Newsletter

Abonnez-vous pour ne rien louper de nos articles, vidéos, bons plans et conseils voyage !

Bangkok comme à la maison

Nos visites de Bangkok, capitale de la Thaïlande.

Passer la frontière terrestre entre l’Inde et le Myanmar (Birmanie) c’est une vraie aventure au bout du monde. Sauf qu’on ne la vivra jamais puisqu’ils l’ont fermée avant qu’on y passe. Oui, paraît-il que les êtres humains qui vivent dans le coin ne s’aiment plus, ou pas. Le plan A étant avorté, on a potassé les suivants :

  • Le plan B, qui consiste à acheter un billet d’avion pour Yangon ou Mandalay. Bien trop cher pour notre budget. Avorté !
  • Le plan C, celui où l’on nage pendant 1754 kilomètres pour traverser l’océan indien. Gaëlle voulait reprendre la natation mais craint l’eau froide. Avorté !
  • Le plan D, qui nous guide jusqu’en Thaïlande. Le vol Chennai-Bangkok est à 80€/personne avec AirAsia. Retenu !

Retrouvez notre bilan et notre vidéo de la Thaïlande ici.

Mise à jour de mai 2018 : On est retournés à Bangkok, avec les parents de Gaëlle cette fois. On en a profité pour leur montrer l’essentiel tout en découvrant d’autres lieux qu’on n’avait pas pu voir. Ces lieux sont marqués d’un *.

Bangkok

Arrivé dans un nouveau pays, il y a toujours le moment où l’on veut connaître le prix normal pour une course en taxi et surtout de combien on va se faire avoir. Notre premier taxi thaï nous a donné la réponse un peu malgré lui :

  • 400 bahts svp.
  • Mais il y a marqué 200 sur le compteur !
  • Ah ? Bon, ben 200 bahts alors svp.

Il est 4 heures du matin, on fini notre nuit dans le hall de l’hôtel en attendant la chambre. Une bonne sieste plus tard, on part à la conquête de cette ville qu’on nous a dépeinte comme très dépaysante et atypique. On peut marcher sur les trottoirs, les rues sont propres, personne ne klaxonne et des véhicules s’arrêtent même pour nous laisser traverser. Après trois mois en Asie, le dépaysement est total. On a l’impression d’avoir fait un retour vers le futur.

  • « Nom de Zeus ! Marti, regarde, ils ont goudronné les routes !!! »

Oui, après le Népal et l’Inde, ça fait un choc. Les tuk tuks sont beaux et bien décorés, rien à voir avec les charrettes rafistolées au scotch de nos amis indiens donc, mais plus chers que les taxis.

Wat Pho & Grand Palais

Pour faire notre première visite de la ville, on privilégie la marche à pied et le bateau taxi qui n’est vraiment pas cher. On commence par le fameux Wat Pho (ou Wat Phra Chettuphon), le temple du Bouddha couché. Il est entièrement recouvert de feuilles d’or et mesure 43 mètres de long pour 15 mètres de haut. Il y a beaucoup de temples à voir dans les environs, dorés, colorés, avec des statues de Bouddha sous toutes ses formes. On avait fait l’overdose de temples à Lumbini, mais là on y reprend goût car on est quand même un cran au-dessus. Il y a également l’école de médecine et de massage, à tester pour les amateurs. Vous pouvez même y prendre un cours de massage.

Ci-dessous, Gaëlle dans un « Desigual soft » du plus bel effet

Bangkok
Wat Pho
Bangkok
Wat Pho
Bangkok
Wat Pho
Bangkok
Wat Pho
Bangkok
Wat Pho
Bangkok
Wat Pho

Pour entrer dans la zone du Grand Palais, il y a des portiques de sécurité à passer. Tous les thaïlandais sont habillés en noir suite au décès du roi. Maxime tente un « sa wat di krap » (bonjour) face aux gardes, qui commencent à discuter avec lui en thaï, Autant demander son numéro de téléphone à un chien  … Le long de la route qui mène à l’entrée du grand palais, le ministère de l’agriculture distribue gratuitement des bouteilles d’eau, jus de fruits, cakes, soupes, galettes de riz soufflé à plusieurs goûts. Nous voilà obligés de goûter à tout, bien malgré nous !

