Newsletter

Recevoir chaque article !

Bilan : 1 mois de road trip en Nouvelle-Zélande

Bilan de notre mois de road trip en Nouvelle-Zélande.

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le road trip Nouvelle-Zélande en cliquant ici.

Retrouvez les vidéos de la Nouvelle-Zélande en fin d’article.

Quand on arrive en Nouvelle-Zélande, la première chose à faire est de récupérer son van. Tout ça c’est bien beau mais une fois qu’on a son véhicule on fait quoi ? On va où ? Suivez la route, c’est tout droit. Allez au gré du vent, de vos envies, au feeling, arrêtez-vous pendant deux heures ou tournez quand vous voyez une route qui vous plaît, vous êtes liiibre !!! On pourrait stopper l’article ici, mais on va quand même vous donner l’itinéraire idéal (selon nous) pour voir le maximum de lieux incontournables en un mois et notre budget détaillé.

Cet itinéraire a été créé à l’aide du site Le planificateur de voyages

Notre itinéraire

Île du Sud : Christchurch – Akaroa / Mont Sunday – Mont Cook / Oamaru – Queenstown – Glenorchy / Milford Sound – Te Anau – Wanaka / Fox Glacier & Franz Josef – Hokitika / Parc national d’Abel Tasman – Picton.

Île du Nord : Wellington / Taupo – Parc national de Wai-O-Tapu – Rotorua / Hobbiton / Hamilton – Péninsule de Coromandel – Auckland.

Nous sommes arrivés à l’aéroport de Christchurch le 1er Mai et nous sommes repartis par celui d’Auckland le 31 Mai.

Passer d’une île à l’autre

Pour passer d’une île à l’autre nous avons pris le ferry. Il n’existe que deux compagnies :  Bluebridge et Insterislander. Nous avons choisi Bluebridge car elle était un petit peu moins chère et mis à part un peu de retard tout était parfait. La traversée nous a coûté 261 NZ$ (164 €) pour deux avec le van (53 NZ$ chacun + 155 NZ$ pour le van). Le tarif du véhicule dépend de son type et de sa taille. Il est possible de changer la date de la traversée gratuitement jusqu’à 24 heures avant le départ, selon les disponibilités.

19 jours sur l’île du Sud

Jours 1 à 3 : Commencement de l’aventure, où va-t-on ? Qu’est-ce qu’on fait ? Vous braquez le kiosque à l’aéroport avec les brochures gratuites concernant touuuutes les routes, les excursions, le moindre recoin de paysage à voir sur l’Île du Sud. Dans un premier temps, vous roulez direction Akaroa car Christchurch c’est sympa mais c’est pas non plus la folie. La péninsule de Banks, c’est beau et ça vous met tout de suite dans le bain.

Pour lire l’article qui en parle cliquez sur la photo.

Nouvelle-Zélande
Péninsule de Banks

Jours 3 à 6 : Direction ensuite le Sud avec le Mont Cook et le Mont Sunday en passant par les lacs Tekapo et Pukaki. Le Mont Cook est le plus haut sommet du pays (3724 m) et propose pas mal de randonnées tandis que le Mont Sunday a servi de tournage pour la cité d’Edoras de LSA (Le Seigneur des Anneaux). C’est un passage obligatoire, vous devez y aller. Oui, c’est un ordre car c’est incontournable. Vous pourrez camper gratuitement au bord du lac Pukaki avec la voie lactée comme plafond et ça c’est très difficile à oublier.

Pour lire l’article qui en parle cliquez sur la photo.

Mont Sunday
Le Mont Sunday

Jours 6 à 9 : Faites un détour par Oamaru pour voir les manchots à tête jaune qui ne sont plus que 400 couples sur Terre et les manchots bleus qui sont les plus petits du monde. Vous prenez quelques minutes pour voir les Moeraki Boulders, des gros cailloux bizarres sur la plages et Poolburn Reservoir vers Alexandra, un autre lieu de tournage de LSA. On part ensuite direction Queenstown, la ville phare du Sud qui propose énormément d’activités comme du rafting, canoë, saut à l’élastique et ainsi de suite.

Pour lire l’article qui en parle cliquez sur la photo.

