Newsletter

Recevoir chaque article !

Bolivie : On s’met à La Paz !

Nos débuts en bolivie, à La Paz.

Pour quitter le Pérou, on doit d’abord rejoindre Puno depuis Arequipa. Pour une fois le bus part pile à l’heure … Sauf qu’on n’est pas dedans. Le chauffeur part sans nous. 30 minutes plus tard, un autre chauffeur arrive pour prendre d’autres passagers et part sans nous. Puis le chauffeur du début revient avec ce qui ressemble au même bus qu’au début. C’est bon ? Quand vous aurez fini de faire mumuse avec vos bus on pourra peut-être y aller, non ? On n’est pas là pour rigoler nous, cet aprèm on a lac Titicaca et demain frontière on vous signale ! On est cette fois à 3800 m d’altitude mais c’est bon, on est des vieux de la vieille maintenant. On gambade dans les vertes prairies d’altitude sud américaines avec l’aisance du lama dans la fleur de l’âge.

Cet itinéraire a été créé à l’aide du site Le planificateur de voyages

La frontière Pérou-Bolivie

Après un stop d’une nuit à Puno, on embarque à 7h direction Copacabana et le lac Titicaca côté bolivien. Cette fois pas de blague, le trajet dure 3 heures pendant lesquelles on nous donne des papiers d’immigration à remplir. Ensuite, on fait un premier stop pour changer la monnaie péruvienne qui nous reste. Max arrive en mode « attention pas de coup fourré les gars ! » mais le taux de change est plutôt honnête (on perd 0,50 €). Un second arrêt pour le tampon de sortie du Pérou et un troisième pour le tampon d’entrée en Bolivie. Pour ceux qui entrent par voie terrestre au Pérou, il y a un papier d’immigration à garder et à rendre lors de la sortie du pays sous peine d’amende.

Pendant tout ce temps nos gros sacs restent au chaud, dans la soute, il faut juste marcher les 200m qui séparent les deux postes frontière. À côté des frontières asiatiques, ça ressemble à une promenade au soleil dans un champ de coquelicots. À cela près qu’il pleut et qu’aucun douanier des deux côtés n’a tenté le moindre sourire. Facile, tranquille, comme sur des roulettes, les mains dans les poches, en pantoufles, #easy. Bref, vous avez saisi.

La Paz

Copacabana & la Isla del Sol

Depuis Puno on longe le lac Titicaca pour arriver à Copacabana. On vous voit venir mais non. On n’est pas au Brésil, il n’y a pas la mer, il ne fait pas chaud et le charme de la ville n’opère pas au premier regard. On y fait que passer pour aller visiter la Isla Del Sol, sur le lac Titicaca.

Copacabana
Copacabana

On fait la traversée d’1h30 en bateau puis on suit le premier gars qu’on croise qui nous parle d’un hôtel. Le problème est qu’à part le ponton, rien n’est plat sur cette île. C’est parti pour une montée de 20 minutes avec nos 20 kg sur le dos et on retire le truc de l’aisance … et des lamas etc … Pfiouuu on n’a plus 20 ans ! On est récompensés quand même par une vue imprenable sur le lac avec des montagnes enneigées en toile de fond. On n’est pas à Calais quoi !

Isla Del Sol

Isla Del Sol

Isla Del Sol

Selon les incas, le soleil serait né sur cette île. Alors déjà on sait qui dormait au fond de la classe près du radiateur pendant les cours sur le big bang, voie lactée tout ça tout ça. Ensuite, si le soleil est vraiment né ici, il a dû déménager depuis et loin, car pour nous c’est orages et compagnie.

Le. Soleil. Est. Né. Sur. Une. Île.

En plus on apprend que les gens du Nord (ceux de l’île, pas de Lille), du centre et du Sud ne s’entendent plus donc on ne peut visiter que le Sud. Apparemment une force occulte à juré de nous empêcher de visiter cette île comme on le souhaite. Ou alors c’est pas de pot, mais y’a un truc. On va quand même voir le temple du Soleil histoire d’amortir les 10 bolivianos d’entrée chacun (1,26 €, on va aller loin) et on part direction La Paz. Grâce au Wifi de l’hôtel, on a quand même pris soin de réserver un hébergement car on arrive en fin de journée.

Isla Del Sol

Isla Del Sol

Isla Del Sol

Le temple du Soleil

Copacabana – La Paz

Revenus à Copacabana, on trouve assez rapidement un bus pour La Paz. On embarque pour 4 heures de route, mais au bout de 2 heures on voit tout le monde descendre du bus. Le chauffeur nous regarde et nous dit simplement « vous aussi ! ». Comme c’est demandé gentiment, on s’exécute. On va traverser le lac Titicaca en bateau pendant que notre bus nous suit sur un bateau spécial. C’est comme ça la vie, des fois quand il y a de l’eau, tu construits des ponts. Et des fois pas ! Deux heures et une arrivée sous la pluie plus tard nous voilà dans notre studio en plein cœur de La Paz, à 16 € la nuit. Ça, c’est la Bolivie qu’on aime ! On sort manger et faire quelques courses pour le petit déjeuner. En rentrant, on se dit que le manque de casseroles et surtout d’une plaque de cuisson met une sacrée distance entre nous et nos œufs à la coque du lendemain. Mais comme la nuit porte conseil, Max la débrouille a vu jaillir la lumière, si bien qu’on vous fera bientôt un tuto pour vous montrer comment faire des œufs à la coque avec une bouilloire. On profite de notre chez nous pour ne pas mettre de réveil (on ne va peut-être plus au boulot, mais on met un réveil tous les jours) puis on part découvrir La Paz.