Au bout de quelques minutes on se rappelle qu’on avait un autre but à la base que celui de manger (n’oubliez jamais que manger, c’est la vie !) et on reprend notre route en direction du Grand Palais. Il y a une première entrée pour les thaïs en deuil qui viennent voir la dépouille du roi (décédé en 2016) et une autre pour nous, simples touristes. Ici ne venez surtout pas comme vous êtes. La règle est simple : Pas de short, pas de débardeur, pas de jupes, pas de … en fait venez en pantalon et t shirt avec des manches. Une aubaine pour nous, par une journée si chaude ! De plus, si on voit un genou ou une épaule dépasser, vous perdrez instantanément la moitié de votre audition à cause du garde à l’entrée qui trouve nécessaire d’avoir un mégaphone pour parler à quelqu’un qui se trouve à deux mètres. Il nous explique qu’on a une queue à faire pour emprunter des vêtements appropriés contre caution. Vêtements visiblement conçus par le styliste d’Alcatraz, collection automne/hiver 1957.

Un seul mot : RA-VIS !

Pour guider les visiteurs, il y a trois fléchages pour trois parcours différents avec chacun sa couleur : Un rapide, un intermédiaire et un plus long et plus complet. On tente l’intermédiaire mais en se perdant au milieu des temples et monuments, on abandonne l’idée de suivre un parcours défini. On termine par le musée des pièces anciennes où l’on perd 20 précieuses minutes de notre vie. On aurait préféré mettre ce temps à profit pour faire des choses beaucoup plus importantes comme manger ou boire une bière, on va d’ailleurs rattraper tout ça le soir même à Khao San Road.

Bangkok
Grand Palais
Bangkok
Grand Palais
Bangkok
Grand Palais
Bangkok
Grand Palais
Bangkok
Grand Palais

Wat Arun*

Le Wat Arun, ou temple de l’aube, est situé sur la rive droite du fleuve Chao Phraya. C’est un temple hindou et son nom complet est Wat Arunratchawararam Ratchaworamahavihara. Cherchez pas, il compte pas au Scrabble et de toute façon y’a pas la place !

Khao San Road

Khao San Road, c’est the place to be à BKK. Pour les cinéphiles, il s’agit de la rue où notre ami Leo DiCaprio se fait engrainer pour rejoindre « La Plage » ! Il y a du bruit et des gens qui boivent 24/7. Bien entendu, on a pris soin de ne PAS dormir dans cette rue, mais pas trop loin non plus. Tous les vices du monde y sont réunis. On y trouve de tout : Vêtements, street food, bestioles à manger, drogue, gaz hilarant, massages, prostitués, ping pong show et un petit peu d’alcool. Le ping pong show ? C’est comme un match de ping pong sauf qu’il n’y a pas de table ni de raquette et que l’adversaire est une femme toute nue qui lance la balle (ou d’autres objets plus ou moins appropriés) avec son sexe. Rien à voir avec un match de ping pong en fait. On aime le sport, mais celui-là ça va pas être possible ! À Khao San Road on se contente surtout de street food et bières, à prix cadeaux !

C’est également un haut lieu de la délinquance, ci-dessus le vol à l’étalage !

On en profite pour y prendre le plus grand bain de foule de notre vie (Maxime est ravi !) lors du jour de l’an. On est au beau milieu de la foule pour le décompte et après le bain, on a droit à la douche de bière, vodka et tout ce qui se boit sur le gong. Pendant quelques secondes la folie nous entoure, la rue entière danse au rythme du son de chaque bar et on devient instantanément amis avec toute la ville. On rentre deux heures plus tard après un concert de rue offert par l’amicale des drogués du coin.

Le clou du spectacle : Comme on a une intelligence supérieure à la moyenne, on y est allés en Birkenstocks !

Chinatown et le Bouddha d’or*

On change de registre pour visiter Pékin à Bangkok. Une vraie ambiance chinoise avec de vrais chinois et tout et tout. De la street food à gogo et un marché grand comme le quartier, il y a tout ce qu’il faut.

On est surtout venus pour visiter le Wat Traimit qui abrite la statue de Bouddha la plus importante du monde : 5,5 tonnes d’or pour une valeur de 200 millions d’euros. Quand on aime on ne compte pas, ça vaut aussi pour Bouddha !

