hui de la libérer.

Baan Wassanna

Baan Wassanna

Nous avons rencontré Wassanna et Malanti, une éléphante de 17 ans, dans le camp à touristes où elles travaillent, près de Kanchanaburi, en Thaïlande. Un camp où l’atmosphère est morose et les éléphants éteints même s’ils y sont plutôt bien traités. Une vive émotion nous a envahi et même mis des larmes aux yeux chez certains d’entre nous alors que d’autres camps sont bien pires que celui-ci. Nous avons tenté de changer leur quotidien en les libérant de leurs nacelles pendant quelques heures et en leur offrant des bananes et un bain au lieu de leur traditionnelle ballade de touristes.

Baan Wassanna

Baan Wassanna

Baan Wassanna

Baan Wassanna

Baan Wassanna

Après le Ganesha Park, où nous avions pris l’habitude de côtoyer des éléphants heureux et épanouis, nous avons vu une nette différence chez Wassanna et Malanti. Elles qui étaient statiques et malheureuses sont devenues incroyablement joueuses, toutes heureuses de se rouler dans la rivière et de nous faire tomber de leurs dos. Durant ce moment passé avec elles, nous avons eu le sentiment de voir des chiens s’amuser avec nous et prendre même un malin plaisir à nous faire valser tout en douceur, conscientes de la monumentale force dont elles disposent. Non loin de là, sur la même rive, un mâle assistait à cette scène, figé et l’air envieux. Les autres éléphants du camp nous ont également touchés par leurs appels au contact via leurs trompes tendues vers nous. C’est avec un échange de regards mêlant les « mercis » aux « revenez vite » que nous avons dit au revoir à Wassanna et Malanti.

Baan Wassanna

Ce n’était qu’une petite parenthèse de bonheur pour des éléphants qui ont repris le travail seulement quelques secondes après être sortis de l’eau. On aurait aimé, d’un coup de baguette magique, les transporter tous en même temps vers un lieu où les nacelles n’existent pas, un lieu où ils pourraient manger toute la journée des feuilles d’ananas, des bananiers, des fruits où tout autre végétal qui serait à portée de trompe. Un lieu où les humains viendraient uniquement pour les rencontrer. Un lieu sûr …

Baan Wassanna

De nos jours, la conscience collective tend vers le bien être de nos amis les éléphants et appelle au boycott des camps où ils baladent des touristes nacelles sur le dos. C’est une bonne chose mais si ces camps à touristes sont boycottés du jour au lendemain, ils ne percevraient plus assez d’argent pour nourrir et soigner leurs éléphants. Nous serions alors complices sans le vouloir de leur maltraitance, il fallait donc trouver une solution alternative.

Baan Wassanna

C’est pourquoi François et ses amis ont imaginé des camps d’éléphants “nouvelle génération” où les éléphants seraient bien traités, où les mahouts seraient formés à la méthode douce et s’épanouiraient dans leur travail et où les touristes viendraient par petits groupes rencontrer les éléphants dans de très bonnes conditions.

On pourrait penser que libérer les éléphants pour les remettre dans la nature serait plus simple, mais un éléphant domestiqué aura besoin du contact de l’homme toute sa vie, il serait alors malheureux, dans la nature. Habitué à l’homme, il reviendrait vers les habitations et ferait des ravages dans les cultures.

Baan Wassanna

Nous souhaitons soutenir cette démarche et espérons que Baan Wassanna et beaucoup d’autres camps d’éléphants du même genre verrons prochainement le jour en Thaïlande, car ce sont des milliers d’éléphants qui sont aujourd’hui victimes du tourisme.

Baan Wassanna (Baan signifie « maison » en thaïlandais) n’est pas qu’un projet de “sauvetage d’animaux”, mais un projet de société impulsant une nouvelle manière de vivre ensemble, humains et animaux. Contrairement au Ganesha Park où les touristes passent une journée et deux nuits sur place, Baan Wassanna s’adressera aux touristes qui désirent rencontrer les éléphants de manière éthique mais sur une demi-journée seulement.

Baan Wassanna

Parce qu’il faut rencontrer les éléphants autrement et découvrir qu’ils ont tellement plus à nous offrir qu’une simple ballade. Parce qu’on peut les rendre heureux, eux aussi, tout en rentabilisant un camp d’éléphants. Parce que comme eux, on peut nous aussi agir avec le cœur.

Infos pratiques

Pour agir et contribuer en faisant un don à 108 empreintes, cliquez ici.

Pour en savoir plus sur le projet Baan Wassanna, cliquez ici.

Pour rencontrer les éléphants pendant une journée ou faire une semaine de volontariat au Ganesha Park, cliquez ici.

Pour découvrir notre semaine de volontariat au Ganesha Park, cliquez ici.

Crédit photos : Hélène Virly.

Baan Wassanna

Retrouvez notre bilan et notre vidéo de la Thaïlande ici.

Commentaires

4 Commentaires
  1. Publié par
    Isabelle
    Avr 8, 2017 Reply

    Hello Gaëlle et Maxime ! Merci du fond du coeur pour votre bel article et votre soutien :-).

    Avez-vous aussi rencontré Souboun lors de votre visite dans le camp où sont Wassanna et Malanti ?

    Ensemble dans le coeur Eléphant,
    Isabelle et Grégory des 108 Empreintes.

    • Publié par
      Gaëlle & Maxime
      Avr 9, 2017 Reply

      Bonjour,

      Nous sommes très heureux d’apporter notre maigre contribution à ce beau projet.

      Oui, nous l’avons vue. Elle est passée à côté de nous lors d’une ballade et s’est arrêtée vers Wassanna puis son mahout lui a dit de continuer à avancer. On l’a trouvée magnifique !

      Bravo à vous pour votre projet, nous continuons à vous suivre et à vous soutenir !

      A bientôt,
      Gaëlle & Maxime

  2. Publié par
    Elisabeth Roch
    Mar 27, 2017 Reply

    La vie continue avec toutes ces belles découvertes lucides et toniques que vous faites partager avec enthousiasme ! Merci à tous les deux de prendre le temps pour tenir le blog. Samedi à la MJC Agnès a animé un atelier super vivant sur la création d’un blog pour les participants d’ABM. Et samedi prochain, j’anime une session Voyage et Écriture…sur l’écriture donc d’un site, blog, article, commentaire d’albums, rédaction de livre… vous connaissez !
    Bon chemin !

    • Publié par
      Gaëlle & Maxime
      Mar 27, 2017 Reply

      Coucou Elisabeth !

      Le moins que l’on puisse avec vos commentaires c’est qu’ils retranscrivent à merveille votre enthousiasme et c’est toujours un plaisir de les lire.

      On essaye de tenir le blog à jour mais c’est souvent le voyage qui décide. On aimerait beaucoup participer un atelier voyage et écriture à notre retour. C’est pas toujours évident de trouver l’inspiration mais il suffit parfois de regarder autour de soi, surtout en Asie !

      Merci et à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Universlemonde Universlemonde
Menu