Moeraki Boulders
Moeraki Boulders

Jours 9 à 12 : L’étape logique après Queenstown c’est le Fiordland et la route 94 qui monte jusqu’au Milford Sound pour faire une croisière dans le fiord. L’étape est obligatoire et on rajoute qu’une vie sans fiord ne vaut la peine d’être vécue (sortez les violons) Après cela prenez-vous un après-midi de repos au bord du lac Te Anau, vous l’avez bien mérité. Montez ensuite en direction de Wanaka, au bord du lac du même nom qui est entouré de montagnes, petite ville en mode ambiance cool et randonnée.

Pour lire l’article qui en parle cliquez sur la photo.

Milford Sound
Milford Sound

Jours 12 à 15 : Il est temps d’attaquer la West Coast en passant par la magnifique route de Haast Pass. Attention, vous êtes sur la terre des mouche des sables (sandflies) donc ne sortez jamais sans votre bombe anti insecte au ceinturon, prêt à dégainer. Vous roulez en direction des glaciers Fox et Franz Josef, puis n’oubliez pas de passer voir les Gorges d’Hokitika et les Pancakes Rocks sur la route qui vous conduit au Nord.

Pour lire l’article qui en parle cliquez sur la photo.

Hokitika
Hokitika Blue Gorge

Jours 15 à 19 : On finit l’île du Sud au parc national d’Abel Tasman et sa coast track, une petite pause dégustation au vignoble de plus 1000 hectares de Peter Yealand, puis vous prenez le ferry à Picton à travers les magnifiques Marlborough Sounds car l’île du Nord vous attend.

Pour lire l’article qui en parle cliquez sur la photo.

Picton
Les Marlborough Sounds de Picton

11 jours sur l’île du Nord

Jours 19 à 22 : Une petite visite de Wellington s’impose. Musée Te papa, studios de cinémas et même du rugby au Westpac Stadium pour les fans du ballon ovale. La ville est plutôt cool donc profitez-en pour y rester 2 ou 3 jours.

Pour lire l’article qui en parle cliquez sur la photo.

Wellington
The Weta Cave, les studios du Seigneur des Anneaux, entre autres …

Jours 22 à 25 : Si vous avez beau temps le parc national du Tongariro est incontournable mais si comme nous la neige vous empêche de le faire, vous pleurez un bon coup et vous roulez en direction du lac Taupo. Bienvenue dans la plus grande région géothermale de Nouvelle-Zélande. Profitez des sources naturelles d’eau chaude, des bains de boue et surtout du parc national de Wai-O-Tapu, un endroit unique au monde. Après Rotorua et la forêt de séquoias géants de Redwoods vous irez dormir à Matamata.

Pour lire l’article qui en parle cliquez sur la photo.

Wai-O-Tapu
Champagne Pool, Wai-O-Tapu

Jours 25 : Si ce dernier conseil vous paraît un tantinet directif c’est parce qu’à 15 km de Matamata se trouve Hobbiton, le village des Hobbits ! Lieu mythique et incontournable du Seigneur des Anneaux et du Hobbit, à moins que la simple évocation des deux trilogies ne vous donne des boutons bien entendu.

Pour lire l’article qui en parle cliquez sur la photo.

Hobbiton
Hobbiton Movie Set

Jours 25 à 30 : Vous voilà maintenant partis pour faire le tour de la péninsule de Coromandel et la fameuse Cathedral Cove. Avant de finir à Auckland après un bref passage à Piha Beach, à 40 km sur la côte est. Cette fois c’est la fin, sortez les mouchoirs et planifiez psychologiquement votre retour pour que la pilule soit plus facile à avaler. Clap de fin. Rideau !

Pour lire l’article qui en parle cliquez sur la photo.

Cathedral Cove
Chute d’eau au bord de la plage de Cathedral Cove

 

Île du Nord vs Île du Sud

On va mettre les choses au clair tout de suite, il n’y a pas de lieu qu’on n’a pas aimé. On a préféré certains endroits comme les Fjords et Wanaka dans le Sud ou Hobbiton et Cathedral Cove dans le Nord mais le pays entier est une pure merveille. Pour ce qui est de choisir entre les deux îles, c’est un grand débat qui est souvent remporté par l’île du Sud. Nous on ne préfère pas se prononcer. Sachez juste que l’île du Nord est plus urbanisée avec plus de villes et de voitures alors que celle du Sud est plus grande, plus sauvage, plus belle, plus … Bon ok on fait partie de la #teamîledusud !!! Mais l’île du Nord vaut largement le détour !!