On a fait un détour par Wat Chakrawat, un temple dédié à la reproduction des crocodiles. L’entrée est gratuite et à un moment on a vu un crocodile bouger une patte. Pas la visite la plus folle de nos vies mais ça mérite quand même un petit détour.

La maison de Jim Thompson

Venez découvrir l’incroyable maison de Jim Thompson où l’architecture thaï traditionnelle égayera vos sens. On y trouve un doux mélange d’authenticité accompagné du calme que procurent les jardins environnants. Non, on déconne. On n’a pas trop aimé. Non pas que ce soit nulle ou moche mais on n’y a rien trouvé d’exceptionnel. On a préféré son histoire. Jim Thompson était un espion pendant la seconde guerre mondiale. Il a tout plaqué pour s’installer en Thaïlande. Il s’est fait construite six maisons, dans le plus traditionnel style thaïlandais. Elles ont été acheminées, assemblées à Bangkok en 1950 et sa famille en a fait un musée, selon sa volonté. Avec une énorme collection de babioles, tables, chaises, statues de Bouddha etc. Lui ? Il a disparu en Malaisie, en 1967. On a jamais su ce qui lui était arrivé. Gaëlle pense qu’il a repris du service en temps qu’espion et Max dit qu’il s’est fait bouffé par un croco. Jimmy, si tu nous lis …

Chatuchak Weekend Market

On voulait voir un marché en Thaïlande, un vrai. On est servis. Plus de 15000 stands dont 400 de street food sur 35 hectares, il y en a pour tous les goûts, toutes les couleurs, tous les prix etc … Il y a même un bar où c’est la fête tout le temps avec un DJ et Fernando qui fait des paëllas géantes. Et pour manger pas cher, c’est le top !

Pour vous repérer dans le marché, téléchargez l’application Chatuchak Guide.

Le Parc de Lumpini*

Le central park Bangkokois est une vraie bouffée d’air pur dans un nid de pollution. Pour un jogging, une balade ou juste admirer les fontaines, la végétation ou les varans, on aime aller y faire un tour.

Art Box Bangkok

En face du marché de Chatuchak, il ouvre à 18 heures chaque soir. C’est un marché de nuit très stylé avec des vêtements et de la street food plutôt bon marché. Il vaut le détour, voyez plutôt.

Bangkok

Bangkok

Bangkok

Bangkok

Bangkok

Tuk tuk. C’est encore moi !

Pour notre dernier jour à Bangkok, on veut aller voir les centres commerciaux, il paraît qu’ils sont gigantesques et à voir. On négocie avec un tuk tuk pour qu’il nous emmène au taxi boat, mais il ne veut pas baisser en dessous de 150 bahts. En revanche, il nous parle d’une offre du gouvernement. Pour 50 Baths pour deux, il nous dépose à plusieurs monuments gratuits de la ville, en nous attendant entre chaque stop, et nous emmène au taxi boat ensuite.

Et si c’est moi qui conduit ?

En plus il faut en profiter, c’est le dernier jour de l’offre. Merci Joe Lembrouille, mais on vient de passer un mois en Inde, alors arrête ton tuk tuk (« arrête ton char » version asiatique). Avant de nous la faire à l’envers, il va falloir retravailler ton discours et ton jeu d’acteur. Sauf qu’il est tellement insistant qu’on commence à y croire. Du coup on lui fait répéter trois fois le prix pour être sûrs et en route mauvaise troupe ! Il nous emmène d’abord à Wat Intharawihan, un temple avec un Bouddha géant de 32 mètres.

Bangkok
Wat Intharawihan

Chat ch’est un vrai bouddhiste

Bangkok
Wat Intharawihan
Bangkok
Wat Intharawihan
Bangkok
Wat Intharawihan

On finit par le temple de Lucky Bouddha où l’on rencontre un expatrié français qui habite à Chang Mai et qui est venu juste pour cette offre. Elle aurait lieu chaque année au mois de janvier. Les chauffeurs de tuk tuk sont rémunérés par l’état en fonction du nombre de visites. Ils doivent aussi nous emmener chez un tailleur (business oblige) mais on entre juste dans le magasin en disant qu’on ne veut rien acheter.