La ville la plus haute du monde

Quand on découvre La Paz, ce ne sont pas les mots « jolis » ou « wahou » qui viennent tout de suite en bouche. Mais plutôt « brique rouge ». Comme son voisin péruvien, le bolivien aime la brique et nous le fait savoir. Nous ce qu’on veut surtout faire, c’est monter jusqu’à El Alto qui est la ville la plus haute du monde (4095 m). On prend donc le téléphérique rouge qui nous emmène jusqu’au point de vue sur toute la ville avec le volcan Potosi (6088 m) en fond. En redescendant, on passe au de sus du cimetière de la ville, très spécial puisque les morts ne sont pas enterrés mais incinérés puis placés dans des cases. Ça rend l’endroit un peu glauque, mais le gain de place est phénoménal.

La Paz

La Paz

Pour finir notre petit tour on part boire un jus de fruits frais au marché, notre rituel dans chaque ville. Comme au Pérou, tout est classé par catégorie et par étage un peu comme les halles chez nous.

La Paz
L’heure de la sieste à El Alto

La Isla Del Sol est une vraie déception, pas en tant que telle mais de n’avoir pu vraiment la visiter. Par La Paz, on n’est pas vraiment conquis car elle est très grande et semble dénuée d’intérêt. On part le jour d’après pour Cochabamba où nous attendent Jésus et des dinosaures.

La Paz
Vue depuis notre studio

Marchez sur nos pas !

1 € = 3,7 soles péruviens (PEN)
1 € = 7,87 bolivianos boliviens (BOB)

Où dormir :

  • El Refugio, à Puno : 30 PEN (8 €) la chambre double avec salle de bain privée et wifi. Bien pour une nuit car juste en face du terminal des bus.
  • Hostal Del Sol, sur la Isla Del Sol : 70 BOB (9 €) la chambre double avec salle de bain commune. Douche solaire, donc eau presque tiède et Wifi à peu près correct mais pas de prises dans les chambres. La vue est splendide et mérite les 20 minutes avec les 20kg sur le dos. Petit déjeuner à 20 BOB/personne (2,50 €).
  • Lhamourai Living, à La Paz : 128 BOB (16 €) la nuit dans un petit studio. Douche pas très chaude mais situation géographique, wifi et poêlon à gaz top ! Un supplément ménage de 8 € est à payer, une fois pour toute la durée du séjour.

Les transports :

  • Puno – Copacabana : 15 PEN (4 €) avec Panamericana, 3 heures de route. Taxe au terminal de Puno : 1,50 PEN (0,40 €).
  • Ferry Isla Del Sol : 20 BOB/p (2,50) pour le ponton Sud. 25 BOB/p (3 €) le retour. La traversée dure 1h30 et le dernier bateau part à 16h, dans chaque sens. L’entrée sur l’île coûte 10 BOB/p (1,25 €).
  • Copacabana – La Paz : 30 BOB/p (3,80 €) avec Diana Tours, 5 heures de route dont 1 heure d’attente lors de la traversée du bateau. Le bateau coûte 2 BOB/p.
  • Téléphérique rouge pour monter jusqu’à El Alto : 6 BOB/p l’aller retour.

Toutes nos photos sont sur Facebook.

Tous nos avis sont sur TripAdvisor.

Commentaires

6 Commentaires
  1. Publié par
    Denis
    Juil 28, 2017 Reply

    Et qui parle l espagnol dans cette equipe?

    • Publié par
      Gaëlle & Maxime
      Juil 28, 2017 Reply

      Nous sommes naturellement bilingues alors c’est plutôt simple pour nous. (Gaëlle le comprend mieux mais on commence à s’y faire après 2 mois) 🙂

  2. Publié par
    Céline
    Juil 28, 2017 Reply

    Que debons souvenirs ! Dommage pour isla del sol, le chemin qui la remonte était sympa.
    Le coup de la traversée en petit bateau alors que le bus prend une sorte de ferry douteux, ça aussi ça reste un souvenir de moment atypique ! Ahah
    Merci pour cet article et votre bonne humeur !

    • Publié par
      Gaëlle & Maxime
      Juil 28, 2017 Reply

      Et oui, c’est pas tous les jours qu’on voit un bus prendre le bateau ! Oui, on était vraiment déçus pour la Isla del Sol. Merci pour ce commentaire !

  3. Publié par
    Caruel Suzanne
    Juil 27, 2017 Reply

    Merci pour tous vos compte-rendus vivants et humoristiques que j ai lus très régulièrement au fil de cette année. Bravo pour vos exploits sportifs et votre régularité pour tout partager. Vos splendides photos soit nous donnent envie de partir soit nous rappellent certains de nos voyages ! On espère vous revoir très prochainement pour des partages encore plus directs à ABM Lyon. Votre site est une belle réussite ! Felicitations a tous deux ! Réservez nous de nombreuses photos pour de splendides diaporamas. On a hate d en voir davantage !!! Vous nous réserverez bien une ou plusieurs de vos soirées. Vous aurez tant à nous raconter. Profitez bien de vos prochaines semaines. De grosses bises d Autriche.
    Suzanne Caruel ABM Lyon

    • Publié par
      Gaëlle & Maxime
      Juil 28, 2017 Reply

      Merci beaucoup pour ce super commentaire Suzanne, cela nous fait vraiment chaud au cœur ! On a hâte de passer vous voir au retour pour tout vous raconter et vous montrer les photos. Bonjour à toute l’équipe et à bientôt ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Universlemonde Universlemonde
Menu