La vie c’est pas du kiwi

La guerre des possums

Et oui c’est la guerre ! Les possums dorment le jour et vivent la nuit. Jusque là rien d’extraordinaire nous direz-vous, un français moyen ayant fraîchement dépassé la vingtaine mène la même vie, à une gueule de bois près. Le possum a été introduit en Nouvelle-Zélande dans les années 70 pour sa fourrure. Depuis, il s’est reproduit jusqu’à envahir le territoire faute de prédateur naturel. Vous êtes vivement encouragé à les écraser à vue et les dépecer pour vous confectionner un bonnet, des gants ou autre, car comme le dit le slogan : « achetez du possum, sauvez une forêt ! »

Ils étaient confondus à tort avec les opposums des États-Unis qui sont carnivores alors que ceux de Nouvelle-Zélande sont des marsupiaux cousins des kangourous, donc herbivores. Pour les différencier on les appelle désormais possums.

*Nous tenons à préciser que nous ne faisons que véhiculer cette information mais que nous sommes bien entendu contre ces pratiques. Et puis c’est nul de rouler la nuit, on ne voit pas les paysages. 🙂

La guerre est aussi déclarée contre les chiens qui sont tout simplement interdits dans la plupart des endroits susceptibles d’abriter des kiwis. Car le petit oiseau emblème du pays est une proie pour nos amis canins qui n’en font qu’une bouchée.

Les treks et la nature

La Nouvelle-Zélande, c’est pas un pays pour les pantouflards. Il vaut mieux aimer la marche car il doit y avoir un départ de trek tous les 100 mètres en moyenne. Les kiwis pensent à tout et ont conçu le site du DOC (Department of Conservation) qui répertorie tous les treks du pays, qu’ils soient grands ou petits, hauts ou bas, durs ou faciles, au paprika ou à la cannelle, tout, tout, tout, vous saurez tout sur le site ! Parmi cette liste infinie de treks, il existe 9 Greats Walks (grandes randonnées) mythiques qui offrent des paysages spectaculaires. Que ce soit sur un ou plusieurs jours, en montagne, en forêt ou le long des côtes, elles peuvent permettre à vos jambes d’offrir à vos yeux les plus belles facettes de la Nouvelle-Zélande. Vous pouvez même consulter Google Maps Trek pour voir des images des parcours et arriver demain au bureau en faisant passer Jean-Yves pour un gros ringard avec ses ballades du dimanche en forêt.

En plus de tout ça, l’accès aux parcs nationaux, les parkings et sentiers de chaque trek en N-Z sont totalement gratuits (#meilleurpaysdumonde), seuls les refuges sur les treks de plusieurs jours ou le transport retour lorsque ce n’est pas une boucle sont payants.

Attention pays ultra propre ! En Nouvelle-Zélande, on respecte la nature et on tient à ce que tout le monde en fasse de même. On vous rappelle souvent qu’il faut emmener vos déchets avec vous ce qui est généralement respecté même si on a pu constater que certains voyageurs aiment laisser une trace de leur passage. On a vu très peu d’endroits sales ou pollués et le recyclage est présent de partout sur les deux îles avec des poubelles qu’on ne connaissait même pas.

Verre blanc, verre marron, verre vert, verre à vin, vers à soie, chaque verre a sa poubelle !

Les excursions

Il y a énormément d’excursions à faire et de partout : Des balades en hélicoptère, en avion, saut en parachute, à l’élastique, aller voir des baleines, nager avec des dauphins, faire du kayak avec des otaries, des courses à dos de Hobbit, il y a vraiment de tout. Mais ça coûte extrêmement cher. Vous pouvez trouver des réductions dans les brochures des I-sites, présents dans chaque ville, sur book.me ou encore auprès de votre loueur de van alors renseignez-vous toujours avant.