Bon, l’histoire est belle sur le papier et même si on n’a rien payé de plus que ce qu’on nous avait promis, il s’avère que plusieurs personnes ont profité de cette « offre » à plusieurs mois d’intervalles, rien à voir avec le mois de janvier donc. Ils essayent surtout de vous faire passer dans plusieurs boutiques pour mieux vous faire passer à la casserole. Au final, on a profité d’une arnaque sans se faire arnaquer pour visiter plusieurs temples qu’on ne connaissait même pas !

Bangkok

Il nous dépose au bateau, on descend à l’arrêt de la maison de Jim Thompson pour rejoindre les centres commerciaux, dont le Paragon et son cinéma 4D pour les plus grandes marques ou MBK pour des prix plus abordables. Ils sont tous dans le même secteur et incroyablement grands. Il faudrait plus d’une journée pour les visiter entièrement.

En bref

Nous avons fait de belles rencontres à Bangkok : Marina & Lawrence. Lawrence est un client du golf où travaillait Maxime. Ils ne se connaissaient que de vue mais il a saisit l’occasion d’être à Bangkok pour nous proposer de passer la soirée ensemble et même nous inviter au restaurant. Un super moment « hors du voyage » !

Les blogueurs Kaline & Ronny de D-tour de cœurs. Ils nous on proposé une soirée dans Bangkok afin de se rencontrer. Une très bonne soirée malgré tous les « faux plans » dénichés par Maxime. Ils sont à la recherche d’associations dans divers domaines pendant leur tour du monde, n’hésitez pas à cliquer sur le lien si vous êtes intéressés ou simplement si vous voulez les suivre dans leur périple.

Admirer Bangkok d’en haut*

Pour admirer Bangkok depuis un roof top, on vous conseille la Baiyoke Tower II. C’est la seconde tour de la ville en hauteur, et son toit tourne à 360° certains soirs. La vue depuis le sommet de la tour est tout simplement magnifique et on ne regrette pas les 400 THB (10,50 €) obligatoires pour l’entrée avec cocktail.

Les grandes villes ne font pas partie de nos lieux préférés en général, mais Bangkok a su nous séduire par son ambiance et ses nombreux attraits. On y retourne toujours avec plaisir, c’est la ville asiatique que l’on préfère.

Marchez sur nos pas !

1 € = 37 bahts Thaïlandais (THB)

Où dormir à Bangkok :

Roof View Hotel, 980 THB (25 €) la chambre double. Situé à 10 minutes à pieds de Khao San Road. On le recommande surtout pour son petit déjeuner à volonté et très complet ! *On y est retournés un an après, toujours aussi bien mais à 760 THB (20 €) la nuit cette fois !

Nak Ping Hotel, 590 THB (15,60 €) la chambre double. Bien situé et propre mais pas d’eau chaude.

Na Banglampoo Hotel, 590 THB (15,60 €) la chambre double avec petit déjeuner. Un peu bruyant et eau froide mais propre et bien situé.

Où manger à Bangkok :

La rue et les marchés : partout dans les rues, des stands de street food où le pad thaï classique coûte 40 THB (1 €).

Le Cosy : Une première soirée parfaite avec Marina & Lawrence, une seconde moins bien avec le 1er épisode de « Maxime tombe malade en voyage » (oui, il y en a d’autres à venir). Donc mitigé, dommage car c’était très bon.

Tip Samai : De réputation le meilleur Pad Thaï de Bangkok. Nous y sommes allés avec Kaline & Ronny. Il était effectivement très bon mais peu copieux, dommage.

 

Pui Restaurant : Un petit boui boui vers Soi Samsen 4. Pas cher et les assiettes sont énormes.

Saffron thaï & Indian restaurant : Situé dans une ruelle entre Rambutri et Khao San Road, le top de l’indien et du thaï.

Max’s magical thaï food : Un bon resto situé au milieu de la rue Rambutri.

Canal View : Situé le long du canal vers Samsen Road, très bon mais un poil plus cher que la moyenne.

Nancy Home : Situé Soi Samsen 6, très bon et copieux pour un prix dérisoire.

Baiyoke Tower II : 400 THB (10,50 €) le verre pour admirer la vue depuis le 84 ème étage. Le sky bar se trouve au 83 ème et un buffet à volonté se trouve au 77 ème étage pour 1000 THB/p (26,30). Pour vous y rendre, prenez le bateau taxi (11 THB/p – 0,29 €) puis descendez à l’arrêt Pratunam.

Que voir à Bangkok :

Le grand palais : 500 THB/p (13,20 €) Pensez à mettre les vêtements adéquates ou à prendre au moins 200 B pour la caution.

Wat Pho : 100 THB/p (2,60 €) Ils prêtent des vêtement pour se couvrir à l’entrée.

Les deux sont côte à côte, pour s’y rendre il faut s’arrêter au ponton n°8 en taxi boat pour 50 THB/p (1,30 €).

Wat Arun : 50 THB/p (1,30 €). Situé en face du Wat Pho, la traversée coûte 4 THB (0,10 €).

Wat Traimit, le Bouddha d’or : 40 THB/p (1,05 €) l’entrée et 20 THB (0,50 €) pour se couvrir les épaules (et/ou les genoux pour les femmes).

Jim Thompson House : 150 THB/p (4 €) La maison de Jim Thompson ne se visite qu’avec un guide, dans votre langue et inclus dans le prix. Pas incontournable pour nous, dommage qu’on ne puisse pas prendre de photos à l’intérieur.

Les entrées à Wat Intharawihan et Lucky Bouddha sont gratuites.

Pour s’y rendre prenez le taxi boat à Phanfa bridge puis descendez à Hua Chang bridge, trois arrêts plus loin, pour 8 THB/p (0,21 €).

Marché de Chatuchak : Prendre les bus n° 3 ou 524 depuis Samsen road au niveau de Samsen 4. Arrêt de métro : Kamphaeng Phet. Arrêt de skytrain : Mo Chit.

Art Box Bangkok : En face du Marché de Chatuchak, à l’arrêt de métro Kanphaeng Phet.

Se déplacer à Bangkok :

Aéroport de Bkk à Khao San Road :

  • En bus depuis la porte 7 du 1er étage, 45 minutes : Tous les jours de 6h à 20h, 60 THB/p (1,55 €).
  • En métro jusqu’à l’arrêt Phaya Thaï (45 THB/p – 1,16 €) puis prendre un taxi, 45 minutes.

Le taxi : À l’inverse des autres pays d’Asie, le taxi est plus avantageux que le tuk tuk. Toujours privilégier le taxi meter, demandez à l’activer. Prix moyen d’une course : Khao San Road – Mo Chit : 150 THB (4 €). L’application Grab est une très bonne alternative pour payer moins cher.

Le BTS (skytrain) : Très pratique et rapide il coûte entre 14 et 45 THB (0,37 € à 1,13 € le ticket).

Bon à savoir : Pour tout pépin de santé, il y a l’Adventist Hospital (ou mission hospital pour les thaïs). Gaëlle a été prise en charge en moins de 30 minutes pour une otite. L’hôpital se trouve sur l’application Maps.Me.

Toutes nos photos sont sur Facebook.

Tous nos avis sont sur TripAdvisor.

Retrouvez notre bilan et notre vidéo de la Thaïlande ici.

Commentaires

4 Commentaires
  1. Publié par
    Denis
    Jan 28, 2017 Reply

    Ça donne vraiment envie, je veux aussi passer une soirée a Bankok et partager mon expérience pongiste 😈😈😈

    • Publié par
      Gaëlle & Maxime
      Jan 29, 2017 Reply

      La ville pourrait te plaire. Le reste à voir ! 😉

  2. Publié par
    THIERRY L.
    Jan 27, 2017 Reply

    C’est drôle nous aurions pu nous y croiser, nous avons passé deux semaines en Thaïlande et le 31 décembre à BKK.

    De notre côté nous avons préféré passer le cap de la nouvel année dans un petit bar où nous étions les seuls touristes. Khao San Road nous a un peu, voire beaucoup, effrayé par son côté bruyant et « huge ».

    L’espace de cet instant de lecture je suis revenu à Bangkok, d’autant que vos articles sont très bien écrits et très agréables à lire.

    Merci de partager en détail votre TDM.

    • Publié par
      Gaëlle & Maxime
      Jan 28, 2017 Reply

      Merci Thierry !

      Bangkok était idéale pour rencontrer des gens, pourquoi pas une prochaine fois !

      On n’est pas trop habitués aux bains de gens bourrés mais on a apprécié cette soirée pas comme les autres. 😉

      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Universlemonde Universlemonde
Menu