La cigarette

Bon le tabac c’est tabou, on en viendra tous à bout. Voilà on a fait notre devoir, le vôtre est d’arrêter de fumer avant d’aller en Nouvelle-Zélande. Le pays entier semble dire à l’unissons « vous ne passerez pas ! » à la cigarette. Un paquet coûte aux alentours de 20 NZ$ (12,65 € – 60 centimes la clope hahaha), en un mois on a dû voir un fumeur et aucun bureau de tabac. Paraît-il qu’on peut en acheter dans les stations-service et qu’elle sont rangées sous clé dans un placard au fond de la boutique. Quand les kiwis luttent contre le tabac, ils font pas semblant !

La météo

Le sujet qui fait peur en N-Z car on n’est pas sur la côte d’Azur ou dans le Bush australien les amis. Le soleil chauffe, la montagne est belle, le trek ne dure qu’une petite heure alors on se lâche et on part en short/débardeur et BIM ! Les nuages attendaient votre premier pas tapis dans l’ombre (façon de parler) pour vous tomber dessus. GAME OVER ! N’essayez jamais de prévoir le temps qu’il fera car il peut y avoir toutes les saisons dans la même journée. Donc misez tout sur la chance et ne sortez jamais sans un sac avec des affaires de pluie. Nous on a eu de la chance, on a eu beaucoup de soleil dans les endroits où il faut beaucoup de chance pour avoir un peu de soleil. Ensuite on a eu un peu de pluie dans les endroits où il y a normalement beaucoup de soleil. Bref, vous verrez !

Les chiffres

Nous terminons notre road trip chez les maoris avec 5 183 km au compteur. À côté de nos longues heures de route, nous avons aussi :

  • Effectué 2 retraits seulement. Exit les liasses de milliers de roupies indonésiennes ou dongs vietnamiens, ici la carte est reine. Attention les distributeurs ANZ prennent une comission de 3 NZ$/retrait. La Kiwi Bank n’en prend pas.
  • Croisé des milliers de moutons. 40 millions de moutons pour 4 millions d’habitants, le calcul est vite fait !
  • Dormi dans 1 seul hôtel. Lors de notre arrivée tardive à Christchurch, vers 22 heures. Après on avait une maison sur roues.
  • Fait 1 croisière sur un fjord. La classe, ça donnerait presque envie de le mettre sur notre C.V !
  • Pris 1 water taxi qui a été pris par une remorque elle-même prise par un tracteur le tout conduit par un seul chauffeur !
  • Dû sortir 3 fois nos passeports pour acheter de l’alcool. Ici on ne rigole pas avec la loi, même si vous êtes barbu et cerné avec une tête de trentenaire fatigué !

Nouvelle-Zélande

Initialement nous avions prévu de dépenser 55 €/jour/personne, soit 3410 € pour 31 jours. On termine le mois à 3584 € soit près de 58 €/jour/personne. Un dépassement de 174 € dû aux activités qui sont chères mais comme on s’est régalés à chaque fois on ne le regrette pas.

Le campervan : Nous avons payé 44 NZ$ la journée de location, 30 NZ$ par jour pour l’assurance complète et 2% de frais de carte pour un total de 2264,4 NZ$ soit 1433 € tout compris.

On vous conseille de vous y prendre jusqu’à trois mois en avance car les prix augmentent d’un coup, on a vérifié le nôtre avait augmenté de 11 NZ$/jour pour la même période soit 220 € de plus. On n’a pas hésité une seule seconde pour l’assurance car on ne se voyait pas vivre le moment de solitude des gars qui se disent « on aurait dû … » même si on parle de 566 € et qu’il ne nous est rien arrivé, on était beaucoup plus tranquilles. En revanche seul Maxime était assuré donc Gaëlle n’a pas conduit.

Les transports (dont l’essence) : Un campervan consomme plus que le capitaine Haddock à l’apéro après une semaine de sevrage, du coup on a fait 13 pleins en un mois, presque un tous les deux jours et on a dépensé 1305,75 NZ$ en essence soit la bagatelle 822 €. Nous avons englobé aussi un water taxi et le ferry pour passer du Sud au Nord dans la rubrique transports.

La nourriture : Les restaurants néo-zélandais sont plutôt de type fast food ou fish and chips. On a donc naturellement tout misé sur les courses, surtout des pâtes avec de la viande de temps en temps. Le pays est réputé pour son bœuf et son agneau et les barbecues sont disséminés de partout dans le pays. Comme c’est une religion pour nous on s’est fait plaisir et on n’a jamais été déçus. Le montant de nos courses s’élève à 576 NZ$ soit 365 € pour le mois.

Les hébergements (campings) : On n’a pas voulu faire l’impasse sur l’hygiène en se douchant tous les deux jours, en camping ou piscine municipale. On visait aussi le chauffage, donc l’électricité, car en N-Z juste avant l’hiver, il fait au moins moins 8000 ! Le budget a aussi pris un coup sur ce secteur, il s’élève donc à 595,16 NZ$ soit 376 € dont 70 € pour l’hôtel lors de notre arrivée tardive à Christchurch.

Les visites : Pour la croisière sur le Milford Sound, la Weta Cave, Hobbiton et le parc de Wai-O-Tapu, on en a eu pour 380 NZ$ soit 240 € pour 2.

En Nouvelle-Zélande, nous n’avons pas besoin de visa pour un séjour inférieur à 90 jours.

Bilan de la Nouvelle-Zélande

On a pris un vrai grand bol frais de nature dans un pays qui fait tout pour se préserver. La Nouvelle-Zélande propose presque tout ce que la nature à de mieux en terme de paysages, des glaciers aux fjords en passant par la jungle, les déserts où les plages de rêve. On en prend plein la vue à chaque instant et pour couronner le tout les néo-zélandais sont adorables et toujours souriants. On met un bémol sur les prix car la vie est très très chères mais les infrastructures et services gratuits sont nombreux et toujours impeccables. On est littéralement tombés amoureux du pays et un retour se profile déjà derrière cet énorme coup de cœur. Ne venez donc jamais dans ce pays sans charme ni attrait et si un jour vous y passez par hasard, fuyez pauvres fous, FUYEZ !!!

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le road trip Nouvelle-Zélande en cliquant ici.

L’île du Sud en vidéo

L’île du Nord en vidéo

Commentaires

8 Commentaires
  1. Publié par
    Sylvie
    Oct 6, 2017 Reply

    Bonjour !
    Super article très intéressant 🙂
    Petite question.. le budget de 58 euros par jour et par personne, comprend il le billet d’avion ?
    Parce que 3400 euros par personne sans le billet, je trouve ça beaucoup… Je suis censée partir un mois en février et j’avais prévu un budget de 3600 tout compris.

    Merci d’avance 🙂

    • Publié par
      Gaëlle & Maxime
      Oct 6, 2017 Reply

      Bonjour, le budget journalier de 58 € est bien par personne, ce qui correspond à 1700 € chacun. Le budget total de 3400 € est donc pour deux personnes mais ne comprend pas les billets d’avion.

  2. Publié par
    Pauline
    Sep 26, 2017 Reply

    Mouais pas terrible ce pays … Les paysages ne sont pas sensas’ !

    • Publié par
      Gaëlle & Maxime
      Sep 26, 2017 Reply

      On se demande même pourquoi on y a foutu les pieds !

  3. Publié par
    Emma
    Juil 23, 2017 Reply

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour ce topo super précis, j’espère pouvoir utiliser tous ces conseils bientôt. Une question seulement, est-ce que le van pouvait passer sur toutes les routes malgré sa taille ? Pour avoir déjà conduit courtement en Nouvelle-Zélande, je trouve que certaines routes de montagne peuvent être assez étroites ou dangereuses…

    • Publié par
      Gaëlle & Maxime
      Juil 27, 2017 Reply

      Les routes néo-zélandaises sont parfaitement adaptées et en très bonne état. Il n’y a aucun problème ! Merci. 😉

  4. Publié par
    Elisabeth
    Juin 23, 2017 Reply

    Bravo les explorateurs au Grand appétit ! Votre bilan Kiwi est clair et pose bien les règles du jeu…vous êtes bien rodés tous les deux cela fait super plaisir de vous sentir riche de cette nature NZ.
    Bon chemin, BiseS. Elisabeth

    • Publié par
      Gaëlle & Maxime
      Juin 24, 2017 Reply

      Au grand appétit ça c’est sûr haha ! On s’est vraiment sentis libres et on a pris une bonne grande bouffée de nature. C’était géant !
      Merci Elisabeth, bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Universlemonde Universlemonde
Menu